background preloader

Magie Blanche

Facebook Twitter

La pratique de la magie chez les Romains by Adèle Moreau on Prezi. Egypte Antique & Pratiques Magiques - Witch's Dream. La magie, en Egypte Antique, était censée procurer au pratiquant tout ce qu'il ne pouvait pas obtenir par des moyens plus simples.

Egypte Antique & Pratiques Magiques - Witch's Dream

Ainsi, les Egyptiens croyaient que leurs mages étaient capables de toutes sortes de prodiges... De nos jours, les scientifiques ne connaissent que très peu de papyrus à connotation "magique" et en ont donc une vision très incomplète. Toutefois, il leur a été possible de diviser la pratique magique égyptienne en cinq grandes catégories :-La Magie du Nom. -La Magie Défensive. -La Magie Productive. Magie du Nom Pour les Anciens Égyptiens, donner un nom -ren- à un être ou à une chose revient à lui donner la vie et à lui donner une forme.

Un des pires châtiments pour les Égyptiens -en dehors du démembrement de leur corps qui rendait leur passage vers l’au-delà impossible- était la suppression de leur nom, qui plongeait ainsi leur Kâ dans l’oubli car, effacer un nom, c’est anéantir l’entité qu’il représente. La Magie blanche. La Magie blanche correspond à un ensemble de techniques, souvent ritualisées, permettant de produire des phénomènes destinés à influencer le destin ou le comportement d'une personne.

La Magie blanche

On fait traditionnellement la distinction entre trois sortes de pratiques : la magie blanche, la magie rouge et la magie noire. La magie blanche concerne une utilisation de la Magie à des fins positives, ou préventives. Il est donc possible, grâce à la magie blanche, de résoudre de nombreux problèmes de son existence, sur le plan financier (grâce à des rituels d’argent), sur le plan amoureux (grâce à la magie rouge), sur le plan professionnel (grâce à des rituels professionnels), mais aussi pour se protéger contre un envoûtement néfaste (rituel de désenvoutement). Lexique des termes de magie blanche. Amulette Il peut s'agir de n’importe quel objet que l'on porte sur soi ou que l'on fait porter à une autre.

Lexique des termes de magie blanche

Pour qu’elle soit efficace, il faut que celui qui en bénéficie, possède la conviction inébranlable que ledit objet le préservera des dangers, des maladies, des accidents, des évènements fâcheux, des influences malfaisantes et autres sortilèges. L'amulette est différente du talisman. Athamé Couteau de rituel wicca représentant une grande dague au manche généralement noir et une lame bien affûtée, l'athamé représente l'air. Il sert à tracer des cercles magiques, à diriger sa volonté vers un point précis ou encore à trancher les ingrédients nécessaires à vos potions. Aura L’aura est un champ énergétique qui entoure le corps physique et subtil d’un individu.

Baguette La baguette est l’un des principaux outils magiques. Bougie La bougie symbolise le feu. Chakra Notre corps contient des canaux (les même qu'en acupuncture) qui permettent la cohésion de nos autres corps physiques. Magie (surnaturel) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Magie (surnaturel)

Pour les articles homonymes, voir Magie. La magie est une pratique fondée sur la croyance en l'existence d'êtres ou de pouvoirs surnaturels et de lois naturelles occultes permettant d'agir sur le monde matériel par le biais de rituels spécifiques. Dans de nombreuses cultures, les moyens mis en œuvre par la magie en tant que science occulte s’opposent aux religions établies ainsi qu'aux raisonnements scientifiques[1]. Les évolutions des connaissances scientifiques, qui donnent des explications aux phénomènes comme la foudre, les mouvements des planètes, ou les réactions chimiques, se sont progressivement opposés à la croyance en la magie[réf. nécessaire].

Le mot français « magie » vient du latin magia, lui-même issu du grec μαγεία (mageia), « religion des mages perses », « sorcellerie[2] ». Pour remonter plus haut, il faut aller jusqu'en Perse. Vers le milieu du IVe siècle av. Le latin magus paraît dès 506 au concile d'Agde[11]. La magie dans l'antiquité. Les pratiques anciennes. Les plantes, lien entre la médecine et la magie Il existe un autre lien entre la médecine et la magie,c’est l’usage des plantes.

Les pratiques anciennes

En effet on dit que l’herbe et les mots peuvent se mélanger pour que la guérison opère. Ainsi, en plus du carmen, les plantes sont souvent utilisées au cours des cérémonie magiques. La pratique pharmacieutique est considérée comme un art , où il faut conjuguer la théorie et la pratique, selon le double sens du nom ars, artis : (talent, habileté, métier, science). Sénèque affirme que “ la médecine était autrefois la science des herbes”, elles étaient propres à étancher le sang et à fermer les plaies.

Contrairement à la médecine “magique”, Hippocrate se lance dans la recherche des causes concrètes de la malade, il a donc introduit la rationalité dans les pratiques médicales. Grâce aux leçons d’Hippocrate, le savoir médical se fonde sur l’observation des signes de la maladie. Parmi les plantes utilisées en médecine dans la Rome antique citons les suivantes : Fiche%20civilisation%20 %20LA%20MAGIE%20(L.Mougin)