background preloader

Une mobilisation quasi mondiale

Facebook Twitter

« Monsanto doit faire ses valises et quitter le Venezuela  Emma ORTEGA, agricultrice installée dans l’Etat d’Aragua, été élue le 30 juillet dernier comme députée pour le Secteur Paysans et Pêcheurs à l’Assemblée Nationale Constituante (ANC). La télévision alternative Alba TV a eu l’occasion de discuter avec elle à propos l’importance de la Loi sur les Semences conquise par la Révolution, du quotidien des femmes paysannes au Venezuela et des difficultés que rencontre le gouvernement bolivarien dans la mise en place des conditions devant mener à la souveraineté alimentaire selon le modèle communal. Les semences et les transnationales Pour Emma Ortega, la Loi sur les Semences qui interdit les OGM et défend les semences autochtones « est non négociable », il faut profiter de l’Assemblée Constituante pour lui donner pleinement un rang constitutionnel « en raison de l’autonomie que représente pour le pays le fait de disposer de ses propres semences »

. « Ils naissent à la campagne et meurent dans les villes » Vidéo de l’entrevue intégrale : WordPress: Lorient : capitale mondiale des anti-OGM ce week-end - Hit West. Double action des Faucheurs Volontaires ariégeois du 01 03 17. Bayer and Monsanto: A Merger of Two Evils. Don't introduce GMO in Kenya, group warns. By Evans Asiba, Citizen Digital Published on 13 September 2016 The Alliance for Food Sovereignty in Africa (AFSA) has opposed any policy aimed at introducing Genetically Modified Organisms (GMO) and instead called for enhancement of agro-ecology.

According to AFSA Secretary General Faustin Vuningoma, agro-ecology is the only way to eradicate the current external attack on seed and food system. Also Read: Zambia’s High Court refuses to block Lungu’s inauguration “Our seeds are under attack and this will complicate our food system. Vuningoma hails from Zambia and he is also Secretary General of Participatory Ecological Land Use Management (PELUM) Association that works with small-scale farmers in East, central and Southern Africa. He was speaking in Nakuru after visiting small-scale farmers practicing organic farming in an exhibition organised by Pelum Kenya. “We are promoting the use of indigenous food programmer and hence the call for GMO is misplaced,” he added. Les Engraineurs manifestent devant leur pire ennemi : le semencier Monsanto - 24/05/2015 - ladepeche.fr. Hier, à l'occasion de la 3e journée mondiale contre le semencier américain Monsanto, la Confédération paysanne, des membres du Front de gauche mais également quelques citoyens lambda, réunis sous le collectif citoyen des Engraineurs, se sont retrouvés devant les grilles de l'usine de Trèbes pour dénoncer l'usage des OGM et du tristement célèbre désherbant Roundup.

En filigrane de ce mouvement de protestation, la dénonciation également du grand traité de libre-échange TAFTA, actuellement négocié entre les États-Unis et la commission européenne. Un traité qui prévoit notamment que les multinationales pourraient attaquer en justice un état qui s'opposerait à la commercialisation des produits de toute nature. Symbole du mal par excellence, Monsanto en serait le premier bénéficiaire, au nom d'un libéralisme échevelé.

En France, le s Engraineurs se sont retrouvés dans près de 25 villes pour protester également contre la volonté du semencier de faire breveter le vivant. Mobilisation mondiale contre Monsanto avec des marches anti-OGM dans 50 pays. ENVIRONNEMENT - Ils disent non à Monsanto. Plusieurs milliers de militants anti-OGM ont participé ce samedi 23 mai à des rassemblements en France contre Monsanto et consorts (Bayer, Syngenta, les multinationales des OGM et des pesticides). International, l’appel avait été lancé dans une cinquantaine de pays. Dans l’hexagone, plus de 35 villes de métropole et des DOM ont pris part à cette initiative. C’est le collectif citoyen des Engraineurs et l’association Combat Monsanto qui ont lancé l’appel à marcher en France. Le collectif anti-OGM appelle par ailleurs à la « cessation immédiate des brevets sur les semences et le vivant ». Le pesticide Roundup en ligne de mire Près de Toulouse, plusieurs dizaines de manifestants ont envahi le rayon jardinerie d’un hypermarché, pour en retirer les flacons d’herbicides - tel le Roundup de Monsanto - qui contiennent une substance active récemment classée « cancérogène probable ».

