background preloader

Economy and work

Facebook Twitter

Bernard Stiegler : Comment la société civile peut-elle alimenter la transition démocratique ? Bernard Stiegler : Travailler demain. Trousses de secours en période de crise, saison 2 : la crise du travail À l’époque de l’automatisation généralisée Le siècle dernier était celui du consumer capitalism, produit dérivé du taylorisme : produire à la chaîne et consommer comme le marketing le dicte.

Bernard Stiegler : Travailler demain

On a parlé du keynésianisme et du welfare state de Roosevelt. Mais aujourd’hui, ce modèle semble s’écrouler sous la pression de ses propres contradictions, cependant que se planétarisait la réticulation numérique. Celle-ci va provoquer dans les années qui viennent un processus d’automatisation généralisée où l’emploi salarié deviendra exceptionnel : les robots se substitueront massivement aux employés humains. Enregistré le 20 mars 2014 dans la salle Roland Topor Théâtre du Rond-Point.

Salary Job vs employment / Travail VS Emploi (Bernard Stiegler)

Bernard Stiegler : Economie libidinale et économie politique. D'autres regards sur la crise. AU SOLEIL D’AUSTERLITZ. Une conversation entre Bernard Stiegler et Paul Jorion, le 14 mars 2011. La transcription de cette conversation, le 14 mars, a un peu tardé.

AU SOLEIL D’AUSTERLITZ. Une conversation entre Bernard Stiegler et Paul Jorion, le 14 mars 2011

La voici enfin. Paul Jorion : Pour moi, le motif de notre rencontre tient essentiellement à un intérêt ancien pour vos idées dont je sens qu’elles sont proches des miennes. Nous nous sommes rencontrés il y a pas mal de temps, je crois qu’il est important maintenant, dans cette période, pour tout le monde, de totale hésitation, que les gens qui ont des idées, et des idées qui sont conciliables entre elles, qui permettent de faire quelque chose où le tout est plus grand que l’ensemble des parties, se rencontrent.

J’ai rencontré cette semaine et dans ce type de perspective, Susan George, et nous avons décidé de nous revoir immédiatement, pour continuer à réfléchir sur ce genre de choses. Le temps de la déprolétarisation 1. Economie de la contribution et projets locaux de développement. 100306q1.m4v. Jérémie Zimmermann (Interview included) Le temps de la déprolétarisation - 100306bs. Recherche audio par série le_temps_de_la_d_prol_tarisation. Economie de la contribution et projets locaux de développement. Pour une économie de la contribution 1. Dernier numéro.

STIEGLER_81. Economie de la contribution et projets locaux de développement. Economie de la contribution et projets locaux de développement. Economie de la contribution et projets locaux de développement. Conomie de la contribution et projets locaux de développement. Conomie de la contribution et projets locaux de développement. Economie de la contribution et projets locaux de développemen. Il était une fois... Les patrons - 2ème partie - 1/3 Videos, Watch Free Il était une fois... Les patrons - 2ème partie - 1/3 Videos Online. Il était une fois... Les patrons - 2ème partie - 1/3 - une vidéo Campus. Bernard Stiegler : Sur le progrès (03/10/2009) - une vidéo Actu et Politique. SOIN ET RELATION . En registrements des débats du 15 janvier 2011 à La Colline avec Christian Fauré, Frédéric Worms, Bernard Stiegler Le soin est au cœur de la nouvelle question économique et industrielle s’il est vrai que, comme l’indiquait l’un de nos séminaires, « économiser signifie prendre soin » .

Externalité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Externalité

Un exemple de double externalités positives est celui de l'apiculteur et de l'arboriculteur, développé par James Meade[1]. (voir infra) L’externalité caractérise le fait qu'un agent économique crée par son activité un effet externe en procurant à autrui, sans contrepartie monétaire, une utilité ou un avantage de façon gratuite, ou au contraire une désutilité, un dommage sans compensation. De la sorte, un agent économique se trouve en position d'influer consciemment ou inconsciemment sur la situation d'autres agents, sans que ceux-ci soient partie prenantes à la décision : ces derniers ne sont pas forcément informés et/ou n'ont pas été consultés et ne participent pas à la gestion de ses conséquences par le fait qu'ils ne reçoivent (si l'influence est négative), ni ne paient (si l'influence est positive) aucune compensation.

En résumé : « Tout coûte , mais tout ne se paie pas » [2] Exemples d'externalités[modifier | modifier le code] Yann Moulier Boutang. Yann Moulier Boutang est un économiste et essayiste français, né en 1949.

Yann Moulier Boutang

Ancien élève de l'École normale supérieure, il a participé dans les années 1970-1990 à différents mouvements de gauche d'inspiration dite aujourd'hui soixante-huit. Il a fondé plusieurs revues et écrits de nombreux ouvrages et articles dans l'esprit de l'autonomie ouvrière et de l'autogestion. Il a adhéré aux Verts en 1999. Depuis 2000, il dirige la revue Multitudes en tant que directeur de publication. Il est membre du comité d'orientation de Cosmopolitiques. Après avoir été enseignant à l'École normale supérieure et à l'Institut d'études politiques de Paris, Yann Moulier-Boutang est actuellement professeur de sciences économiques à l'Université de technologie de Compiègne et International Adjunct Professor au centre Fernand-Braudel de l'Université de Binghamton-New York (États-Unis).

Pour en savoir plus Wikipedia Introduction. La problématique des externalités et la productivité sociale du travail. Stiegler, consommation, intoxication, désintoxication : Crise da. En prélude à plusieurs notes que je prévois d'écrire sur Bernard Stiegler, voici un long extrait de son ouvrage Mécréance et discrédit.

Stiegler, consommation, intoxication, désintoxication : Crise da

On trouvera un extrait plus long sur le site d'Ars Industrialis, qui est l'association dont le philosophe Stiegler est à l'origine. A voir aussi, à la suite du texte, une intervention du philosophe. La pensée de Bernard Stiegler s'intéresse à la question des médias, mais, de façon plus vaste, à tout ce qui concerne la condition de l'homme d'aujourd'hui dans un monde dominé par la technologie. Economie libidinale et économie politique – Christian Fauré. Ars Industrialis présente les documentaires de Simon Lincelles. Simon Lincelles. La mécanique du marketing par Bernard Stiegler - une vidéo Cinéma. The Century Of The Self. Vers une économie de la contribution - une vidéo Cinéma.

Exemples de la contributions parmis d'autres