background preloader

Environnement personnel d'apprentissage

Facebook Twitter

Les ENA actuels des universités québécoises et les évolutions prévues d’ici 5 ans. Afin de documenter la situation au Québec dans le domaine des ENA, des entrevues semi dirigées, dont la durée a varié d’une heure à une heure trente, ont été réalisées au printemps 2017 par téléphone ou en présence, auprès d’une vingtaine de gestionnaires et professionnels. La liste des personnes interrogées, leur fonction et le document de mise en contexte envoyé avant l’entrevue sont présentés à l’annexe II. En sus des neuf universités québécoises, nous avons rencontré trois institutions hors Québec, l’Université d’Ottawa et la Cité collégiale en Ontario ainsi que le Collège communautaire du Nouveau Brunswick. Leurs commentaires font également partie de la synthèse de nos entrevues. La très grande majorité des universités québécoises utilisent Moodle et n’ont pas l’intention de le remplacer dans les 5 prochaines années.

Pour ce qui est de la pédagogie, l’heure est à l’apprentissage actif, au réaménagement de salles, à la classe inversée et aux cours hybrides. Les environnements numériques d’apprentissage (ENA) au Québec : l’air du temps. L’ENA idéal, le Graal ! Une série d’entretiens avec des experts et responsables pédagogiques a permis d’imaginer l’ENA idéal.

Outre le prérequis d’une présentation ergonomique et standardisée des activités et ressources, il en ressort que le parfait ENA devrait être : Simple à utiliserMaîtrisé en 15 minutes maximumProducteur et consommateur de services au format IMS-LTIAdaptatif (prise en compte de l’analyse de l’apprentissage, création d’un espace personnel pour soutenir la pratique réflexive…)Interactif (commentaires dans un fil agrégateur, mises à jour en temps réel, création d’un flux d’annotations…)Mobile grâce à des applications natives consultées depuis son navigateur WebCapable de stocker et d’exploiter des données massivesCapable de soutenir des périodes de pointe Plus globalement, l’ENA idéal devrait ressembler à un outil de gestion de projet en aidant à structurer et organiser des ressources, des compétences, des activités et des modes d’évaluation.

Organiser sa veille dans un environnement d'apprentissage personnel. Un environnement d'apprentissage personnel (EAP) ? L'environnement d'apprentissage personnel n'est pas à proprement parler un outil. C'est une présentation souvent visuelle, assez libre sur la forme, des sources, des méthodes et des outils qui facilitent les apprentissages d'une personne. On y trouve des supports numériques, mais aussi humains ou livresques.

Il se peut que votre bibliothèque municipale, vos collègues, vos proches, les journaux que vous lisez fassent partie de votre EAP, tout comme sans doute les moteurs de recherche, vos réseaux sociaux, Thot Cursus, etc... Beaucoup d'EAP ont été présentés sous forme de schémas pour permettre une vue synthétique rapide et comparer. L'EAP répond aux questions suivantes : Quelles sources d'information, numériques ou non vous aident à apprendre ? Dans son blog, Marcel LEBRUN en présente un en s'appuyant sur la méthode IMAIP : (s') Informer(Se) Motiver(S') ActiverInteragirProduire Les méthodes et les relations plutôt que les outils Ressources : Se construire un Espace Personnel d’Apprentissage. Il est à la mode de proposer à ses étudiants/stagiaires de se constituer un Espace Personnel d’Apprentissage. Si l’intention est louable, je me demande comment peut se débrouiller une personnes plus ou moins isolée pour s’approprier ce concept, en définir les contours et préciser ce qu’il y a dedans !

C’est pour toutes ces personnes que je propose une trame pour préciser son EPA en m’appuyant sur la méthode QQOQCP … Article publié sur le site : Jacques Dubois 1 – un EPA, pour Quoi ? La première question à se poser est à mon avis : si un EPA est fait pour apprendre, qu’est-ce que je veux apprendre ? En effet, il est primordial de savoir quel est la thématique que l’on souhaite approfondir. 2 – oui, mais Comment ?

