background preloader

Socle commun

Facebook Twitter

Conférence interactive "Les enjeux de l'école du socle : difficultés, résistances et perspectives" - 19 octobre 2011.

Ressources

Histoires d'universités. Charpy_competences. Contre l'idéologie de la compétence, l'éducation doit apprendre à penser. Entretien croisé avec Philippe Meirieu, pédagogue et essayiste et Marcel Gauchet, historien et philosophe.

Contre l'idéologie de la compétence, l'éducation doit apprendre à penser

Dans quelle mesure l'évolution de nos sociétés ébranle-t-elle les conditions de possibilité de l'entreprise éducative ? Marcel Gauchet : Nous sommes en proie à une erreur de diagnostic : on demande à l'école de résoudre par des moyens pédagogiques des problèmes civilisationnels résultant du mouvement même de nos sociétés, et on s'étonne qu'elle n'y parvienne pas... Quelles sont ces transformations collectives qui aujourd'hui posent à la tâche éducative des défis entièrement nouveaux ?

Ils concernent au moins quatre fronts : les rapports entre la famille et l'école, le sens des savoirs, le statut de l'autorité, la place de l'école dans la société. A priori, famille et école ont la même visée d'élever les enfants : la famille éduque, l'école instruit, disait-on jadis. Aujourd'hui, la famille tend à se défausser sur l'école, censée à la fois éduquer et instruire. P. M. M. P. P. M. P. Meirieu : "Je ne peux accepter que l’idéologie des compétences devienne une « théorie de l’apprentissage". Peut-on être optimiste à cette rentrée ?

Meirieu : "Je ne peux accepter que l’idéologie des compétences devienne une « théorie de l’apprentissage"

Dans la nouvelle édition actualisée de sa "Lettre à une jeune professeur", Philippe Meirieu analyse le plaisir d'enseigner. L'ouvrage, accessible et optimiste, reconnaît les difficultés du métier mais en montre aussi la beauté intime. "Comment l’enseignement fondé sur les compétences peut-il devenir profitable aux élèves ?" - Paideia, le site des CPE de l’académie de Poitiers.

M Dominique RAULIN, ancien secrétaire général du Conseil National de Programmes et directeur du CRDP du Centre, s’adresse ici à un auditoire constitué de CPE, d’enseignants et de chefs d’établissement de collèges et de lycées.En un mot, M.

"Comment l’enseignement fondé sur les compétences peut-il devenir profitable aux élèves ?" - Paideia, le site des CPE de l’académie de Poitiers

Raulin argumente sur la nécessité de réorienter l’enseignement vers la prise en compte des compétences et non plus seulement des contenus de savoir. Seule cette démarche lui apparaît de nature à prévenir le décrochage scolaire. (Pour plus de lisibilité, la conférence, qui dure près de 2h30, a été segmentée en 4 parties.) Dans son introduction, Dominique Raulin relate rapidement son parcours de l’enseignement des mathématiques au secrétariat général du conseil national des programmes. Il témoigne de son intérêt pour les contenus d’enseignement et de leurs liens avec le décrochage scolaire et précise qu’il s’interrogera dans cette conférence sur les effets qu’aura l’évolution inexorable des contenus et des modalités d’enseignement qui se profile. Notes et compétences, quelle équation ?

C'est une question qui agite la salle des profs, à l'heure de la mise en oeuvre du socle commun.

Notes et compétences, quelle équation ?

J'émets l'hypothèse de l'incompatibilité. La note sur 20 permet, à travers l'exemple de la dictée, de sanctionner les fautes. On peut rétorquer que dans les multiples évaluations notées, les points sont comptés en positif : on pointe les réussites des élèves par un point, qu'on pourra d'ailleurs décliner jusqu'au quart de point selon le degré d'approximation de la formulation de l'élève. Retirer un demi ou un quart de point sur une question permet de signifier à l'élève que sa réponse n'est pas parfaite, mais qu'elle comprend tout de même un élément de réponse positif. Mais au final il restera encore une soustraction, celle qui sépare le 12 du 20, ces 8 points non acquis. Si l'on se penche sur les moyennes (obtenues par de savants calculs coefficientés), ce "réel" est biaisé.

