background preloader

Production de films

Facebook Twitter

Okio-Studio, producteur de films en réalité virtuelle. Parmi les usages les plus prometteurs de la réalité virtuelle, il y a la vidéo : que ce soit pour des documentaires, des œuvres de fiction et, bien entendu, du cinéma pour adultes, l’immersion dans un film tourné à 360 degrés est une expérience unique, et pour le moment relativement inédite. Quelques producteurs s’intéressent cependant de plus en plus à cette nouvelle façon de raconter des histoires. Parmi eux, Antoine Cayrol, cofondateur d’Okio Studio, l'un des pionniers en France. Okio-Studio est une société parisienne créée en janvier 2014, par trois professionnels de l'audiovisuel : Antoine Cayrol et Pierre Zandrowicz de FatCat Films/Premiere Heure Group, ainsi que Lorenzo Benedetti de Studio Bagel Production.

Après avoir essayé le premier kit de développement Oculus Rift chez un ami, Antoine et Pierre ont rapidement perçu le potentiel de la réalité virtuelle en matière de vidéo. Les Numériques La vidéo en réalité virtuelle est quelque chose de très récent. Okio Studio en totale immersion. Alors que les marques se saisissent petit à petit des opportunités offertes par les casques de réalité virtuelle (notamment dans l’automobile, à l’instar de Nissan pour Juke), Fat Cat Films (Première Heure) et Canal+ viennent de lancer Okio Studio, pour proposer une offre consacrée à cette innovation. Dirigé par Pierre Zandrowicz et Antoine Cayrol pour Première Heure et Lorenzo Benedetti pour Canal+, ce label veut offrir aux marques une nouveau moyen de toucher leurs cibles.

«Un film classique a des limites, dans la mesure où on peut faire autre chose en même temps. Avec la réalité virtuelle, on ne peut rien faire d’autre. Le principe, c’est l’immersion totale», explique Pierre Zandrowicz. «Cette technique permet aux marques de laisser aux téléspectateurs un souvenir plus qu’un film, car ils auront l’impression d’avoir vécu la scène, d’y avoir participé et pas seulement d’avoir été un spectateur», ajoute Antoine Cayrol. Précurseur Marché embryonnaire En complément Image virtuelle, coût réel. Les Naive New Beaters invitent Izia dans un clip déjanté à 360 degrés.

Un clip pour 1 000 possibilités : les Naive New Beaters reviennent avec un clip à 360 degrés. Ce matin, les Naive New Beaters sont sur Konbini. En avant-première, ils dévoilent leur nouveau clip pour leur titre “Heal Tomorrow”. Deux choses à savoir : la première, c’est la chanteuse Izïa qui s’invite sur ce titre extrait de leur troisième album, prévu pour le printemps 2016. La deuxième, c’est le clip en lui-même : sur la lancée de Björk ou de Foals, les Naive New Beaters ont demandé à Romain Chassaing la réalisation d’un visuel à 360 degrés. Au programme, 3 minutes et 48 secondes d’images à voir dans tous les sens, en bas comme en haut, à gauche comme à droite, d’une scène de concert à différents tournages de cinéma en passant par une soirée qui évolue rapidement.

Journaliste culture depuis 1956. OKIO-STUDIO. Réalité virtuelle : Daft Punk bientôt dans ton salon ? L’heure est venue : la VR, pour “Virtual Reality” arrive bel et bien dans nos salons en 2016. Les enjeux pour la culture sont énormes, notamment pour le monde de la musique qui s’apprête à révolutionner sa façon de penser “l’image musicale”… Plongée dans le futur monde de la “musique virtuelle” ! Après plusieurs années de spéculations et de fantasmes, elles sont enfin là : les lunettes VR débarquent dans les prochains mois, le désormais célèbre Oculus Rift en tête.

