Scoop it

Facebook Twitter
Quelques explications sur Scoop.it #Curation #réseauSocial Avez-vous déjà scoopé ? Ce post est consacré à Scoop.it, plateforme de "curation" et réseau social. Il s'agit d'une première note qui sera très vite complétée. Quelques explications sur Scoop.it #Curation #réseauSocial
Instruire, socialiser et qualifier ne devraient pas être la mission de l'école mais une de ses missions, affirme Marc Turgeon. «Parallèlement à ces activités spécifiques, dit-il, l'école publique devrait viser la réalisation du droit de chacun de développer librement son intelligence et ses aptitudes. Ainsi, l'obsession quotidienne de l'enseignant ne serait pas de faire progresser les élèves ni de passer sa matière, mais de soutenir les volontés et de protéger les intelligences. Il est là le défi culturel de l'école, non dans les contenus d'enseignement, mais dans l'expérience de vie commune qu'elle propose.» Ressources d'autoformation dans tous les domaines du savoir Ressources d'autoformation dans tous les domaines du savoir
Comment utiliser Scoop.it ? Scoop.it est un outil en ligne dit de « curation » créé par une jeune pousse (start up) en France. Ce type de service permet de filtrer, canaliser, exploiter des informations sous forme de flux ; un choix intéressant lorsqu’il s’agit d’effectuer une veille et de vouloir redistribuer des actualités, articles et contenus sélectionnés. À côté de Netvibes et Paper.li, l’outil en ligne Scoop.it est apprécié pour sa facilité d’utilisation, des pré-choix de sources d’information parmi des centres d’intérêt indiqués par l’utilisateur et pour une redistribution via des Scoop.it (pages sous la forme de journaux tableaux de bord), les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Google Plus) et des sites (blogs…).

5 tutoriels Scoop.it

5 tutoriels Scoop.it
Scoopit

Scoop.it, un outil de curation

Scoop.it, un outil de curation A nouveaux usages, nouveau vocabulaire. A la fin de l’année 2010 le terme "curation" a fait son apparition dans le domaine de l’information-documentation directement influencé par les nouvelles utilisations du web 2.0 et la nécessité de filtrer, canaliser, exploiter, partager le flux pléthorique des informations. Ce néologisme, issu du terme curator anglo-saxon dénommant à l’origine le commissaire d’expositions d’art, désigne une activité que les documentalistes connaissent depuis longtemps : regrouper les informations, les sélectionner, les classer selon une thématique précise.