background preloader

Cosmogonie Christianisme

Facebook Twitter

La création : genèse 1 : Christianisme. Il y a quelques temps, j’avais publié quelques pistes de réflexions sur le si controversé texte de la genèse. ( J’avais rajouté : « l'ordre successif de création ne peut nullement être mis en défaut même s'il est fortement résumé. » Même si la communauté athée cherche à discréditer ce texte, il reste une merveille d’enseignement (de plus, la richesse de l’hébreu et de son alphabet est impressionnante si l’on se donne la peine d’en analyser toutes les subtilités) et la preuve de l’existence de Dieu qui a montré à l’homme la création de la terre comme s’il y était.

La création : genèse 1 : Christianisme

Que verriez-vous si Dieu amenait votre regard sur la terre à l’époque de la création ? 1 Au commencement, Dieu (elohim) créa (bara) les cieux (shamayim) et la terre (erets). Elohim est un mot pluriel, mais le verbe est au singulier. Etant donné que le pluriel majestatif n’est jamais utilisé dans la culture hébraïque, ce pluriel laisse entrevoir le principe de la Trinité. Erets a de multiple sens. Tohuw-bohuw : Désordre total. Le mythe de la création d’Adam et Eve. La version la plus connue concernant la création de l’homme et de la vie d’Adam et Eve au paradis est celle de la Genèse.

Le mythe de la création d’Adam et Eve

Pourtant un nombre considérable de textes hors Bible apportent des éclaircissements à cette histoire. En remontant aux plus vieilles traditions des mythologies, nous apprenons que les hommes ont été créés pour remplacer des dieux. L’Adam est ainsi considéré comme un animal créé au service de Dieu. L’Hypostase des Archontes (texte qui fait partie du codex de Nag Hammadi), raconte qu’on donne le nom d’Adam à l’homme car on l’avait trouvé « rampant sur la terre ».

Ceci est d’autant plus vrai qu’Ádam signifie animal en sumérien. . « Alors Nammu, la Mère des origines, la génitrice des dieux, répéta à son fils Enki leurs lamentations : ‘Tu restes couché à dormir sans briser ton sommeil, mais les dieux, tes créatures, celles que tu as formées, te font des reproches ! Pour conclure, dès sa création, Dieu considère l’homme comme un animal. Sources bibliographiques. Déluge. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Déluge

Le Déluge est un mythe répandu dans de nombreuses cultures. C’est aussi un des plus anciens. Il relate généralement des pluies catastrophiques et les inondations consécutives qui exterminèrent hommes et animaux à l’exception d’un seul couple de chaque espèce qui allaient repeupler la Terre ensuite. Les récits du Déluge[modifier | modifier le code] Les textes mésopotamiens[modifier | modifier le code] Vers -1700, dans l'Épopée d'Atrahasis ou "Poème de Supersage", repris vers -1200 dans la version assyro-babylonienne "standard" de l'Épopée de Gilgamesh (dont l'origine sumérienne remonte à -2700) apparaît, avec plus de détails que dans les autres versions, l’épisode d’un homme nommé Ziusudra selon les sources sumériennes, Atrahasis dit "Le Supersage" ou Uta-Napishtim à Babylone et à Ninive (Mésopotamie antique, Irak moderne).

L'Apocalypse de Saint Jean dans la Bible - Fin du monde - L'Internaute Actualite. Eschatologie chrétienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eschatologie chrétienne

L'eschatologie chrétienne est une composante de la théologie chrétienne qui étudie les croyances religieuses concernant les fins dernières. Définition commune aux trois grands courants chrétiens[modifier | modifier le code] Pour les chrétiens de toutes confessions, les fins dernières regardent trois sortes d’événements qui paraissent différents à un regard humain : Apocalypse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Apocalypse

L’Apocalypse ou Apocalypse de Jean ou encore Livre de la révélation, également appelé Révélation de Jésus-Christ (en grec ancien : Αποκάλυψις Ιησού Χριστού, apokálupsis Iēsou Christoũ) suivant les premiers mots du texte[1], est le dernier livre du Nouveau Testament. Le retour de Jésus. Le retour de Jésus est l'espérance du peuple chrétien.

Le retour de Jésus

La Bible parle de "la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ" (Tite 2:13). Le Seigneur va revenir, et c'est pour les chrétiens un sujet de consolation. "Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu. [...] Voici votre Dieu ! Voici, le Seigneur, l'Eternel vient avec puissance, et de son bras il commande ; Voici, le salaire est avec lui, et les rétributions le précèdent.

" Ce jour est synonyme d'une grande joie pour les chrétiens, parce qu'ils seront enfin avec leur Sauveur, Celui qui les aime. Ce sera par contre pour ceux qui n'auront pas cru en Jésus un moment d'une grande tristesse. Ce retour est une certitude. Jésus va revenir dans plusieurs buts : pour avoir Ses disciples avec Lui, parce qu'Il les aime. "Pour ce qui est du jour ou de l'heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul. " Christianisme.