background preloader

Publié

Facebook Twitter

Expérience collaborateur : Soignez autant l'intégration et la sortie. À l’occasion de la sortie de mon nouveau livre « Recrutement : du papier au robot – 30 ans d’évolution de 1995 à 2025 », je souhaite partager avec vous un passage totalement inédit que j’ai consacré à deux des moments forts de la vie d’un collaborateur dans une entreprise : son arrivée et son départ. L’expérience proposée par une entreprise est un enjeu majeur. Quelle soit vécue par les clients de la marque, les candidats en externe ou les collaborateurs en interne, l’impact sur la santé économique et la profitabilité, l’attractivité et l’engagement, est direct. L’expérience client et l’expérience candidat ont souvent de potentielles répercussions l’une sur l’autre. Le client insatisfait ne sera jamais candidat et le candidat mécontent risque fort de ne plus être client ! De son côté, l’expérience collaborateur est le prolongement naturel de l’expérience candidat.

Pré-intégration Avec un peu d’imagination et de créativité, l’expérience candidat peut devenir absolument magique. Intégration. Quels sont les impacts de la loi travail sur la gestion des temps en entreprise. Article publié le 30/03/2017 Entrée en vigueur le 1er janvier 2017, la loi portée par Myriam El Khomri est source de changements substantiels . Elle répond à un souci d’alléger le Code du Travail et d’améliorer les négociations. En matière de fixation du temps de travail, la loi offre davantage de souplesse à l’entreprise. Retour sur les principaux impacts de la loi travail sur la gestion des temps en entreprise.

L’impact de la loi Travail sur la fixation du temps de travail La loi Travail fait prévaloir l’accord de l’entreprise sur l’accord de branche. La durée légale hebdomadaire du travail ne change pas : elle reste fixée à 35 heures, encadrée par un plancher et un plafond qu’un accord d’entreprise peut prolonger de 44 à 46 heures sur une période de 12 semaines consécutives. Le maximum de 10 heures de travail quotidien ne change pas non plus. Qu’en est-il pour les heures supplémentaires ? Le taux de majoration des heures supplémentaires ne peut pas descendre en dessous de 10%. Etude - Repenser l'organisation, priorité n°1 des entreprises. Les organisations ont conscience des défis qui leur font face mais manquent encore de maturité dans leur prise en main, selon une étude Deloitte sur les tendances RH. Une réelle prise de conscience de la nécessité d'évoluer... en attendant la mise en place effective et maîtrisée de nouvelles pratiques au sein des organisations.

La 5e édition de l'étude annuelle de l'Observatoire du capital humain de Deloitte sur les tendances RH (*) montre qu'il reste, des paroles aux actes, encore quelques marches à franchir aux entreprises pour s'adapter aux réalités nouvelles qui leur font face (accélération de la révolution digitale, évolution des comportements des collaborateurs...) et, in fine, gagner en performance. L'organisation du travail Pour autant, « beaucoup d'entreprises réfléchissent et souhaitent repenser leur façon de travailler », indique Philippe Burger, associé responsable capital humain chez Deloitte. Un enjeu important pour 88 % d'entre elles. Les Mooc Le digital "mistigri" RH : priorité à l’organisation du futur - Courrier cadres. Entreprise Près de 9 entreprises sur 10 jugent que l’organisation du futur est une priorité en matière de ressources humaines pour cette année.

S’en suivent l’aspect carrière et formation (82 %), ainsi que l’acquisition des talents (75 %). Le digital au cœur de la formation 75 % des structures considèrent que l’agilité et la collaboration sont des facteurs clés en matière d’organisation. Toutefois, seules 36 % sont actuellement en train de revoir leur organisation et 7 % déclarent avoir une culture très agile. En outre, 77 % souhaitent une consolidation de leurs compétences. “Il y a trois ans, 5 % des entreprises proposaient des Moocs. Être digitale et non pas uniquement faire du digital Selon l’étude, les responsables RH sont incités à aider l’entreprise à devenir digitale en matière de main d’œuvre, de lieu de travail et de RH, et ne pas se cantonner à faire du digital. 65 % déclarent alors redéfinir leurs programmes RH pour optimiser le digital et les outils mobiles. Mooc de recrutement : nouveau booster de la marque employeur ? Pour développer leur marque employeur, les entreprises rivalisent d’efforts via les réseaux sociaux ou les relations avec les écoles.

