background preloader

Open access

Facebook Twitter

Mapgubbins - Open data images. Publications françaises Open Access 2010-2014 - Etude bibliométrique. De l’Open data à l’Open research data : quelle(s) politique(s) pour les données de recherche ? – S.I.Lex – – Carnet de veille et de réflexion d'un juriste et bibliothécaire. Le mouvement de l'ouverture des données de la recherche, l'Open Research Data, a une double origine : - l’Open Access : le mouvement pour le Libre Accès des publications scientifiques (voir le guide Formadoct), lancé en 1991 avec la création de l’archive ouverte ArXiv, est directement à l’origine de l’Open Research Data, puisque dès 2003, la Déclaration de Berlin mentionnait la nécessité de rendre également accessibles les données de recherche ;

Une synthèse sur le nouveau cadre juridique de l’Open Access (et quelques questions en suspens…)  – – S.I.Lex – J’avais déjà produit en octobre dernier sur ce blog une analyse du volet « Open Access » de la loi République numérique, sous la forme d’une FAQ.

Une synthèse sur le nouveau cadre juridique de l’Open Access (et quelques questions en suspens…)  – – S.I.Lex –

Cette semaine, l’université Paris Nanterre a mis en ligne la captation vidéo d’une intervention que j’ai donnée sur le même sujet en introduction à une journée sur l’Open Access organisée en décembre dernier à l’occasion de l’inauguration du portail HAL de l’établissement (cliquez sur l’image ci-dessous pour lancer la vidéo). J’y expose en une vingtaine de minutes les principaux mécanismes de mise en oeuvre du nouveau « droit d’exploitation secondaire » introduit par loi au bénéfice des chercheurs. Ce dernier va leur permettre de publier en ligne les manuscrits de leurs écrits acceptés pour publication par des éditeurs et financés majoritairement par des crédits publics, au terme d’un délai de 6 mois pour les sciences exactes et 12 mois pour les SHS.

WordPress: J'aime chargement… Les universités françaises et l’Open Data après la loi numérique – – S.I.Lex – Ce billet est le second d’une série de trois que je vais publier sur ce blog cette semaine pour examiner les répercussions de la loi « République numérique » sur le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Les universités françaises et l’Open Data après la loi numérique – – S.I.Lex –

Après un premier billet publié lundi à propos de l’impact de la loi en matière d’Open Access, je vais à présent me pencher sur le volet « Open Data » et la façon dont il va affecter les universités. Ce n’est pas l’aspect qui a été le plus commenté jusqu’à présent, mais vous allez voir que les changements à attendre pour ces établissements sont substantiels par rapport à la situation antérieure. Pour saisir complètement la portée de cette réforme, il faut prendre en considération, outre la loi « République numérique », la loi du 28 décembre 2015 relative à la gratuité et aux modalités de la réutilisation des informations du secteur public (dite aussi « loi Valter »), ainsi que son décret d’application paru en juillet dernier.

Open Access : quelles incidences de la loi « République numérique » ? – – S.I.Lex – La semaine dernière, on célébrait l’Open Access Week et j’ai eu l’occasion de donner plusieurs interventions à propos des incidences de la loi « République numérique » sur le Libre Accès aux publications scientifiques.

Open Access : quelles incidences de la loi « République numérique » ? – – S.I.Lex –

On sait en effet que la Loi Lemaire, qui est entrée en vigueur le 8 octobre dernier, a consacré un nouveau « droit d’exploitation secondaire » au profit des chercheurs, afin de faciliter notamment le dépôt en archives ouvertes de leurs publications. Mais l’article (30) qui contient ces nouvelles dispositions n’est pas de lecture facile et il contient même plusieurs points assez délicats à interpréter. J’ai reçu ces dernières semaines de nombreuses questions de collègues qui cherchaient à avoir des précisions ou à lever des ambiguïtés, et j’ai profité des interventions à l’Open Access Week pour essayer d’apporter quelques clarifications. De manière à ce que cela puisse profiter au plus grand nombre, je publie mon support d’intervention ci-dessous.

A) Qui peut déposer ? 2. Tutoriel vidéo. Registry of Research Data Repositories. Open Access et gestion des données dans horizon 2020: intégrer les nouveaux attendus dans vos projets de recherche. [ENG] The present training session will focus on both Open Access to publications and data and data management in the EU-Research and Innovation program Horizon 2020.

Open Access et gestion des données dans horizon 2020: intégrer les nouveaux attendus dans vos projets de recherche

It aims to provide European project managers, project coordinators and scientific information professionals supporting data management, all the relevant theoretical and operational information to meet the requirements of the EU Open Access policies in line with the EU objectives on Responsible Research & Innovation. [FR] Les universités Paris Descartes et Paris Diderot organisent les 29 et 30 juin 2015, deux journées de formation centrées sur l’Open Access et la gestion des données dans les projets de recherche Horizon 2020. Programme détaillé / Detailed program.

LOI n° 2016-1321 du 7 octobre 2016 pour une République numérique. Boite à outils OA. L'Open Access voie dorée (avec APC) est accepté par la plupart des revues prestigieuses : exemple de l'Urologie. Tout d'abord, les lecteurs lisent sur des smartphones, et veulent tout, à tout moment, n'importe où, et gratuitement.

L'Open Access voie dorée (avec APC) est accepté par la plupart des revues prestigieuses : exemple de l'Urologie

Quand vous tombez sur un paywall sur votre smartphone, allez-vous rentrer vos codes et allez-vous réellement chercher l'article ? Parmi les 24 revues les plus prestigieuses en urologie, 22 offrent la possibilité de l'Open access en payant un APC (Article Processing Charge) d'environ 3 000 $ (extrêmes 1 700 à 5 000 $). L'éditorial insiste sur le fait que les articles en Open access seraient plus cités que ceux derrière un abonnement ou paywall. Le conseil est le suivant : ces coûts (APCs) doivent être inclus dans les budgets de recherche, et si ce n'est pas possible, il y a 3 stratégies possibles : J'espère que dans d'autres spécialités, il n'est pas proposé de soumettre à des revues prédatrices.

OPEN ACCESS.