background preloader

Communications et shéma de pensées

Facebook Twitter

Équivalence mentale

L’Équivalence mentale | Vivre Son Rêve. QUESTION D'EAU, D'ONDES ET DE MUSIQUE. Page créée le 10 août 1999 - Modifiée le 16 janvier 2002 BENVENISTE Jacques Avec son équipe de l'INSERM ainsi que douze chercheurs de trois laboratoires : Italien, Canadien et Israëlien, ils ont publié leurs travaux sur la dégranulation des basophiles humains induite par de très hautes dilutions d'un anti-sérum anti-IgE. Ces basophiles ont la particularité de "dégranuler" lorsqu'ils sont en présence d'un allergène.

Cette dégranulatiion étant précisément provoquée par l'activation du sérum anti-IgE. Au cours de leurs expériences, ils se sont aperçus qu'en diluant plusieurs fois le sérum à un point tel qu'il ne restait plus aucune molécule du produit dans la solution, ils obtenaient malgré tout la dégranulation. (En septembre 94, Hal Puthoff avait assisté à Stockholm à une de ces expériences, source DVS). Pour vérifier cette hypothèse, Benveniste a exposé ses hautes dilutions à un aimant, comme on le ferait pour effacer une cassette. Le rôle de l’eau dans tout cela ? " Les travaux de M. Masaru Emoto message de l'eau esoterisme 1. Les messages cachés de l'eau: Amazon.ca: Masaru Emoto.

Masaru Emoto. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Emoto. Masaru Emoto (江本 勝, Masaru Emoto?) , né le 22 juillet 1943, est un auteur japonais connu pour sa théorie sur les effets de la pensée et des émotions sur l'eau. Biographie[modifier | modifier le code] Après avoir suivi des études en relations internationales à l'université de Yokohama, il a créé IHM Corporation à Tokyo en 1986.

Il a publié plusieurs ouvrages présentant des clichés de cristaux de molécules d'eau. En 2006, Emoto a publié avec Dean Radin une étude randomisée à double insu sur 2000 sujets japonais, qui mettait en évidence une capacité d'influencer l'aspect esthétique des cristaux de molécules d'eau, et ce malgré la distance qui les séparait des spécimens, qui étaient en Californie[1]. Critiques[modifier | modifier le code] Les travaux d'Emoto n'ont jamais été publiés dans une revue scientifique à comité de lecture.

Publications[modifier | modifier le code] Notes[modifier | modifier le code] Théorie cognitive. zCorrecteurs.fr - Les réponses à toutes vos questions concernant la langue française !

Conférences

Programmation neuro linguistique. Images et photos. L'Aventure des écritures : Naissances. Mots-expressions. Groupe Conscientia. Donner la parole à des pensées ou des émotions silencieuses. Le langage - Un langage efficace. Un langage simple Un langage simple, avec des phrases courtes, est toujours plus efficace. Une phrase courte est une phrase d’environ douze mots. Elle a un sujet, un verbe et un complément. Un langage simple est un langage compris par tous, même par les non-initiés.

Un langage juste Le langage est à l’image de ce que nous sommes et vice et versa… En modifiant notre langage et en utilisant des formules « plus efficace » nous renforçons notre impact. 13 Propositions Dire JE (ou NOUS) et parler à TU (ou VOUS). Communication orale - Définition de la communication. Proposition de définition Bien communiquer à l’oral, c’est faire passer des messages à l’aide d’un langage choisi, en utilisant une voix bien placée, en jouant de ses émotions, en utilisant intelligemment son corps pour que son public, respecté et pris en compte, accepte le message émis et y adhère. Dans un monde qui se veut être celui de la communication, nous sommes loin d’être performants; pourtant la diversité des approches et les ouvrages sur le sujet ne manquent pas. Nous avons souhaité créer un site convivial et évolutif mettant l’information à la portée de tous grâce à l’utilisation de l’Internet.

Réflexion sur différents types d’échange entre les individus L’ information Notre monde dit « de la communication » est surtout un monde de l'information. Un monde où l’information circule comme un objet qui passe de main en main, et qui est véhiculé grâce aux nouvelles technologies. La relation Communiquer vient du latin communicare qui signifie « être en relation avec ». La communication. Communication orale - La méthode Gordon. Mise au point par le docteur Thomas Gordon, aux Etats-Unis, dans les années 1950, cette approche se retrouve dans la démarche de la Communication dite non-violente (C.N.V.), et peut faire référence aux besoins de MASLOW. Résumé du concept : La méthode est basée sur un postulat simple : celui de la « satisfaction mutuelle des besoins ». En effet, si j’ai un problème que je ne peux pas exprimer, ou si l’autre à un problème non-exprimé, ou que je ne l’écoute pas, nous ne pourrons pas avoir une vraie communication.

Le principe va donc être : De provoquer la confrontation des besoins. Outils de la méthode : 1/ Le « message-Je » Il s’agit de s’attribuer les choses et de ne plus faire porter à l’autre la seule responsabilité d’un problème. Nous avons une fâcheuse tendance à utiliser le « message-Tu » ou le « message-Vous ». Le message efficace est celui qui dit « Je », et qui décrit à l’autre notre ressenti. 2/ L’écoute active : Il s’agit d’accepter l’autre et de le reconnaître dans son intégralité.