L’apprentissage est une activité complexe qui se déroule en plusieurs temps : Voici une petite vidéo (4’51 ») qui présente mon point de vue. 3 – un EPA, Quand ? 4 – un EPA, Où ? Tendances en formation #3 : les EAP. A l’ère du « digital learning », maîtriser son Environnement d’Apprentissage Personnel (EAP) devient incontournable. Chercheurs en pédagogie, grandes universités, professionnels de la formation… voient dans l’EAP l’outil indispensable pour rendre chacun d’entre nous acteur de sa formation tout au long de la vie. Qu’est-ce que l’EAP ? Il n’existe pas de définition unique de l’EAP. Certains auteurs limitent l’EAP à la maîtrise des outils Internet (outils de curation (Scoop it, Pearltrees, Netvibes…), de communication (Skype, Webex…), de partage de fichiers (Dropbox, Google drive…), ou de travail collaboratif (Google Doc, wikis…).

Bénéfices Permet de se focaliser non pas sur ce qui doit être appris mais sur comment les apprenants apprennent.L’apprenant acquière une méthode qui lui servira tout au long de sa vie et le rend autonome dans son apprentissage.Faible coût pour sa mise en place. Limites Pour aller plus loin… Exploring Personal Learning Networks | Norman Jackson.

Identité numérique : Dossier complet avec approche pédagogique. Qu’est-ce que l’identité numérique ? Comment la présenter comme thème d’actualité, comprendre ses enjeux et en faciliter une approche pédagogique dans le cadre de l’enseignement, de la formation et de la sensibilisation des publics (élèves, enseignants, animateurs d’EPN, professionnels et grand public) ? Elie Allouche (‎Directeur adjoint du CANOPÉ de Créteil, chargé du numérique éducatif) propose un dossier complet sur la notion d’identité numérique qui répond précisément aux questions mentionnées ci-dessus : l’identité numérique : document de travail. Identité numérique : une histoire de définitions plurielles Ce document en ligne partagé sur GoogleDocs (actuellelment sous la forme d’une version de travail) s’appuie sur 3 objectifs principaux : Définir et comprendre les enjeux liés à l’identité numérique,Connaître les compétences de base des référentiels (B2i-C2i) et les principales règles de vigilance,Connaître les ressources pour aborder ce thème avec les publics.

Activités pédagogiques. Portefeuille de compétences professionnelles. ePortfolio. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le ePortfolio (ou e-Portfolio, i-portfolio, portfolio numérique, portfolio électronique) est un ensemble de preuves de compétences, sous forme numérique et généralement sur le web, résultant d'une démarche consistant à réfléchir sur ses projets (sociaux, professionnels) et définir quelles parties de ces projets communiquer à quels publics, et de quelles façons. Cette démarche peut être utilisée par les professionnels, les enseignants, les élèves, les parents ou autres personnes engagées dans une démarche de formation tout au long de la vie, dans le but de communiquer sur son profil ou garder des traces d'apprentissages. Raison d'être[modifier | modifier le code] L'ePortfolio, c'est le trait d'union entre espace personnel et profil dans un réseau social, blogs, homepage, site professionnel, espace collaboratif virtuel...

Le thème ePortfolio est au cœur des enjeux de la société de l'information. Autres désignations[modifier | modifier le code] Des données, des apprenants et des partages à construire pour se construire soi-même. Si la question des données d’apprentissage, ou learning analytics pour se raccrocher à la terminologie anglaise, ont pris une importance particulière avec le développement des MOOC et les questionnements autour des Big Data. Il y a bien entendu beaucoup de questions et de recherches autour de ce que l’on peut mettre en évidence. C’est d’ailleurs la préoccupation première de chercheurs entrepreneurs comme Daphne Koller de Coursera. La communauté de chercheurs mène également en parallèle des débats, comme par exemple « les données corrompent l’éducation », propose des chartes éthique comme Asilomar, intègre cette problématique à l’agenda de ses projets.

