background preloader

Archéologie et HDA romaine

Facebook Twitter

Europe des Arts et de la Culture. La peinture murale domestique dans la Rome antique. Après l’architecture, un petit point sur la peinture murale, pariétale, dans la Rome antique.

La peinture murale domestique dans la Rome antique

Celle-ci fait l’objet d’une typologie en 4 styles. Ce classement à été produit par l’archéologue August Mau, qui s’est basé essentiellement sur les découvertes de Pompéi et sur les descriptions données par Vitruve à propos des maisons de Campanie (De architecturae). La limite de l’exercice réside évidemment dans le fait que ces seules sources ne prennent pas suffisamment en compte ce qui se passe ailleurs dans l’empire. Mais malgré les discussions et polémiques sur les datations et les typologies qui ont pu se produire depuis ce classement, il demeure encore. Voyons de quoi il s’agit Offert par exemple à Rome par la maison des griffons. Offert par exemple dans la maison de Fannius Synistor, à Boscoreale, dès le milieu du 2eme siècle. Un panneau médian complètement illusionniste, présentant des architectures et bâtiments,une influence certaine des décors de théâtres Fresque romaine. Muurschilderingen (fresco's) in Pompeii.

Eens, lang geleden, heerste er op Kreta een machtige koning, die Minos heette.

Muurschilderingen (fresco's) in Pompeii

Zijn hoofdstad was wijd en zijd beroemd om een kunstig gebouw, dat het Labyrint werd genoemd, en waarbinnen de gangen volgens zulk een ingewikkeld patroon liepen, dat wie er eens binnen was gekomen, nooit meer de weg terug vond. Diep in het Labyrint woonde de verschrikkelijke Minotaurus, een ondier met de kop van een stier en het lichaam van een mens; hij was de vrucht van een liefdesverhouding tussen Minos' gemalin Pasiphaë en een stier, die Poseidon, de god van de zeeën, uit zee had doen opstijgen. (Dat is weer een ander verhaal) Telkens als de nieuwe maan aan de hemel verscheen, moest er een mens aan de Minotaurus worden geofferd; want als het monster niet op bepaalde tijden mensen kreeg aangeboden om zijn honger te stillen, kwam het naar buiten stormen om dood en verwoesting onder de bewoners van de gehele streek te zaaien.

Koning Minos had een zoon, die zijn trots en vreugde uitmaakte. La peinture murale domestique dans la Rome antique. Pompéi - Eléments de Civilisation (page 3) 1°) Matériaux et techniques de construction Les maisons étaient bâties principalement en tuf (roche poreuse formée par des cendres volcaniques ou des dépôts calcaires) et en brique, laquelle servait pour les murs d'angle et l'encadrement des portes.

Pompéi - Eléments de Civilisation (page 3)

Primitivement, les murs étaient faits avec des moellons (pierres de petite dimension grossièrement taillées, utilisées pour les constructions, principalement pour les murs) liés à de l'argile et maintenus par des blocs de tuf (schéma 1 ci-dessous). Les façades étaient en blocs de tuf rectangulaire (schéma 2). Puis les techniques évoluèrent lentement. La plus commune consistait en un mélange de moellons et de mortier (mélange de chaux ou de ciment et de sable détrempé avec de l'eau servant à lier les éléments d'une construction), appelé en latin opus incertum (schéma 3). 1°) La façade Les murs des maisons pompéiennes étaient enduits de plâtre intérieurement et extérieurement. 2°) L'entrée Ci-dessus l'entrée d'une maison pompéienne. 2°) Le tablinum. Aqua Clopedia, a picture dictionary on Roman aqueducts: Roman concrete / opus caementicium.

La Forma Urbis Romae. Notes La valeur est contestée, comme nous le verrons plus loin (p. 165).

La Forma Urbis Romae

Ce nombre est celui indiqué par le site de l’université de Stanford, mais il convient de le prendre comme un ordre de grandeur. Les références complètes sont données dans la bibliographie finale. L’ouvrage republie aussi les autres fragments de plans romains (p. 26-37 et p. 157-200). Voir aussi la contribution de Tina Najbjerg et Jennifer Trimble, « The Severan Marble Plan since 1960 », dans Roberto Meneghini et Riccardo Santangeli Valenzani (a cura di), Formae Urbis Romae. Riccardo Santangeli Valenzani, « Distruzione e dispersione della Forma Urbis severiana alla luce dei dati archeologici », dans Roberto Meneghini et Riccardo Santangeli Valenzani (a cura di), Formae Urbis Romae..., op. cit., p. 53. Par exemple, les incisions plus épaisses dans le marbre sont rendues dans le dessin par du grisé.

La Toge Et Le Glaive: Sperlonga : La Grotte de Tibère. De temps à autre, je vous emmène pour une petite visite touristique à Nîmes, à la découverte des vestiges romains qui jalonnent la cité.

La Toge Et Le Glaive: Sperlonga : La Grotte de Tibère.

Il faut dire que j'y habite, et que je la connais donc relativement bien. Aujourd'hui cependant, je vous propose de nous éloigner de la Colonia Nemausus, et même de quitter la Gaule : suivez-moi jusque dans le Latium, et plus précisément jusqu'à Sperlonga, où se trouve la grotte de mon bien-aimé Tibère... Sperlonga est une petite bourgade italienne, située au bord de la Mer Tyrrhénienne, à égale distance de Rome et de Naples. A cet endroit se trouve une grande villa romaine, dont la construction remonte à la fin de la République.

Elle appartenait alors à Marcus Aufidius Lurco, le grand-père maternel de Livie - et donc, arrière-grand-père de Tibère, qui s'y établit de 14 à 27. A quelques mètres se trouve donc la fameuse grotte à laquelle je souhaite m'intéresser aujourd'hui. Architecture domestique : Domus Italica.