background preloader

Japon-séisme-mars-2011

Facebook Twitter

Dans un premier temps, le pearltree permet de recenser assez largement les productions du web. Dans un deuxième temps, plus tardivement, nous pourrons les réorganiser et faire le tri afin d'en simplifier l'usage.


Merci de ne pas trop allonger la liste des premières branches afin de maximaliser la lisibilité.

5 ans après

Yonaoshi311.com. Tsunami 2 ans après. Record d'activité volcanique... Les derniers "scientifiques" du GIEC quittent le navire en pleine perdition.

Record d'activité volcanique...

Le dernier gourou du réchauffisme anthropique, Lovelock, vient de déclarer : on s’est planté, c’est pas nous, c’est le soleil !!!! L’obvservatoire National du Japon nous annonce : le soleil va passer à 4 poles (positifs aux poles et négatifs à l’équateur), comme en 1684. Conséquences ? Climat complétement volatil, avec phénomènes extrêmes et imprévisibles, brusques variations de températures, etc.....

Séismes : la terre, corps chargé électriquement, se comporte comme un condensateur fuyant (les orages) autoréparant. Notre bon vieux soleil étant alimenté en électricité par les bras de la galaxie, et non pas un feu de camp céleste ptolémaïque auto-alimenté, il est bien évident que la variation de l’électricité galactique commande le climat de toutes les planètes. ça barde d’ailleurs dans tout le système solaire.

L’électromagnétisme commande l’univers, de l’atome aux galaxies. Dingo Electric ?

Un an après

L'accident de Fukushima a été un "désastre créé par l'homme" L'accident nucléaire de Fukushima a été "un désastre créé par l'homme" et non pas simplement provoqué par le séisme et le tsunami géant survenus le 11 mars 2011 dans le nord-est du Japon, a conclu jeudi une commission d'enquête mandatée par le Parlement.

L'accident de Fukushima a été un "désastre créé par l'homme"

"Il est clair que cet accident est un désastre créé par l'homme. Les gouvernements passés et en place à ce moment là, les autorités de régulation et Tokyo Electric Power ont failli à leur devoir de protéger la vie des gens et la société", a-t-elle expliqué dans son rapport final. L'accident de Fukushima, le plus grave depuis la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (Ukraine) en 1986, a eu lieu juste après un séisme de magnitude 9 dans la région du Tohoku (nord-est) qui a déclenché un tsunami sur tout le littoral. "J’ai visité la centrale nucléaire de Fukushima" Retrouvez le plan détaillé de la centrale en 3D dans le dernier numéro de Sciences et Avenir, actuellement en kiosques (numéro 793, mars 2013).

"J’ai visité la centrale nucléaire de Fukushima"

REPORTAGE. Cela fait deux ans qu’on ne pense qu’à elle, qu’on ne parle que d’elle. Après des mois de patience, nous avons enfin pu visiter la centrale de Fukushima Daiichi, celle où s’est produit l’un des plus graves accidents nucléaires de l’histoire. Correspondants au Japon depuis janvier 2011, soit deux mois avant le séisme et le tsunami, le photographe et cameraman Guillaume Bression et moi-même avons été sélectionnés pour participer à la deuxième visite guidée organisée par la compagnie électrique de Tokyo (Tepco) pour les médias étrangers. Plus qu’inquiets, nous étions avant tout curieux de découvrir cette centrale. « La Fissure », un webdocu sur le Japon de l'après-Fukushima. Un homme pêche près d’une maison renversée, presqu’ïle d’Oshika (Annabelle Lourenço) Annabelle Lourenço est photographe et Cyprien Nozières réalisateur-animateur.

« La Fissure », un webdocu sur le Japon de l'après-Fukushima

Indépendants tous les deux, avec des moyens limités, ils sont partis au Japon, témoigner de l’état du pays après la catastrophe du 11 mars. Ils sont restés trois semaines et ont été accueillis à Tokyo par le frère de Cyprien et son épouse japonaise. Parents d’une fille de 3 ans, ils ont adhéré à l’Association de protection des enfants du quartier de Kita contre les radiations et participent à des manifestations contre le nucléaire. Le scandaleux silence au sujet de Fukushima. Fukushima : It's much worse than you think. Très mauvaise nouvelle.

Le scandaleux silence au sujet de Fukushima. Fukushima : It's much worse than you think

Pour le moment et compte tenu des technologies aujourd'hui disponibles, l'objectif d'empècher l'explosion nucléaire de l'ensemble du site de Fukushima paraît hors de portée alors que le processus cataclysmique ne cesse de prendre de l'ampleur. par Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin - 19/06/2011 Il y a quelques jours, des images virtuelles d'un éventuel sarcophage que Tepco pourrait installer au dessus des réacteurs en perdition de Fukushima circulaient sur les télévisions.

Mais assez curieusement, il s'agissait apparemment de structures assez fragiles, quasiment en matière plastique, très éloignées des milliers de tonnes d'acier et de ciment envisagés pour remplacer l'actuel sarcophage en place à Tchernobyl. On ne voit pas comment de telles structures pourraient contenir une explosion majeure sur le site de Fukushima. En fait, les priorités devraient être toutes autres. #t=28s. Fukushima : Confinement médiatique rétabli ! Deux mois se sont écoulés depuis le début de la catastrophe et nous n’en voyons pas la fin.

Fukushima : Confinement médiatique rétabli !

Au contraire, tout porte à croire que la contamination va continuer de longs mois et que TEPCO n’est pas en mesure de maitriser les rejets radioactifs dans l’environnement. Pendant ce temps le gouvernement nipon est aux abonnés absents. TEPCO vient de reconnaître que la situation des réacteurs 1 3 et 4 de Fukushima sont bien aussi critique que ce que disait Michio Ishikawa, expert de l'institut japonais de technologie nucléaire dans une émission à la TV Japonaise. M. Japan's recovery: Who needs leaders?

Nucléaire-japon.

Japon : contexte

Rôle des réseaux sociaux. Webzines. Une des journaux. L'analyse des géographes. Culture japonaise et catastrophes. Pearltrees voisins. Blogs. Conséquences économiques. Débat français sur le nucléaire. Témoignages. Risques au Japon. Littoraux japonais. Dessins-de-presse. Infographie-cartographie. Médias-internationaux. Médias-français.

Fukushima : fin du syndrome chinois ? TEPCO a finalement reconnu au bout d’un mois que 3 des réacteurs de Fukushima-Daïchi ont subit une fonte complète de leur combustible nucléaire.

Fukushima : fin du syndrome chinois ?

Il est admit dans la communauté d’experts que le magma ainsi constitué, le corium, à coulé au fond des couves de confinement en béton des réacteurs. Le refroidissement par eau, selon certains d’entre eux, ne peut être que superficiel, car au contact de l’eau, un croûte solide se forme sur le dessus du corium qui joue le rôle d’isolant.

Photos/vidéos

Images satellite. Ressources-pédagogiques.


  1. vs_ccn Mar 21 2011
    très bon boulot, cela fait plaisir de participer à ce projet !
  2. rodes31 Mar 13 2011
    je les ai retrouvées, c'est moi qui les avais mises dans infographie... quand je vous disais que je m'y perds...
  3. rodes31 Mar 13 2011
    je ne retrouve plus les petites animations miboclic et les conteneurs du National gographic, vous pouvez me dire où elles sont ?