Le cortège parisien : Mobilisation mondiale contre Monsanto avec des marches anti-OGM dans 50 pays. ENVIRONNEMENT - Ils disent non à Monsanto. Des militants anti-OGM d'une cinquantaine de pays participent ce samedi 23 mai à une manifestation contre Monsanto et consorts (Bayer, Syngenta, les multinationales des OGM et des pesticides). En France, plus de 25 villes de métropole et des DOM devraient prendre part à cette initiative. C'est le collectif citoyen des Engraineurs et l'association Combat Monsanto qui ont lancé l'appel à marcher en France. Leurs revendications: stopper l’offensive des OGM en Europe et arrêter ce qu'ils dénoncent comme un "empoisonnement par les pesticides". Mais également mettre en lumière les alternatives dans les domaines de l‘agriculture et de l’alimentation, et d’affirmer l’opposition grandissante au projet de Grand marché transatlantique (Tafta).

Le collectif anti-OGM appelle par ailleurs à la "cessation immédiate des brevets sur les semences et le vivant". Sur Twitter, l'appel à manifester est relayé, avec quelques slogans anti-Monsanto très provocateurs. FRANCE - OGM : la Cour de Cassation annule la relaxe des Faucheurs. 15 août 2010 : 70 ceps de vigne transgénique arrachés Ils étaient une soixantaine de faucheurs volontaires, âgés de 18 à 76 ans qui, en août 2010, avaient entièrement détruit un essai en champs de porte greffe génétiquement modifiés (par transgénèse) réalisé par l’INRA de Colmar [1] afin de résister au virus du court-noué. Pour eux, « la recherche fondamentale sur les OGM doit uniquement s’effectuer en milieu confiné. Elle doit répondre aux véritables besoins de la société et ne pas faire le jeu du marché ». Et de continuer : « Cultiver de la vigne transgénique en plein champ pour l’étude d’une maladie qui ne menace pas la production française, ne visait qu’à l’acceptation sociale des OGM en France ».

Septembre 2011 - un réquisitoire relativement léger Le 30 septembre, le procureur de la République avait requis trois mois de prison avec sursis pour les non récidivistes et 100 jours amendes à 20 euros pour les six récidivistes. Les Faucheurs font appel au pénal mais non au civil Allégé... « Aux graines, citoyens ! » Marche mondiale contre Monsanto dans 25 villes françaises et 50 pays.

Le 23 mai 2015, des citoyens du monde entier, dans une cinquantaine de pays et une vingtaine de villes françaises, marcheront contre Monsanto, et contre les « multinationales des OGM et des pesticides ». Ils se mobiliseront également pour une agriculture respectueuse de l’environnement, de la santé des travailleurs et des consommateurs, des générations futures.

Leur demande : stopper l’offensive des OGM en Europe et arrêter l’empoisonnement par les pesticides. Avec un slogan : « Aux graines citoyens ! ». Voici l’appel lancé par le Collectif citoyen les Engraineurs et Combat Monsanto. Lancé en 2013 par la mouvance Occupy, la Marche mondiale contre Monsanto se réclame d’une dynamique citoyenne, autogérée par les groupes qui s’en emparent localement, dans un esprit de convergence de tous ceux qui veulent agir, au travers d’événements ouverts sans étiquettes de partis ou d’organisations. Aux graines citoyens ! Nos revendications Assez d’empoisonnement ! OGM et Tafta, même combat ! Un militant anti-OGM devant les policiers - 27/02/2015. Environ soixante-dix militants anti-OGM ont accompagné hier matin Dominique Masset jusqu'aux portes du commissariat de Foix. Il devait y être entendu pour une action menée en novembre.