Techniquement, une approche basée sur des données ouvertes semble à la fois prometteuse, et respectueuse des personnes, notamment si elle encourage le partage social de connaissances, comme proposé par George Siemens. Deux événements récents m’ont permis d’avancer dans une réflexion engagée depuis juillet dernier. J'aime : J'aime chargement… Mon EAP à moi. EAP ? Environnement d’apprentissage Personnel. C’est un angle d’attaque. J’aurai pu appeler cela mon environnement de production personnel et social, ou mon environnemnent personnel de gestion de la connaissance. Cela correspond finalement à la même chose dans la société du XXIème siècle : j’apprends, je gère mes connaissances, je produis, le tout dans un univers de partage.

Impressionnant le nombre d’articles, de pages, de cartes mentales qui parlent de l’environnement personnel de chacun. J’ai failli faire le mien mais je me suis arrêté en me demandant ce que cela apporterait. Revue partielle : Jane Hart nous propose son Smart Worker organisé autour de quelques axes clés : productivité, trouver et utiliser du contenu, créer et partager du contenu, rejoindre et construire des communauté.

Quelques remarques qu’il ne me semble pas retrouver partout : s’organiser en ayant une vue cohérente de tout cela. S’organiser son EAP, c’est accepter de se voir évoluer. J'aime : J'aime chargement… La place de l'enseignant dans l'environnement d'apprentissage personnel. Depuis une petite dizaine d'années, les promoteurs et praticiens de la formation à distance aiment à dire que la théorie de l'apprentissage dont ils se réclament est la théorie socio-constructiviste élaborée par Vygotski au début du XXe siècle. Lev Vygotski et le socio-constructivisme Durant sa brève existence (38 ans), Lev Vygotski a beaucoup observé, beaucoup enseigné, beaucoup écrit aussi : 180 titres, dont 80 non publiés, d'après l'article qui lui est consacré dans Wikipedia.

L'influence essentielle de Vygotski sur les théories de l'apprentissage et du développement réside dans la notion de "zone proximale de développement", notion qui est elle-même liée à la théorie plus globale du socio-constructivisme, "approche selon laquelle la connaissance interpersonnelle peut seulement être réalisée par sa construction sociale. Autonomie et interaction : les piliers de la FAD haut de gamme En quoi la formation à distance (du moins, d'une partie d'entre elle) est-elle socio-constructiviste ? Les environnements d'apprentissage en réseau.

How to cultivate a personal learning network. Step 1: What is a PLN? Welcome to our professional learning series on building a PLN. This series guides you step by step through the process of setting up your own PLN. The aim of this first step is to: Explain what is a PLN.Help you understand why educators create their own PLN. The following information on PLN was co-written by Michael Graffin, a relief/substitute teacher and blogger from Western Australia. You can check out Michael’s original “What the heck is a PLN” post here. What is a PLN? The word “PLN” stands for “Personal Learning Network”, and it has its origins in connectivism theory (Siemens, G.

& Downes, S., 2005). Why you should begin your own PLN —Ashley Azzopardi (@ashleyazzopardi) Let’s take this a little further… The Personal: Having a PLN is about making connections and building personal relationships with teachers, school administrators, university professors, and experts around the world. The Learning: Having a PLN is about sharing ideas and resources, collaboration, and learning. Your Task. INTEGRER UN TEMPS POUR FACILITER LES APPRENTISSAGES. En situation pédagogique, il peut être utile d'intégrer des temps de "pause" pour favoriser les apprentissages. Ces temps, dans la continuité de l'acte de formation, peuvent conforter la relation formé-formateur tout en contribuant à favoriser le sentiment d'efficacité personnelle de ce dernier.

