background preloader

Culture numérique, création et éducation

Facebook Twitter

Pour un droit au mashup, mashupons la loi ! Le week-end dernier se tenait au Forum des Images la troisième édition du Mashup Film Festival, qui fut une nouvelle fois l’occasion de découvrir l’incroyable foisonnement de créativité que les pratiques transformatives en ligne favorisent (un aperçu ici).

Pour un droit au mashup, mashupons la loi !

Mais comme ce fut le cas lors les éditions précédentes, le constat était toujours patent d’un décalage énorme entre la rigidité du droit d’auteur et la diversité des pratiques de réutilisation des contenus. J’avais d’ailleurs eu l’occasion auparavant de produire ce pearltrees, à propos des créations produites par les fans, qui permet de faire un tour détaillé de la question : Créations par les fans : quels enjeux juridiques ? Samedi 15 juin, les organisateurs du Festival avaient convié un ensemble d’intervenants pour une Conférence-Manifeste intitulée « Demain, l’art sera libre et généreux« , à laquelle j’ai eu le plaisir de participer pour évoquer ces aspects juridiques. 69. 1) Élargir l’exception de courte citation J'aime : Enseigner et apprendre l'informatique sans ordinateur. Le Framablog se fait volontiers le relai de ceux qui, comme Jean-Pierre Archambault (de l’EPI), souhaient une présence renforcée et assumée de l’informatique à l’école française.

Enseigner et apprendre l'informatique sans ordinateur

En témoignent ces trois articles mis en ligne : Ouvrons le débat de l’informatique à l’école, L’informatique doit-elle rester un simple outil à l’école ? Et, plus récemment, Fracture et solidarité numériques. Voilà pour la théorie. Pour ce qui concerne la pratique, c’est-à-dire ce que pourrait être concrètement aujourd’hui un enseignement et un apprentissage de l’informatique en tant que discipline à part entière, c’est encore chez nous en discussion et en débat. Mais nul doute que le livre (sous licence Creative Commons By-Nc-Nd) Computer Science Unplugged, que vient de traduire l’équipe Intertices[1] et que nous présente ci-dessous Roberto Di Cosmo, sera en bonne place dans la bibliothèque des ressources de référence.

Pour un droit au mashup, mashupons la loi ! Faites vos jeux à Saint-Cybard. Ils ressemblent à des millions d'adolescents en train de jouer à des jeux vidéo.

Faites vos jeux à Saint-Cybard

Mais ceux-là sont différents. Ils créent leur propre jeu. Avec la MJC Rives-de-Charente et l'Ecole nationale du jeu et des médias interactifs numériques (Enjmin), elle aussi implantée à Saint-Cybard, ces jeunes adhérents ont le privilège de fabriquer entièrement un jeu vidéo pendant une semaine. «Cela fait trois ans que nous organisons cette activité en partenariat avec l'Enjmin., rappelle Jérémi Pinet, responsable de l'action éducative à la MJC. C'est intéressant car créer des jeux vidéo ce n'est pas jouer à des jeux vidéo.» Pour faire comprendre cette différence, trois étudiants en Master de l'Enjmin sont chargés de guider les jeunes. Les participants partent tous du même modèle: un «shoot them up», à savoir un jeu de tir.

13 fiches d’activités multimédia créatives. GuideConcoursTwittérature.pdf (Objet application/pdf) 20 ans. Www.rencontres-numeriques.org. L’art 2.0…#4 : Les sites interactifs et délirants. Www.pem-aquitaine.org - La Valise Multimédia, c'est quoi ? La Valise Multimédia constitue un recueil de différents dispositifs multimédias qui permettent d'aborder des thématiques et des techniques telles que la vidéo, le son, la captation de mouvement, l'interactivité, les interfaces tangibles...

www.pem-aquitaine.org - La Valise Multimédia, c'est quoi ?

Depuis 2008, Médias-Cité a expérimenté cette Valise Multimédia au cours de séquences d'animation avec différents types de publics : scolaire (primaire, collège, lycée), péri-scolaire et extra-scolaire (centre de loisirs, centres sociaux), public adulte et famille. Certains lieux ont accueilli et/ou mis en œuvre des temps d'animation : la Médiathèque de St-Ciers-sur-Gironde, l'Accueil de Loisirs d'Aire-sur-l'Adour, la Médiathèque de Cestas, le Pôle év@sion d'Ambarès et Lagrave, le Florida d'Agen, le Service jeunesse de St-André-de-Cubzac, le Point Cyb Cyber base de St-Médard-en-Jalles et de Pessac, l'école Camus de Talence, le Collège de Vinci de St-Aubin-du-Médoc... A partir de ces usages, certains lieux ont pu aller jusqu'à l'accueil d'artistes. PervasiveBordeaux. QR Code. MyCube Mobile. Culture & numerique.