background preloader

Suicide à france telecom

Facebook Twitter

Suicides à France Télécom : des dirigeants menacés de poursuites pour harcèlement moral. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Emeline Cazi La réunion des cadres de France Télécom organisée à la Maison de la chimie, à Paris, le 20 octobre 2006, se voulait sans détour.

Suicides à France Télécom : des dirigeants menacés de poursuites pour harcèlement moral

Une opération de motivation des troupes comme les grandes entreprises savent le faire. Les objectifs étaient clairs, et le PDG Didier Lombard n’a pas pris de gants pour les annoncer. D’ici trois ans, 22 000 salariés devront avoir quitté l’entreprise, 14 000 autres auront changé de poste. Soit une personne sur trois. « Ce sera un peu plus dirigiste que par le passé », a admis Didier Lombard ce jour-là, mais « je ferai [ces départs] d’une façon ou d’une autre, par la fenêtre ou par la porte ».

Sur scène, aux côtés du grand chef, le directeur des ressources humaines (DRH), Olivier Barberot, opine. Lire aussi : France Télécom, la mécanique de la chaise vide Les conséquences de la mise en œuvre de ces deux programmes furent dramatiques. Réquisitions inédites. Un suicide chez France Télécom à Pau. Suicide d'un salarié d'Orange en Dordogne. Un salarié d'Orange, technicien dans une unité d'intervention de Bergerac (Dordogne), a été retrouvé mort « dans des circonstances brutales », a-t-on appris mercredi 4 juin auprès de la direction de l'opérateur, un suicide selon le quotidien Sud-Ouest. « C'est avec la plus grande tristesse et la plus grande émotion que nous avons appris hier matin [mardi] le décès de notre collègue de Bergerac, survenu le 2 juin », a indiqué Orange à l'Agence France-presse. « Nos pensées vont en premier lieu à sa famille, à ses proches et ses collègues.

Suicide d'un salarié d'Orange en Dordogne

A ce stade, rien ne permet de déterminer les causes de ce geste. Compte tenu des circonstances brutales de ce drame, une enquête de gendarmerie est en cours. La direction a mis en place une cellule de soutien », a ajouté le groupe. Nouvelle vague de suicides chez Orange. Entre le 14 janvier et le 6 mars, dix employés d'Orange se sont donnés la mort, presque autant qu'au cours de l'année 2013.

Nouvelle vague de suicides chez Orange

Dix salariés d'Orange (ex-France Télécom) se sont suicidés depuis le début de l'année, soit « presque autant qu'au cours de toute l'année 2013 », a alerté mardi 18 mars l'observatoire du stress et des mobilités forcées, y voyant un motif de « grave alerte ». Selon cet organisme créé par des syndicats de France Télécom (CFE-CGC et SUD) peu avant le début de la vague de suicides qui avait frappé le groupe en 2008-2009 et qui y recense depuis les drames, la majorité de ces suicides « ont une relation explicite au travail ». 8 sur 10, précise Mediapart, selon lequel trois femmes et sept hommes se seraient donné la mort entre le 14 janvier et le 6 mars, date du suicide de la dernière victime, âgée d'à peine 25 ans.

Lire aussi la tribune : France Télécom : vague de suicides et commentaires hâtifs. Une série de suicides met Orange sous tension. Un salarié d'Orange se suicide en se jetant sous un RER. Un employé du groupe Orange, ex-France Télécom, s'est suicidé vendredi en se jetant sous une rame du RER A.

Un salarié d'Orange se suicide en se jetant sous un RER

La CGT établit un lien direct entre ce geste de désespoir et les conditions de travail du salarié. La CGT a annoncé ce mardi 21 janvier que "vendredi matin, un salarié d'Orange a mis fin à ses jours en se jetant sous un train de la ligne A du RER", un acte que le syndicat relie directement au travail de l'employé. Dans son communiqué, la CGT affirme que le geste du salarié "est une fois de plus la conséquence d'une organisation du travail maintes fois dénoncée" et assure qu'"une semaine avant le drame, les élu(e)s CGT avaient pourtant alerté la direction du mal-être de leur collègue et des tensions dans son unité depuis plusieurs mois".

France Télécom : un cadre s'immole par le feu. France Telecom tue. France Télécom.: Ouvrage, le travail qui tue. Alsace: suicide lié au travail d'un salarié de France Télécom-Orange (syndicats) - 21/03. Un employé de France Télécom retrouvé pendu sur son lieu de travail. Un employé de France Télécom a été découvert mercredi 5 juin au matin pendu dans les locaux de l'agence où il travaillait, à Roubaix.

Un employé de France Télécom retrouvé pendu sur son lieu de travail

Le corps de l'homme, âgé de 45 ans, a été retrouvé peu après 7 heures du matin, à l'ouverture des locaux, situés rue Marcel-Arnaud. La mort remonterait à mardi, selon les sapeurs-pompiers qui se sont rendus sur place. L'homme s'est pendu dans un local technique où personne ne travaille en permanence précise France Télécom. Une lettre a été trouvée dans le véhicule de l'employé. Selon une source policière, cette dernière expliquerait son geste par des raisons personnelles. "Notre société est profondément affectée par ce geste et nous tenons à présenter toutes nos condoléances aux proches de ce collègue", a indiqué un porte-parole de France Télécom. La CGT attend les premiers éléments de l'enquête qui sera diligentée par le CHSCT, a indiqué le syndicat dans un communiqué. Suicides chez France Télécom: Didier Lombard entendu par un juge. L'ancien président de France Télécom Didier Lombard a été mis en examen après avoir été entendu, ce mercredi, par un juge d'instruction de Paris chargé d'une enquête pour harcèlement moral ouverte il y a deux ans, à la suite de plusieurs suicides de salariés, a-t-on appris de source judiciaire.

Suicides chez France Télécom: Didier Lombard entendu par un juge

Une politique de RH coupable? Cette mise en examen pour harcèlement moral, qui avait été envisagée, était d'ailleurs l'objet du débat devant le magistrat. Deux autres anciens dirigeants, l'ex-directeur exécutif Louis-Pierre Wenes et le directeur des ressources humaines Olivier Barberot, sont convoqués ces prochains jours, selon le syndicat CFE-CGE, qui est partie civile. Un représentant de la société est également convoqué pour des explications de France Télécom en qualité de personne morale. Le siège de la société et les domiciles de ces trois dirigeants ont été perquisitionnés par la police début avril. Lombard avait parlé de «mode des suicides» Avec Reuters.

France Télécom : retour sur le suicide de Christian, un an après. En décembre 2010, lors d’un rassemblement organisé par ses collègues.

France Télécom : retour sur le suicide de Christian, un an après

(Photo archives M. E.) Le 5 décembre 2010, Christian, 53 ans, agent de France Télécom, met fin à ses jours dans son jardin, à Nîmes, par pendaison. C’était un dimanche. Un an après, sa veuve, Odile, ne peut toujours pas évoquer ce drame sans pleurer. Malgré l'absence, la vie continue...