Nouvelle comparution, hier, de Dominique Masset devant les enquêteurs du commissariat de Foix. Le militant anti-OGM prend les choses avec philosophie : «Ils cherchent toujours des boucs émissaires. Nous étions une centaine, ce 6 novembre, à Chappes, pour protester contre le projet Génius. Ils convoquent deux ou trois personnes, comme à chaque fois». Il s'agit, selon Dominique Masset, de donner l'impression d'actions isolées, d'éviter «l'effet groupe». Pas un mot aux enquêteurs Devant les policiers, Dominique Masset a refusé de s'expliquer sur les faits qui lui sont reprochés (lire ci-contre) : «Comme nous le faisons toujours, nous réservons nos explications à la justice», a-t-il expliqué à sa sortie du commissariat.

Repères Le chiffre : 70 MILITANTS > Anti-OGM. «Nous revendiquons chacune de nos actions. OGM en BELGIQUE - Les Faucheurs de pomme de terre ne sont pas des. Janvier 2013 – Les inculpés quittent l’audience Le 15 janvier, ce sont donc onze militants qui sont convoqués devant le tribunal de Termonde (en flamand Dendermonde). Mais le procès s’est tenu sans les inculpés, ni leur avocat. En effet, suite au refus du tribunal « d’entendre les témoins et des interventions vidéo de la défense », ils ont quitté la salle d’audience.

Pour les inculpés, « il s’agit d’une violation de l’article 6 de la Convention européenne des droits de l’homme qui assure aux accusés le droit à un procès équitable ». Et de mettre en avant que : « Ces témoignages étaient importants pour souligner la nature politique de cette action. Les comparants volontaires n’ont pas été inclus non plus par le tribunal dans le procès ». Comme nous le détaille l’universitaire Barbara van Dyck [3], en droit belge, le tribunal peut entendre ou non les témoins de la défense. Février 2013 – Le tribunal rend un verdict lourd : jusqu’à huit mois de prison ferme ! Occupation du Centre de Recherche LIMAGRAIN. Durée 12’08 "Limagrain, arrête de nous faire croire au progrès avec les OGM !

" Tel était l’intitulé du tract distribué ce jeudi 6 novembre 2014, lors de l’occupation du site LIMAGRAIN par les Faucheurs Volontaires, à Chappes dans le Puy de Dôme. Aucune surprise quant aux "fondamentaux" énoncés par cette "coopérative" travaillant dans la recherche sur les OGM, dans leur vidéo de présentation. Notre vision et nos missions : Nous voulons contribuer à nourrir l’humanité. Nous concilions développement économique et performance environnementale. Nous nous inscrivons dans une démarche de progrès maîtrisé et partagé. Nous voulons promouvoir l’avenir de l’agriculture. La recherche publique est malheureusement soumise aux intérêts des semenciers dont le seul souci est de s’approprier les technologies OGM afin de faire toujours plus de profit. Plus de détails sur le projet GENIUS Merci à eux et continuons le combat ! SATYAGRAHA(FORCE OF TRUTH) TO STOP GMO’s. On the 27th of February, 2014, Mr.Moily approved 200 GMO open field trials.

Mr.Moily was appointed as the environmental minister after the two earlier environmental ministers Jairam Ramesh and Jayanti Natrajan were removed for upholding biosafety laws that protect people's health and the environment. We must collectively resist this undemocratic, unscientific and illegitimate decision approving GMO’s, taken on the eve of elections and while a Supreme Court case is being heard on the matter. GMOs do not produce more food,they only produce more toxins. Infact GMOs should be viewed as pesticide producing plants which are failing to control pests and weeds, and instead are creating superpests and superweeds. GMOs are intrinsically linked to patents. Patents create seed monopolies , trapping farmers in debt, and in extreme cases pushing them to suicide. Oregon county bans GMO crops. Voters in Jackson County, Oregon, passed a measure Tuesday prohibiting farmers from growing genetically engineered plants. Farmers had spearheaded the initiative, according to the Associated Press: The effort to ban GMOs in Jackson County started two years ago when organic farmers learned the Swiss company Syngenta was growing sugar beet seed in local fields that was genetically altered to resist the popular weed killer Roundup.