Certaines passent à un stade supérieur en proposant des Mooc de recrutement et de sourcing. Et ça marche. Enfin, notre économie retrouve un peu de croissance ! Bien sûr, il s’agit d’une bonne nouvelle et ce regain de dynamisme entraînera très certainement de forts besoins de recrutement. Même en période de crise, certaines entreprises peinaient à trouver des profils compétents et motivés, en particulier dans les métiers "en tension". Aujourd’hui, avec des candidats plus sollicités qu’avant, la tâche risque de devenir plus ardue.

Allier digital et formation La réponse tient en un mot : la formation. Les exemples ? Des candidats nombreux et enthousiastes Mais les Mooc de formation ne s’adressent pas exclusivement aux geeks américains : à leur tour, les entreprises françaises se mettent au Mooc pour recruter. Rendez vos salariés heureux, ça rapporte ! Le client était au cœur du concept premier d’agilité qui a émergé dans les années 1990, sous l’influence d’évolutions technologiques de plus en plus rapides. Il le reste aujourd’hui lorsque l’on transpose le modèle agile hors de la sphère IT. Dans la sphère RH, par exemple, le salarié est devenu client. Il est le client du service RH (gestion des talents, plan de carrière, politiques marque employeur, …), celui autour de qui et pour qui le projet se construit. De la même manière, il peut être le client d’autres équipes avec lesquelles il travaille en transverse, tandis que d’autres parties prenantes de l’entreprise sont également ses clients.

Le concept d’agilité implique donc de remettre l’humain au centre des préoccupations de l’entreprise. 1- Privilégier les individus et leurs interactions, plus que les processus et les outils. La reconnaissance au travail : un vecteur d’engagement. On le sait, la reconnaissance au travail ne passe pas uniquement par la rémunération ! D’autres leviers non-monétaires peuvent être actionnés pour fédérer des équipes autour d’objectifs communs. A l’occasion d’une conférence organisée par Nibelis, éditeur français d’une solution paie et RH en Cloud pour les entreprises de 50 à 5000 salariés, des experts ont dévoilé leurs secrets pour améliorer la satisfaction, donc l’engagement, de leurs salariés. La reconnaissance est devenue un enjeu majeur de la gestion des ressources humaines. Si ce sujet est actuellement sur toutes les lèvres, c’est qu’il est particulièrement stratégique pour les entreprises.

L’engagement passe par l’écoute ColiPoste fait partie des entreprises ayant suivi cette recette à la lettre. Gestion des temps : Quelle solution choisir. Santé au travail - La conciliation des temps est un enjeu majeur pour les salariés. Salariés et dirigeants partagent de nombreux constats s'agissant du rôle essentiel que doivent jouer les entreprises pour assurer la bonne santé de leurs collaborateurs mais ils divergent sur les actions prioritaires à mener. Le constat est sans appel : 87 % des salariés et 90 % des entreprises estiment que c’est le rôle de celles-ci de contribuer à la bonne santé de leur personnel, selon la quatrième édition de l’Observatoire Entreprise et Santé Viavoice-Harmonie Mutuelle*. Et le consensus se renforce puisque, depuis la première édition en 2014, ces chiffres ont progressé de l’ordre de 10 points. Il y a consensus sur « la symbiose entre santé au travail et performance de l’entreprise », souligne François Miquet-Marty, président du cabinet d’études Viavoice.

Le stress prioritaire. L’appréciation est différente quand il s’agit de dire si l’entreprise en fait assez. Aménager les horaires. Droit à la déconnexion : et si l’on parlait plutôt de flexibilité réelle ? Le droit à la déconnexion est entré en vigueur le 1er janvier 2017. Depuis, les réactions positives et négatives s'affrontent. Autant de visions qui s’opposent plus qu’elles n’aident à faire émerger un bénéfice réel pour tous.

Une opportunité pour aborder le vrai débat, celui de la flexibilité La loi relative au droit à la déconnexion prévue dans la Loi Travail, reste évasive et renvoie essentiellement les entreprises à leurs responsabilités en encourageant la négociation d’accords internes concertés, en fonction de leur(s) activité(s) et dans une optique de respect des temps de repos et de la vie personnelle et familiale. Au premier abord, le droit à la déconnexion peut apparaître comme une nouvelle obligation, une nouvelle contrainte qui complique la vie des DRH, des managers et plus largement des collaborateurs. Mais "droit à la déconnexion" ne signifie pas nécessairement "déconnexion forcée, pour tous", ce qui reviendrait à dire "devoir de déconnexion".