Quelques exemples, non exhaustifs, sur cette perspective d'action en situation de formation... Questionner l'apprenant sur son environnement personnel d'apprentissage. Connaître les modes d'apprentissage favori de l'apprenant, en amont de la formation, ou au début de celle-ci, pourra favoriser le travail du formateur, qui de fait, saura adapter sa pédagogie au mode d'apprentissage qui pourra convenir le mieux à l'apprenant. Il peut s'agir par exemple de déterminer : - le style d'apprentissage favori de l'apprenant - son mode d'intelligence préféré (intelligence émotionnelle, logico-mathématique, corporelle, artistique...) Mesurer la motivation et l'envie d'apprendre Il peut s'agir par exemple :

L'environnement personnel d'apprentissage : les relations avant les outils. Quand on réfléchit aux relations compliquées qu'entretiennent la culture numérique ambiante et les tâches intellectuelles, l'entrée par les outils est à la fois la plus simple, la plus effrayante et la plus trompeuse. La plus simple parce que les outils et applications sont les indices visibles de la transformation opérée par les industries numériques sur certaines tâches dites intellectuelles : chercher et diffuser des informations, écrire des articles, préparer un cours, débattre avec des pairs du bien fondé de telle ou telle approche, etc.

La plus effrayante car face à l'unicité de l'humain et au coût associé à la valeur de ses actions, les outils semblent effectivement être dotés de qualités tristement écrasantes : ils peuvent faire et refaire les mêmes tâches ad libitum, ils sont toujours disponibles, ils tombent rarement en panne et quand cela arrive, peuvent rapidement être remplacés... Un EAP n'est pas une collection d'outils (ou pas seulement) L'outil ne fait pas l'apprenant. Traces d'apprentissage. Tutoriel sur les traces d'activité d'apprentissage. Vous allez participer à une expérience d’observation personnelle de votre propre apprentissage (traces réflexives de l’activité d’apprentissage) ! Vous le savez sans doute, quand vous utilisez le Web (Internet) pour une activité quelconque, votre activité est souvent tracée par les applications que vous utilisez, sans que vous puissiez vraiment savoir ce qui est tracé, ni comment c’est utilisé.

Dans le Mooc FOVEA, nous vous proposons la possibilité de tracer pour vous-mêmes votre activité d’apprentissage, avec un visualisateur de ce qui est tracé immédiatement accessible et sous votre propre contrôle. Une équipe de recherche (SILEX, LIRIS UMR 5205 CNRS) travaillant sur ce sujet est associée à cette formation et est intéressée par vos propositions d’usages pour vos propres besoins de ces traces d’activité. Structurer une trace d'apprentissage. Du carnet d’apprentissage individuel aux outils du Web 2. 1 Notre traduction. Dans l’original : « Autonomy is not inborn but must be acquired either by ‘n (...) 1Après sa première définition par Henri Holec (1979), le concept d’autonomie de l’apprenant a fait l’objet de nombreuses incompréhensions, comme le fait d’associer l’autonomie et l’apprentissage autodirigé à l’autodidaxie, voire à une qualité innée (Holec 2013) qui se déploierait dans le vide.

L’apprenant est considéré alors comme une personne capable de prendre en charge son apprentissage dès que la possibilité lui en est laissée. Or, dans son texte fondateur, Holec expliquait déjà que l’autonomie n’est pas, dans la plupart des cas, une qualité innée, mais une capacité qui doit être acquise et développée par une instruction formelle : « L'autonomie n'est pas innée mais doit être acquise soit par des moyens "naturels", soit (ce qui arrive le plus souvent) par un apprentissage formel, c'est-à-dire de manière systématique et délibérée. » (Holec 1981 : 3)1. 1.1. 2 Notre traduction. 1.2. Les Traces d'Apprentissage. 4 – The Smart Worker learns best with and from others. Espace Personnel d’Apprentissage. Mon Environnement Personnel d'Apprentissage. Des environnements personnels d’apprentissage et de leur intégration dans la formation universitaire.