Ses concurrents directs, le PlayStation VR de Sony et le Vive de HTC (préparé en collaboration avec le géant du jeu vidéo Valve) sont également dans les starting blocks, l’arrivée en rayon de ces trois engins du futur étant prévue entre mars et juin prochain. On sait déjà que notre porte-monnaie va pleurer (le Rift étant disponible en pré-commande à plus de 700 euros…), mais la carotte technique cache pour l’instant l’essentiel : tout ça sent le futur à plein nez, mais ça sert à quoi, une paire de lunettes VR ?

Version 360 : Explorez le terrifiant hôtel de Shining grâce à la réalité virtuelle | Creapills. Tous les fans de cinéma qui se respectent ont déjà vu Shining, le film d’épouvante mythique de Stanley Kubrick qui met en scène un Jack Nicholson plus terrifiant que jamais. Au Royaume-Uni, l’agence Franbo a voulu rendre hommage à ce chef d’oeuvre du cinéma avec son opération baptisée « The Caretaker ». Ce studio vous propose de visiter le fameux hôtel Overlook du film Shining, sans bouger de chez vous, grâce à la réalité virtuelle.

En utilisant un casque Oculus Rift, vous pouvez donc errer dans les couleurs du terrifiant manoir. L’expérience a l’air très immersive, et on avoue avoir un peu peur de pénétrer dans la chambre 237…Une très bonne idée, qui exploite avec brio la réalité virtuelle pour offrir aux fans de l’univers de Stanley Kubrick une expérience immersive unique. Seul bémol : The Caretaker est disponible sur Oculus Rift uniquement, difficile donc de pouvoir tester le dispositif… Vous pouvez télécharger The Caretaker sur l’Oculus Share. Via golem13.fr. Réalité virtuelle. Entrez dans un tableau de Dalí. Depuis le 23 janvier, le musée Salvador-Dalí, installé à St. Petersburg en Floride, propose à ses visiteurs de pénétrer à l’intérieur du tableau Réminiscence archéologique de l’Angélus de Millet, peint en 1935 par l’artiste catalan.

L’établissement utilise une vidéo à 360 degrés et des casques de réalité virtuelle “afin que ses clients se déplacent littéralement dans une représentation en trois dimensions du chef-d’œuvre de l’artiste”, relate le site d’information Digital Trends. Cette idée est née dans les esprits de Sam Luchini et Roger Baran. Les directeurs artistiques de l’agence Goodby Silverstein & Partners, tous deux fans de Dalí, ont très vite vu le potentiel que pouvaient avoir les casques de réalité virtuelle dans le monde de l’art.

Leur idée de voyage dans un tableau a été soumise il y a un peu plus d’un an au musée Dalí, qui a décidé de l’exploiter à l’occasion de son exposition sur les liens entre l’Espagnol et Walt Disney. Okio-Studio - Okio-Studio dans Trax Magazine for Rone in... #forumblanc – ‘I, Philip’ : un film en réalité virtuelle adapté aux nouvelles formes de diffusion. « I, Philip » est l’histoire d’un androïde à qui l’on a implanté la mémoire de l’auteur américain de science-fiction Philip K. Dick à l’origine entre autres de Blade Runner et Minority Report et mort en 1982, son histoire, à travers les souvenirs de ce qui pourrait être son dernier grand amour.

Mais ces souvenirs sont-ils bien réels ? Ne sont-ils pas le fruit de l’imagination d’un androïde humanisé ? L’objectif est de proposer un film de réalité virtuelle de fiction écrit et pensé pour les nouvelles formes de diffusion. Proposant un voyage dans la tête de l’androïde, le film brouille la frontière existentielle séparant l’homme du robot. Les intervenants : Marianne LEVY-LEBLOND Responsable des productions web et des projets transmédias Arte Pierre ZANDROWICZ Réalisateur Okio Studio Ce films produit par OKIO Studio s’inspire de faits réels. Okio a décidé de proposer une histoire à la première personne, un choix déterminant notamment dans l’écriture du scénario. Le Forum Virtuel • Information.