background preloader

Classe renversée

Facebook Twitter

La pédagogie inversée. Crédit : Fabrice Landry La pédagogie inversée est une stratégie pédagogique consistant à concentrer le temps de classe afin réaliser les travaux pratiques en évacuant le temps requis pour l’exposé magistral.

La pédagogie inversée

En réalité, ce n’est pas la pédagogie qui est inversée mais davantage la démarche d’enseignement. Puisque les élèves sont habituellement passifs lors des exposés magistraux de leur enseignant, ces derniers peuvent consulter le tout au moment et à l’endroit qui leur convient le mieux, via des canaux de communication issus des médias sociaux. Le tout implique que les élèves peuvent utiliser leur téléphone intelligent ou tablette électronique afin d’accéder au contenu publié par leur enseignant dans des médias comme YouTube, Didacti ou des portails institutionnels.

"Les TICE au service de la pédagogie" Quand les "Flipped Classrooms" font tilt ! 10/12 : Classes inversées : quand le tutorat à distance inspire l'accompagnement en présence par Marcel Lebrun. Classes inversées : quand le tutorat à distance inspire l'accompagnement en présence Les classes inversées (Flipped classrooms) conjointement à la mise à disposition de savoirs déjà transmis (faut-il citer la Wikipedia, la Kahn Academy, les MOOC …) posent la question du devenir du campus, de la classe spatio-temporellement marquée, du rapport au savoir et des (nouveaux) rôles à assumer par les apprenants et les enseignants.

10/12 : Classes inversées : quand le tutorat à distance inspire l'accompagnement en présence par Marcel Lebrun

Eloignées des oppositions stériles entre savoirs et compétences, entre "l'enseigner et l'apprendre", entre décontextualisations porteuses de généralisation et contextualisations porteuses de sens, elles nous convient à des hybridations de différentes natures. Ainsi, l'instructeur à distance va assurer la portabilité de son enseignement jadis réservé au cénacle de l'amphi et l'accompagnateur d'apprentissage va s'inspirer des fonctions du tuteur à distance. Mots-clés : classes inversées, apprentissage, rôles, compétences, enseignement, accompagnement, tutorat.

La pédagogie inversée. La pédagogie inversée. (page précédente) La ZoneTIC du Cégep Lévis-Lauzon décrit la « pédagogie inversée » (ou classe renversée, flipteaching, reverse instruction) comme ceci : une stratégie d’enseignement où la partie magistrale du cours est donnée à faire en devoir à la maison, alors que les traditionnels devoirs (travaux, problèmes et autres activités) sont réalisés en classe.

La pédagogie inversée

Quel est l’intérêt? Lorsque les élèves appliquent ce qu’ils ont appris à l’école en faisant leurs devoirs à la maison, ils rencontrent parfois des difficultés et des questionnements qu’ils ne rapportent pas toujours à l’école le lendemain. De plus, la collaboration entre pairs n’est pas toujours facile à cause des horaires de chacun. Les adeptes de la pédagogie inversée préfèrent donc que les élèves utilisent le temps de classe pour construire, collaborer, lancer des défis, remettre en question leurs apprentissages plutôt que de s’asseoir et écouter. Dans cette philosophie, les technologies sont omniprésentes. Classe Inversée. Ce site a pour but d’expliquer le concept de classe inversée à tous les professeurs qui souhaitent avoir un réel impact auprès de leurs élèves et qui veulent connaitre les meilleures méthodes pour développer une ambiance de classe motivante et décontractée.

Classe Inversée

Exemple de classe inversée Ce concept connait un succès grandissant : de plus en plus de professeurs à travers le monde modifient leur façon de “faire la classe” pour passer à un modèle plus pratique et plus humain. Ce modèle part d’une idée très simple : le précieux temps de classe serait mieux utilisé si on s’en servait pour interagir et travailler ensemble plutôt que de laisser une seule personne parler. La Classe Inversée « Enseigner avec TNT. Pour lire mon rapport sur mes classes inversées, cliquez ICI (pdf, 3 Mo)Une liste d’articles sur la classe inversée, compilée par Pédagogie Universitaire La classe inversée, c’est quoi ?

La Classe Inversée « Enseigner avec TNT

C’est une façon différente d’enseigner et d’apprendre. Comparativement à une classe traditionnelle, la prise de note se fait à l’extérieur de la classe (à la maison, à la bibliothèque, dans le métro, bref, n’importe quel endroit où des capsules vidéo présentant la théorie peuvent être visionnées) et le temps de classe libéré est utilisé pour approfondir, appliquer et assimiler les notions. Puisque le professeur n’a plus à « présenter » la matière, il est disponible pour accompagner, motiver et soutenir les élèves dans leur apprentissage. Cette façon de faire est utilisée aux États-Unis au niveau primaire, secondaire, collégial et universitaire depuis 2007. La pédagogie inversée. La pédagogie inversée : les flipped classrooms : de nouveaux espaces-temps pour enseigner et apprendre à l'ère numérique Conférence de Marcel Lebrun, professeur à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'éducation de l'UCL de Louvain ; Le mercredi 3 Octobre 2012 lors du Forum@tice Document support de la conférenceLe blog de Marcel Lebrun A propos de la pédagogie inversée Qu'est-ce que c'est ?

La pédagogie inversée

(Cégep Levis-Lauzon : informations et ressources en technopédagogie)Pédagogie inversée (Pearltrees de V. Pédagogie inversée et résultats renversants » Actu. Pédagogie active?

Pédagogie inversée et résultats renversants » Actu

Le cours magistral enrichi, pour un enseignement traditionnel plus interactif. Faut-il supprimer les cours magistraux, ou au contraire les considérer comme la plus parfaite des méthodes de transmission des savoirs ?

Le cours magistral enrichi, pour un enseignement traditionnel plus interactif

Vieux débat jamais épuisé qui agite le monde de l'enseignement, surtout en cette ère des technologies de l'information et de la communication. Ces technologies impactant le rapport au savoir, modifient par voie de conséquence les perceptions que les acteurs de la relation éducative ont les uns sur les autres. En clair, et pour simplifier, le professeur n'est plus perçu comme l'unique détenteur du savoir quand l'on sait que ce savoir peut être aussi accessible sur le web, à travers les réseaux sociaux ou dans les forums de discussions. Les séances de monologue devant les auditoires d'étudiants apparaissent donc anachroniques. D'ailleurs, il leur a toujours été reproché de maintenir le public dans un état de passivité, tout à l'opposé des valeurs d'autonomie et d'esprit critique qui sont promues chez les apprenants.

Quinze minutes d'attention. Fiches méthodologiques variées.