Musée et numérique

Facebook Twitter

Culture et numérique, une union parfaite ? Here’s What Happens When You Let the Internet Curate an Art Museum. Laboratoire Tendances Comportementales et Communication Digitale. Le transmédia (terme popularisé dans les années 2000 par l’ouvrage d’Henry Jenkins intitulé Convergence Culture) est une technique de communication qui consiste à créer et développer un contenu narratif sur plusieurs médias.

Laboratoire Tendances Comportementales et Communication Digitale

Il s’agit d’avoir un récit spécifique sur chaque média et de donner la possibilité aux publics d’utiliser différents points d’entrée autour d’un même sujet. Ainsi les capacités d’interaction sont multiples. D’un point de vue culturel, l’utilisation du transmédia représente également une réelle opportunité. Amenant la diffusion d’un même sujet à travers divers contenus, adaptés à plusieurs supports médiatiques, l’intégralité de la réflexion de l’artiste est mise à profit grâce à l’exploitation des différentes dimensions de son travail et la mise en valeur d’un contenu riche. Dossier de presse du Milia 2000. Le Louvre : musée cyber.

Dossier de presse du Milia 2000

Mobile Digital Museum – the frontier for cultural heritage exhibitions. Article and photos courtesy of Chasen Sino-Sin The Mobile Digital Museum was designed and built for the Inner Mongolia Museum by a joint collaboration between Chasen and Amber Digital Solutions.

Mobile Digital Museum – the frontier for cultural heritage exhibitions

It was kicked off in late December 2012 and completed and handed over to the museum 17 May 2013. The mobile digital museum was entirely custom made both the exterior and interior to cater to our digital requirements. It measures 13m in length and 2.5m wide. However, on the push of a button, the museum space can be expanded to 5.3m wide creating a space of 45m2. The Mobile Digital Museum was opened to the public on 18 May 2013 to commemorate World Museum Day. The Mobile Digital Museum was started because museums are faced with 3 main problems. On the problem of inaccessibility to physical museums, because most of our museums are physically located in the city centre, visiting them becomes both a time-consuming and expensive activity for people living in the outskirts of the city. Comment le Louvre accélère sa métamorphose digitale.

LA TRIBUNE - Pendant plus de dix ans vous avez aidé les musées à se développer numériquement.

Comment le Louvre accélère sa métamorphose digitale

Quelle a été la principale évolution ? « Le musée du futur sera plus collaboratif et interactif » LA TRIBUNE - Dans une société de plus en plus digitale et virtuelle, comment marier la consommation culturelle classique, le lien physique avec l'oeuvre, et le développement d'une consommation numérisée ?

« Le musée du futur sera plus collaboratif et interactif »

AURÉLIE FILIPPETTI - L'art, l'esthétique, ce sont des sensations. Aisthetikós, en grec, c'est l'émotion, c'est percevoir par les sens. Il y a donc par nature quelque chose de physique dans le contact avec une oeuvre d'art, quelle qu'elle soit : peinture, théâtre, cinéma. Mais le rapport à l'art, aujourd'hui, peut passer par des médiations nouvelles, que permet le numérique. C'est une bonne chose, car cela démocratise et enrichit l'accès à l'art, sans empêcher le besoin, qui ne disparaîtra pas, d'une expérimentation physique. La révolution digitale est une réalité pour le ministère de la Culture et de la Communication.

Le musée à l'épreuve du numérique : Net Art et médias variables. Universcience et l'ambition de la cybermuséologie - Culture et Communication. Depuis plusieurs années , la Cité des sciences innove dans les nouvelles technologies appliquées à la médiation culturelle.

Universcience et l'ambition de la cybermuséologie - Culture et Communication

On se rappellera des expériences avec des puces RFID (en partenariat avec le Museum de Lyon) et Visite+. Aujourd’hui, la Cité des Sciences ne s’investit plus seule, mais le fait dans le cadre de l’Etablissement public à caractère industriel et commercial qu’est Universcience. Les stratégies m-commerce sont-elles applicables aux musées ? - Culture et Communication. Le mercredi 6 juin dernier, a eu lieu la matinée du m-commerce organisée par l’association EBG aux Fédérations nationales du Crédit Agricole.

Les stratégies m-commerce sont-elles applicables aux musées ? - Culture et Communication

Le sujet s’adressait principalement aux professionnels du marketing et développement commercial. Étaient présents Anthony Kuntz (agence Kreactiv), Jessica Delpirou (Meetic), Éric Vincent (Mister auto), Sébastien Lecomte (Best Western), Olivier Mathiot (Priceminister) pour les intervenants. La problématique principale de cette matinée a vite été levée par Anthony Kuntz : en 2014, selon Gartner, le mobile représentera 40% des échanges commerciaux sur la toile.

