background preloader

UNIX

Facebook Twitter

Emacs. HOWTO Débuter sous Emacs. Man emacs(1) Rechercher une page de manuel Langue: fr Version: 7 décembre 1995 (fedora - 16/08/07) Section: 1 (Commandes utilisateur) emacs - projet GNU Emacs emacs [ options de ligne de commandes ] [ fichiers ... ]

Man emacs(1)

The Berkeley Vi Editor Home Page - keithbostic. Nvi is an implementation of the ex/vi text editor originally distributed as part of the Fourth Berkeley Software Distribution (4BSD), by the University of California, Berkeley.

The Berkeley Vi Editor Home Page - keithbostic

Nvi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

nvi

Origine[modifier | modifier le code] Fonctionnalités[modifier | modifier le code] Habituellement désigné comme un « clone de vi », nvi contient plusieurs fonctionnalités absentes du programme original. En particulier : En dépit de ces différentes améliorations, il ressemble très fortement au vi classique en termes d'ergonomie et d'apparence.

Auteurs et distribution[modifier | modifier le code] Emacs. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Emacs

Emacs est une famille d'éditeurs de texte disposant d'un ensemble extensible de fonctionnalités et qui est très populaire[réf. souhaitée] parmi les programmeurs et plus généralement les personnes ayant des compétences techniques sur les ordinateurs. L'EMACS originel, signifiant Editing MACroS running on TECO, c'est-à-dire « macros d'édition pour TECO », a été écrit en 1976 par Richard Stallman, initialement avec Guy Steele. Il a été inspiré par les idées développées dans TECMAC et TMACS, deux jeux de macros d'édition pour TECO, notamment écrits par Guy Steele, David Moon, Richard Greenblatt et Charles Frankston. Ces deux versions utilisent un langage d'extension puissant, Emacs Lisp, qui permet la prise en charge de tâches évoluées, telles que l'écriture et la compilation de programmes, la navigation sur le WEB, la lecture des forums de discussion ou du courrier électronique.

Vi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

vi

Ed (logiciel) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

ed (logiciel)

Pour l’article homonyme, voir ED. ed est un éditeur de texte ligne par ligne pour systèmes Unix. Ce n'est pas un éditeur de texte visuel dans le sens où il ne montre pas le texte en cours d'édition. Windows PowerShell. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Windows PowerShell

Windows PowerShell, anciennement Microsoft Command Shell (MSH), nom de code Monad, est une suite logicielle développé par Microsoft qui intègre une interface en ligne de commande, le langage de script PowerShell ainsi qu'un kit de développement. Il est inclus dans Windows 7 et Windows 10 (y compris les versions grand public) et s'appuie sur le framework Microsoft .NET. À l'origine, il était prévu que Windows PowerShell soit inclus dans Windows Vista, mais finalement les deux logiciels ont été disjoints. Microsoft a publié une version beta le 11 septembre 2005, une Release Candidate 1 le 25 avril 2006 et une Release Candidate 2 le 26 septembre 2006. La version finale a été publiée le 14 novembre 2006. TmP - The Manual Page - Unix - Qu'est-ce qu'Unix ?

Learn Enough Command Line to Be Dangerous. Michael Hartl Learn Enough Command Line to Be Dangerous is an introduction to the command line for complete beginners, the first in a series of tutorials designed to teach the common foundations of “computer magic” (Box 1) to as broad an audience as possible.

Learn Enough Command Line to Be Dangerous

It is aimed both at those who work with software developers and those who aspire to become developers themselves. Unlike most introductions to the command line, which typically assume a relatively high level of technical sophistication, Learn Enough Command Line to Be Dangerous assumes no prerequisites other than general computer knowledge (how to launch an application, how to use a web browser, how to touch type, etc.).

Among other things, this means that it doesn’t assume you know how to use a text editor, or even what a text editor is. Indeed, this tutorial doesn’t even assume you know what a command line is, so if you’re confused by the title, you’re still in the right place. Bash : une importante faille de sécurité affecte Linux, Unix et OS X. Le Bash, shell le plus couramment utilisé dans les distributions Linux et sous Unix, est victime d’une importante faille de sécurité qui peut être exploitée à distance.

Bash : une importante faille de sécurité affecte Linux, Unix et OS X

Si elle peut avoir la même portée que la fameuse brèche HeartBleed, elle n’en a pour autant pas la même dangerosité, et des correctifs ont déjà été déployés. Qu’est-ce que le Bash ? Signifiant « Bourne-Again shell », il est une évolution du premier Bourne Shell, auquel il apporte des améliorations. Il est le shell par défaut d’un grand nombre de systèmes, c’est-à-dire l’interface par laquelle on peut piloter diverses opérations par des lignes de commande.

Cet interpréteur se retrouve ainsi au cœur de distributions Linux très connues telles que Debian, Ubuntu et Red Hat, mais également dans des systèmes Unix et OS X. Le site editorial des Editions Diamond. A.2. Sites FTP. Manuel FreeBSD. Shell_v2.0.pdf (Objet application/pdf) BeleniX. Welcome to the OpenSolaris Community (Main.WebHome. Commandes Unix. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Commandes Unix

Voici une liste des commandes les plus fréquemment incluses dans un système UNIX (donc aussi Linux). Certaines d'entre elles peuvent être spécifiques à un système en particulier, par exemple GNU. L'origine du nom des commandes est écrite entre parenthèses. Le passage d'arguments aux commandes[modifier | modifier le code] La plupart des commandes acceptent des arguments. Les options, qui sont en général précédées du caractère - pour leur forme courte ou des caractères -- pour leur forme longue, introduite par les outils GNU. Exemple : Cette commande affiche le contenu du répertoire courant de façon détaillée (-l) et en colorant les fichiers selon leur type (--color). ABC d'Unix. Christian QueinnecUniversité Paris 6 --- Pierre et Marie CurieLIP6, 4 place Jussieu, 75252 Paris CedexFrance -- Email: Christian.Queinnec@lip6.fr Revision: 2.10 Cet ouvrage a été réalisé dans le cadre d'un cours professé à l'École Nationale Supérieure des Techniques Avancées vers 1984-1986.

Il a été édité chez Eyrolles en 1985 mais est, depuis longtemps, introuvable. Il recouvre maintenant une seconde jeunesse, sur le réseau, et, bien sûr, sur le cédérom VideoC. Il était initialement écrit en nroff, je l'ai converti en LATEX (avec un script en Perl et des flopées de macros Emacs). Tout cela a un petit goût des années 1980 (j'ai cependant supprimé deux annexes particulièrement obsolètes) mais comme la connaissance de sh n'a pas vraiment percé depuis, ce petit ouvrage a encore de l'avenir.

Cette nouvelle version est placée sous la licence FDL (pour Free Documentation License). Documentation UNIX. Cours utilisateur UNIX : La commande awk. [Présentation|Critères de sélection|Les actions|Les variables et opérations sur les variables|Les structures de contrôle|Les tableaux] Présentation Présentation et syntaxe awk est une commande très puissante, c'est un langage de programmation a elle tout seule qui permet une recherche de chaînes et l'exécution d'actions sur les lignes sélectionnées. Elle est utile pour récuperer de l'information, générer des rapports, transformer des données entre autres.

Une grande partie de la syntaxe a été empruntée au langage c, d'ailleurs awk sont les abréviations de ces 3 créateurs dont k pour Kernighan, un des inventeurs du c. La syntaxe de awk est la suivante: awk [-F] [-v var=valeur] 'programme' fichier.