Pour une DRH au cœur du nouvel écosystème collaboratif de gestion du savoir. La circulation du savoir dans l’organisation figure parmi les principaux défis managériaux de l’entreprise du XXIe siècle. Au terme d’échanges conduits sur plusieurs années avec des experts et de nombreux praticiens représentant une trentaine de grandes firmes françaises, nous avons pu tracer les contours d’un nouvel écosystème prometteur de gestion et de circulation du savoir. Dans cette tribune, nous défendons l’idée que la DRH doit saisir l’opportunité de se positionner comme acteur majeur et central dans le déploiement de ce nouvel écosystème.

La gestion du savoir autour de deux perspectives : structuration et socialisation Pour saisir ce que recouvre la gestion du savoir, il convient de présenter ses deux perspectives. On évitera ainsi de nombreuses confusions, tant chez les praticiens que chez les chercheurs. On distinguera une première perspective orientée sur la structuration du savoir, et une seconde perspective fondée sur la socialisation des pratiques. Le recruteur n’est pas là pour vous saquer - Elaee | Elaee. Exemple d’entretien d’embauche où le candidat est comme l’agneau à l’abattoir… Situation que le recruteur doit débloquer. Encore une fois, un entretien d’embauche avec face à moi une jeune femme qui met au moins 3 minutes (ouh la la que le silence est long) avant de parvenir à me regarder dans les yeux. Suis-je si terrible que ça ? Une relation de confiance Tous ces signes sont bien évocateurs de stress, de timidité, ou de manque d’assurance, … Dans tous les cas, ils vont nuire à notre échange si je ne parviens pas à mettre mon interlocutrice en confiance.

Allez hop, à moi de mettre en pratique ce que je sais de la communication interpersonnelle. Je ne m’attarde pas sur ces petits blocages, me montre avenante (souriante, calme et avec des signes d’ouverture) et je fais en sorte de la mettre à l’aise. Le mauvais rôle L’obligation du recruteur Il est primordial que le consultant en recrutement soit objectif par rapport à votre profil et par rapport aux opportunités qu’il a à l’instant T. Délégation unique du personnel : comment ça fonctionne. Publi-reportage publié le 27/03/2017 Depuis le 25 mars 2016, toutes les entreprises de 50 à 299 salariés peuvent passer en DUP, regroupant ainsi les délégués du personnel, le CE et le CHSCT en une seule instance représentative du personnel.

Mais quelles sont les nouvelles règles qui s’appliquent à la DUP ? Heures de délégations, fréquence des réunions, ordre du jour… faites le point. Les règles relatives à la DUP Le code du travail contient peu de règles relatives au fonctionnement de la DUP. S’il n’y a pas de règle propre à la DUP, il faut donc se référer au droit commun. Par exemple, d’après le code du travail, l’employeur n’a pas les mêmes possibilités pour se faire assister en réunion, selon qu’il préside la réunion du CE, celle du CHSCT et celle des délégués du personnel. Les heures de délégation Normalement, les heures de délégation dont bénéficie un délégué du personnel titulaire ou un élu titulaire du CE sont individuelles et mensuelles. La fréquence des réunions L’ordre du jour. Savoir attirer et retenir les talents, un enjeu majeur pour les RRH | Born to learn.

D’après une étude du cabinet Deloitte, 75% des Responsables Ressources Humaines (RRH) considèrent qu’acquérir des « talents » est une composante importante voire urgente de leur stratégie RH. Mais au juste, qu’entend-on par « talent » ? Il n’y a pas de définition précise, mais on peut dire qu’il s’agit d’un individu qui a des atouts exceptionnels et une façon de travailler très personnalisée. En d’autres termes, on peut le définir par son excellence et son originalité, qui constituent un vrai « plus » pour l’entreprise. A partir de là, vous vous douter que les attirer et les retenir n’est pas une mince affaire.

Et vous avez raison. Boostez votre marque employeur Certes, à l’heure du digital, il est difficile de maîtriser l’image de son entreprise. Soyez visible : investissez les réseaux sociaux ! Renouvelez vos pratiques de recrutement Pensez en premier lieu à recruter en interne. Si vous êtes contraint(e) de recruter en externe, vous pouvez publier une annonce sur des jobboards. Les 7 innovations qui ont marqué le salon Solutions RH 2017. Comme chaque année, le salon Solution Ressources Humaines a permis aux éditeurs de logiciels RH de présenter leurs dernières innovations. Certaines ont attiré notre attention, tout comme celle des 8000 visiteurs qui ont foulé, cette semaine, les allées du Parc des expositions de la Porte de Versailles.