La moyenne d'un élève n'a de valeur que mise en rapport aux autres élèves de la classe. Comment évaluer le socle commun au collège ? Trois scenarii, du probable au réalisable. La mise en œuvre du socle est semée de pièges qui pourraient dénaturer l’esprit du travail par compétences, même à travers les meilleures intentions des acteurs.

Comment évaluer le socle commun au collège ? Trois scenarii, du probable au réalisable

Voici trois scenarii possibles d’application du socle qui tentent de déminer le terrain en identifiant ces pièges, afin de ne pas sombrer dans l’usine à cases, l’ « évaluationnite » ou le rejet d’une impossible évaluation par compétences. 85 - "L'évaluation par compétences pour donner plus de sens à l'école" (compte rendu de la Rencontre OZP du 12 janvier 2011) N° 85 - janvier 2011 L’évaluation par compétences pour donner plus de sens à l’école Compte rendu de la réunion publique du 12 janvier 2011 Pour cette rencontre, deux professeurs référents au Réseau Ambition Réussite (RAR) Georges Clémenceau dans le quartier de la Goutte d’or du XVIIIe arrondissement de Paris, Oihandi Boedanaba et Laura Gouiran, ont explicité séparément leur travail commun.Aude Delatouche de son côté, enseignante en RASED dans le même RAR, a présenté l’étude sur la mise en œuvre du socle commun qu’elle a réalisée dans le cadre d’un master.Le texte complet de ces trois interventions est reproduit en pièces jointes en bas de la page Web.

85 - "L'évaluation par compétences pour donner plus de sens à l'école" (compte rendu de la Rencontre OZP du 12 janvier 2011)

Lire en PDF ci-dessous. Travail par compétences, évaluation par compétences sans note, action du collège RSS Ampère à Oyonnax (Ain) Sur le site OZP, Observatoire des Zones Prioritaires Pour répondre aux besoins de tous les élèves, et pour éviter le décrochage, nous avons mis en place en 6eme en Lettres Hist-Geo, et 4eme en Maths et Anglais, un dispositif axé sur le travail par compétences, sans évaluation chiffrée, dans des groupes de besoins modulables.

Travail par compétences, évaluation par compétences sans note, action du collège RSS Ampère à Oyonnax (Ain)

Au niveau 6eme, le dispositif Lettres/Histoire-Géographie intègre des compétences interdisciplainires autour de la maîtrise de la langue. Problématique et hypothèse de travail Le dispositif Travail par Compétences / Evaluation sans note permet de motiver et mettre en activité des élèves en difficulté, à condition que les attentes soient explicitées, que les réussites soient valorisées, que les activités et le rythme soient adaptés aux besoins, que de l’étayage soit proposé. COMPREHENSION ORALE anglais -grille de compétence (15 ko) : Liste des savoir-faire et des stratégies à mettre en place pour comprendre un document oral. Évaluation des acquis des élèves et performance scolaire dans le cadre du socle. SOCLE COMMUN.

Le socle commun des connaissances et des compétences. Contact · accueil La classe interactive la nouvelle école primaire française Site menu: le socle commun des connaissances et des commpétences pour comprendre le socle Pour que l'idée du socle commun soit bien comprise, il nous semble important de ne pas le percevoir isolément . Situer les propositions du HCE : Nous vous proposons le schéma suivant, en cliquant si besoin sur les images qui mènent aux liens explicatifs. Le socle commun en questions : interview de M. le Recteur. Socle commun de connaissances et de compétences.

Enseignants, vous ne tiendrez pas longtemps dans une optique de transmission de connaissances ! Je viens d'assister à une conférence organisée pour des collèges de l'agglomération elbeuvienne (du pôle de proximité elbeuvien de la CREA, techniquement parlant pour un prof d'HG...). Je craignais un discours lénifiant sur le socle commun, sa mise en oeuvre, sa validation, mais je n'ai pas été du tout déçu du voyage (qui a consisté à traverser la Seine). "Comment l’enseignement fondé sur les compétences peut-il devenir profitable aux élèves ?" - Paideia, le site des CPE de l’académie de Poitiers.

Les compétences sont-elles communicantes ?