Aujourd’hui, les 18 millions de mobinautes français téléchargent à eux seuls 40 millions d’applications pendant la seule semaine de Noël… Bref, il est dès maintenant incontournable de réfléchir à une stratégie mobile au risque sinon de perdre des ressources facilement exploitables. Tout simplement parce qu’aujourd’hui, le numérique au musée est très (trop ?) Article - Au-delà de la visite guidée, virtuelle ou pas, vers le musée sur mesure. Offrir à chacun la visite qui répond à ses attentes ; tel est l’enjeu des nouvelles technologies déployées par les musées du monde entier, alliant autonomie, interactivité et personnalisation.

Article - Au-delà de la visite guidée, virtuelle ou pas, vers le musée sur mesure

Multipliant les innovations les musées s’emparent des nouveaux outils techniques pour attirer de nouveaux publics ou fidéliser les habitués, espérant ainsi remédier à l’image démodée et difficile d’accès qui leur est souvent reprochée. En marge des visites virtuelles de musées développées notamment par le Google Art Project s’inspirant des initiatives du Louvre ou du British Museum, les musées parient désormais sur la réalité ‘augmentée’ - animation et modélisation 3D, Wifi, QR Codes et autres applications mobiles - pour offrir des visites d’un type nouveau. Poursuivre une politique de publics attractive Ces nouveautés constituent l’une des réponses à un défi majeur : fournir à tous les publics la visite qu’ils désirent, privilégiant ainsi la demande plutôt qu’une politique de l’offre. Le Louvre : 8 millions de visiteurs, bientôt 2 milliards ? Les derniers développements du Google Art Project ont été annoncés en grande pompe.

Le Louvre : 8 millions de visiteurs, bientôt 2 milliards ?

A la mesure de l’ambition de l’initiative : créer un grand musée virtuel mondial, permettant de déambuler aussi bien dans les couloirs de l’Ermitage à Saint Petersbourg que dans le Musée Botero à Bogota. Pas moins de 151 institutions participent au projet. Musées régionaux et multimédia : le changement, c’est maintenant ? Si la Nuit des Musées approche à grand pas (le 19 mai pour les étourdis), ce n’est pas encore tout à fait la pleine lumière pour les musées régionaux concernant le multimédia à l’extérieur de leurs établissements.

Musées régionaux et multimédia : le changement, c’est maintenant ?

Applications mobiles et visites virtuelles type Google Art Project se font encore très – trop – rares. Question de retard culturel ou de priorités ? Emotion numérique au Palais de Tokyo - Arts & Spectacles. Museums and the Web 2012: les leçons de San Diego. Comme promis dans notre article d’hier, les professionnels français présents à la 16ème conférence Museums and the web partagent leurs impressions sur le site du CLIC France. JEUDI 12 AVRIL – 22 heures / Vincent Roirand (Mazedia) Musée virtuel, l'éternel retour. Il m’est difficile de répondre par oui ou par non à ce type de débat : le projet de Google n’est en rien nocif. Toutefois, parmi les critiques que l’on peut formuler (analyse de la politique Google, organisation du site, etc.), j’aimerais privilégier une dimension du Google Art project, actualisée en ce mois d’avril 2012, qui relève d’un débat sempiternel autour de la notion de musée virtuel. Cette notion du Musée virtuel, concept mou et équivoque, Google la perpétue en en déclinant deux acceptions.

Celles-ci nourrissent une perception simpliste de l’impact de la révolution numérique sur le rapport aux collections muséales. D’abord une conception du musée virtuel envisagé comme substitut simulé de l’espace du musée et de sa visite, grâce aux applications logicielles du Google Street view. Quand la presse s’intéresse au musée virtuel. Comment attirer les jeunes adultes dans les musées. Quelles ont été les premiers musées à lancer des applications mobiles ? (article en espagnol) Emission Radio SPAMM : débat “Musée du futur es-tu là ?”

Après le lancement du musée en ligne SPAMM ( SuPer Art Modern Museum / Le Musée des Arts Modernes ), le 19 janvier dernier, c’était le vernissage I.R.L du SPAMM. Le numérique transforme le musée. Comment WEB 2.0 change la nature du travail des musées - Lynda Kelly, Ph.D. Tour du monde numérique des musées et expositions. Jouons les collectionneurs virtuels avec « CNAPn » Avec « n milliards de collections », le Centre national des arts plastiques (CNAP) fait rimer art et numérique. Le Centre national des arts plastiques (CNAP) innove en développant « n milliards de collections », un générateur d’images invitant à la création d’un musée imaginaire. Décryptage de conférences. La Gaîté Lyrique, visite virtuelle. Strata #4 - Site-Specific Installation. Blow-up. Des musées numérisés. Certains musées s'emparent du numérique pour renouveler l'expérience de la médiation culturelle.

Museotouch : les collections de musées au bout des doigts - www.erasme.org. Du bout des doigts explorez les collections d’un musée : choisissez les lieux d’origine de ces objets, leur époque ou d’autres critères en les effleurant et au fur et à mesure que vous affinez vos choix les objets concernés apparaissent à l’écran. Greg Landgraf blog marketing pour les musées. Petite chronologie de l’usage du numérique dans les musées. CNAPn. “S’approprier la visite au musée – Quels modèles pour la participation amateur ?” par Laetitia Aubin. Museum 2.0.