Communication orale - Pyramide A.Maslow. Les motivations de MASLOW Abraham Maslow a défini une hiérarchie des besoins chez chaque individu. Survie : besoins physiologiques : faim, soif, sommeil, … Sécurité : besoins de sécurité : protection morale et physique… Socialisation : besoins de socialisation : amitié, affection, échange… Estime : besoins d’estime : respect de soi, considération, prestige… Accomplissement : besoins d’accomplissement : réalisation personnelle… Résumé du concept : Ces besoins constituent la base des motivations des individus, c’est une réalité qui se retrouve dans la vie professionnelle.

Les besoins sont hiérarchisés. Dans la communication, la prise en compte des besoins de l’interlocuteur est une façon de le reconnaître. Par exemple, un individu ne peut se sentir en sécurité (niveau 2) si sa première préoccupation est de trouver à boire et à manger (niveau 1). Utilisation possible avec la méthode GORDON. Communication orale - Théorie de Jakobson. Cette théorie est née de la constatation de la différence qui peut exister entre le message émis et le message reçu. Pour le contenu, nous connaissons le jeu du « téléphone arabe » qui est un exemple du premier niveau de déformation. Résumé du concept : Le message est pensé par l’émetteur, puis codé par lui (langage et non-verbal), et finalement exprimé.

De son côté, le récepteur le reçoit, le décode et le comprend à sa manière. Le message passe par un « canal » et est perturbé par des « bruits ». Ex. : « Il écoute d’une oreille distraite. », « Nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde. », « Je lui ai parlé, mais il était ailleurs. »… Outil(s) de la méthode : Le feed-back ou la re-formulation Re-formulation simple : elle consiste en une simple répétition. Ce travail de re-formulation s’adapte au langage comme à l’état émotionnel. Communication orale - Attitude de Porter. Les attitudes dangereuses qui nuisent à l'éclosion du discours authentique (cf. J. Porter) : 5 attitudes” négatives “ 1/ Evaluation négative: « C’est nul ce que tu dis.». 2/ Interprétation (je pense à la place de l’autre) interprétation négative : peut conduire au blocage interprétation positive : nous comprenons trop bien la personne, ce qui risque de la bloquer encore plus, car crée une soumission (l'autre en connaît trop), une relation de dépendance. 3/ Support Ex : « J’ai des soucis en ce moment », réponse « t’es pas le seul » noyer l’autre, le mettre dans une masse n’ajoute rien et dévalorise 4/ Décision Ex : « Moi à ta place, je… » 5/ Enquête le questionnement systématique Une attitude positive : 1/ Empathie La bonne communication J’accepte l’autre dans l’état dans lequel il est .

Communication orale - L' AT. L’analyse transactionnelle (L’A.T.) L’analyse transactionnelle : cette théorie est née aux USA grâce aux recherches du Docteur Eric Berne. Elle part du postulat suivant : nous fonctionnons suivant les trois états de l’homme, ou trois états du Moi « conscient » qui définissent notre personnalité : Parent, Adulte, Enfant (PAE) Résumé du concept : L’état parent : Il correspond à nos normes sociales et à nos schémas (ou modèles) de comportement ; de ce point de vue, il y a les choses qui se font et celles qui ne se font pas. L’état parent se subdivise en deux : Le parent normatif (PNF), ou parent critique, qui impose, juge, critique, dirige, dévalorise, etc… Le parent bienveillant, ou parent nourricier (PNR), qui aide, prend en charge, protège, voire surprotège, facilite, etc. L’état adulte : Il correspond à un équilibre entre les « pulsions » de l’état enfant et les « normes » de l’état parent. Il analyse, il réfléchit, il demande, il évalue, il pèse le pour et le contre.

Principe de base : Communication orale - La PNL. La programmation neurolinguistique, plus connue sous le nom de PNL, a été développée par deux Californiens dans les années 1970 : le linguiste John GRINER et le mathématicien Richard BANDLER. Résumé du concept : « Programmation » : tels des ordinateurs, nous sommes programmés avec des séquences qui se reproduisent et qui régissent nos modes de fonctionnement. La PNL a pour objectif de diversifier et de rendre plus efficace nos programmes. « Neuro » correspond à nos modes de perception sensorielle et classifie nos émissions et réceptions via nos cinq sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût. « Linguistique » correspond à la manière d’utiliser nos sens dans le langage.

Ex : « J’entends ce que tu dis. », « Je vois une solution possible. », « Nous touchons au but. »… Les outils de la PNL permettent d’établir une meilleure communication en comprenant notre propre mode de fonctionnement et celui de notre interlocuteur. Outil(s) de la méthode : Cette page sera développée prochainement. Communication orale - Palo Alto. L’école de Palo Alto désigne un groupe d’hommes qui ont travaillé ensemble autour de théorie de la communication et de la relation entre les individus. L’initiateur de ce travail et père de cette école est Grégory BATESON, zoologue, anthropologue et ethnologue. Il a été influencé par les mathématiciens, pères de la « cybernétique », Norbert WIERNER et John Von NEUMAN, et également par Ludwig Von BERTALAUFFY, biologiste qui a élaboré la « théorie des systèmes ».

Bertrand RUSSEL, père de la « théorie des types logiques », et Milton ERIKSON, initiateur d’un langage et d’une approche hypnotique en thérapie, ont aussi influencé son travail. C’est le mélange des genres qui a fait toute la force de l’école de Palo Alto et qui a apporté un renouveau dans la vision de la communication. L’une de ces originalités majeures est l’utilisation de l’approche systémique dans le domaine des relations humaines. Postulat de départ : « Il est impossible de ne pas communiquer » 3°/ La ponctuation des échanges :