Tour d’horizon des nouveautés de cette 23e édition. EROIQ coache virtuellement les salariés Eroiq s’est donné l’objectif de coacher les collaborateurs au quotidien, via Petra, une intelligence artificielle. Concrètement, l’assistant virtuel s’appuie sur des données sociologiques, comportementales, managériales et business pour distiller des analyses et suggérer des recommandations aux utilisateurs en matière d’épanouissement et de performance.

Avec Ignilife, la santé gagne l’entreprise Le crédo d’Ignilife ? Un robot dans le SIRH de Sopra Les bots envahissent peu à peu la sphère des ressources humaines. Jungle VR impose sa réalité virtuelle OuiTeam gère les détachements de salariés. Les entreprises sous-évaluent les compétences relationnelles. Savoir communiquer, s'adapter et s'entendre avec ses relations professionnelles : une clé pour réussir ? Assurément ! Et pourtant, selon une enquête, 40% des Français estiment que ces relations ne sont pas assez valorisées par leur employeur. Dans une carrière, il arrive un moment où être scolaire et méticuleux ne suffit plus. Vous l'avez probablement remarqué. Les collaborateurs qui réussissent sont aussi ceux qui sont dotés d'une excellente capacité à communiquer. La preuve: une enquête Elabe pour le cabinet Interactifs révèle que les salariés français sont 81% à estimer que les compétences relationnelles constituent un facteur clé de réussite professionnelle.

Ce n'est pas tout: 89% des actifs estiment que la qualité des relations entretenues avec leurs interlocuteurs contribue à leur performance et satisfaction professionnelles. LIRE AUSSI: Les quatre commandements de la politesse au bureau. Recrutement participatif : ces start-up vous transforment en chasseur de tête. L’employeur peut-il imposer des congés à ses collaborateurs. Prospective - Évolutions du travail : que prévoient les Français ? La sieste en entreprise, c'est pour quand ? - Madame Figaro. Comment le numérique peut révéler les talents. Protime : opter pour une solution de gestion des temps flexible et évolutive. Les nouveaux rôles des RH dans les PME et ETI. Les avantages d'un logiciel SIRH en mode SaaS - Revolution-RH. Recrutement affinitaire : un nouveau modèle RH à tester - FranceDefi. Transformation numérique : tous touchés, mais pas tous formés.

Les 3 secrets pour accroître la motivation de vos collaborateurs. Les petites entreprises recrutent-elles encore "à l'ancienne" ? GPEC : valorisez vos talents. Ca y'est, les employeurs s'adaptent aux millennials. Opération séduction : comment maximiser l’expérience candidat. Le bien-être au travail : au carrefour des politiques RH et RSE. Comment faire face aux absences répétées d’un collaborateur. Top 10 des compétences attendues en 2020. Le digital au service des événements professionnels innovants. Ces avancées technologiques qui profitent aux RH. Négociations sur le temps de travail : que dit la loi Travail ? L’open space : un mal pour un bien. 2017 sera définitivement l’année du travail agile. Tendances RH 2017 pour Glassdoor : data, robots et mutations sociétales.

Collaboration, digital : qu’attendent les millennials? - Les français sont heureux au travail. Recrutement : quand les qualités humaines passent avant le diplôme - Le Parisien. Comment séduire les profils rares avec l'Inbound Recruiting ? Les changements concernant la procédure de licenciement pour inaptitude. Guide d'automatisation de l'acquisition des talents - FutursTalents. Revenu universel : quel impact sur les salaires ? Recrutement : le digital est le moyen, ce n'est pas l'objectif. Transformation digitale - Solutions RH : Le numérique mise sur l’humain. 5 conseils pour dynamiser la tactique numérique des RH - Business Insider France. Quand le bien-être au travail se positionne comme un levier de recrutement et de fidélisation incontournable - Courrier cadres. Digital - Recrutement : un besoin de transparence sur les métiers.

Sourcing : la recherche Google – aller plus loin. Les conditions de travail chez les bons élèves de la QVT. Les étapes d’un recrutement digital. Sourcing : la recherche Google – les booléens en action. [Présidentielle 2017] Start-up, entrepreneurs, PME : que disent les programmes ? Où est le Chief HR Marketing Officer ? Le recrutement digital de demain : une bonne idée. Comment rémunérer les inventions de salariés ?