They wanted to protect their crops from being cross-pollinated by genetically modified ones. Though seed companies spent nearly $1 million campaigning against it, the measure passed by a 2-to-1 margin. The Earth Island Journal has some on-the-ground color from farmers explaining why they pushed for the ban: “If we saved our own seed like we want to, then we would be growing GMO beets and chard. On the other hand, the Oregonian points out that the defense of property rights cuts both ways: A similar measure is expected to pass in Josephine County, just to the east. Combat Monsanto-OGM. Les leçons à tirer de la défaite de Monsanto à Córdoba, en Argentine. Il n’est possible de vaincre les multinationales que si un puissant mouvement social, soutenu par une partie significative de la population, se met en place.

Un tribunal provincial de Córdoba a rendu son verdict : Monsanto doit arrêter la construction d’une usine de traitement de semences de maïs transgénique située à Malvinas Argentinas, dans la proche banlieue de Córdoba. Ce jugement fait suite à un recours d’amparo présenté par les habitants de la zone, qui campaient aux portes du chantier depuis trois mois. La mobilisation a débuté sous l’impulsion d’habitants isolés et de plusieurs petits groupes comme les « Mères d’Ituzaingó » et l’Assemblée des Habitants de Malvinas en Lutte pour la Vie, et a réussi à survivre malgré les menaces proférées par le gouvernement provincial et le syndicat de la construction. Ce sont toujours de petits groupes qui initient le combat, sans se soucier du « rapport de forces », mais plutôt de la justice de leurs actions. Raúl Zibechi. Occupied: Monsanto Shareholder Meeting. On Tuesday, January 28, anti-GMO activists and activist-stockholders occupied Monsanto’s annual shareholder’s meeting.

Their goal? Push shareholders to pass a resolution to label foods containing genetically modified organisms (GMOs). No surprise that the resolution failed. But this might surprise you. More than 4 percent of Monsanto’s shareholders, who collectively own more than $2 billion worth of Monsanto stock, voted to support the labeling resolution. Meanwhile, protests outside the meeting, complete with fishy-food cars blocking the entrance to Monsanto’s campus, resulted in the arrests of 10 activists. Or maybe Monsanto needs to do a better job of, if not cleaning up its act, at least labeling its soil-destroying, genetically manipulated, pesticide- and herbicide-saturated crops? More here and here Read Dave Murphy’s (Food Democracy Now!) Watch the video of the arrests. Maïs OGM : des militants occupent une usine de Monsanto.

Une centaine de faucheurs volontaires occupent depuis 15h30 ce 17 janvier l’usine du groupe Monsanto à Trèbes (Languedoc-Roussillon). Selon les informations recueillies, une partie des militants sont sur les grues, d’autres se sont enchainés sur les toits. « Nous ne sortirons que lorsque le gouvernement nous aura assuré d’un nouveau moratoire sur le maïs OGM Mon810 », a déclaré Pascal Pavie, joint au téléphone par Basta !.

Le Conseil d’Etat a invalidé le 1er août dernier l’interdiction française de ce maïs, estimant que la France « n’avait pas apporté la preuve de l’urgence et d’une situation susceptible de présenter un risque important mettant en péril de façon manifeste la santé humaine, la santé animale ou l’environnement », rappelle l’association Inf’Ogm. Le lieu choisi pour cette action est symbolique : Monsanto est le fabricant du maïs Mon810, et l’usine de Trèbes est l’un des plus grands sites d’Europe de production et de conditionnement des semences de maïs et de colza. Trèbes : les Faucheurs volontaires d'OGM démentent toute dégradation.

China doesn’t want our genetically modified corn. Ecologie : le mouvement contre Monsanto prend de l'ampleur. Carcassonne. Chaîne soudée dans l'entrée de Monsanto - 13/10/2013 - LaDépêche. Marche Mondiale contre Monsanto. La marche contre Monsanto aura lieu samedi 12. March Against Monsanto! Worldwide march against Monsanto LIVE UPDATES. Mouvement anti-OGM. Nîmes : Anti-OGM contre Monsanto - Nîmes-Environnement. Millions Against Monsanto March Towards Washington D.C. Millions march against GM crops | Environment. La révolte argentine contre Monsanto. Les Argentins remportent une victoire sur Monsanto‏ Hawaiians fight back against GMO experiments. Action de femmes paysannes contre les OGM de Monsanto.