background preloader

Hervé Kempf

Facebook Twitter

Hervé Kempf : « il faut être malade pour être obsédé par l’idée de gagner des millions d'euros » Devenu journaliste spécialisé dans l’environnement à la suite de la catastrophe de Tchernobyl, Hervé Kempf rejoint Le Monde en 1998 pour s’atteler à informer les lecteurs sur la question écologique. En août 2013, il quitte le journal, considérant ne plus pouvoir exercer son métier et être victime d’obstructions dans le traitement de l’affaire de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes. Il publie quelques semaines plus tard une longue et explosive tribune sur son site d’information Reporterre, dans laquelle il explique les raisons précises de son départ et brosse un portrait très critique de la presse et du quotidien de référence.

Au cœur de sa réflexion, se trouve la description d’une dérive oligarchique de la société, dont les acteurs seraient à la fois la presse, la sphère économique et le monde politique. Pour en parler il a longuement reçu RAGEMAG à son domicile. Hervé Kempf Comme je l’ai déjà écrit, j’ai des indices, non des preuves, qu’au demeurant je publierai si c’est nécessaire.

Hervé Kempf. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hervé Kempf

Pour les articles homonymes, voir Kempf. Hervé Kempf lors d'une séance de signature à la Maison du Livre de Rodez (octobre 2009). Hervé Kempf (né en 1957) est un journaliste et écrivain français. Biographie[modifier | modifier le code] Au moment de la crise suscitée en 2003 dans ce quotidien par la parution du livre de Pierre Péan et Philippe Cohen, La Face cachée du Monde, il a considéré cette attaque comme un symptôme de la crise d'une presse détachée des intérêts du peuple[2]. Hervé Kempf. Genre : Média et Communication Plus les messages des membres Si vous pouviez lui écrire, que lui diriez vous ?

Hervé Kempf

Pour aller plus loin Histoire. Hervé Kempf - Les livres. Journaliste français Vous aussi écrivez votre commentaire ou votre critique Réagissez 0 avis Membres (0) Œuvre livres Actualité Notre-Dame-des-Landes.

Hervé Kempf - Les livres

L’oligarchie ça suffit, vive la démocratie. L’édition de poche du livre est parue en collection Points, avec une préface originale et au prix de 7 €.

L’oligarchie ça suffit, vive la démocratie

Eléments récents de cette page : Le député lit le livre à l’Assemblée. C’était le 23 juillet 2013. Encore une de ces assommantes séances de questions au gouvernement. Que faire pour ne pas mourir d’ennui ? Source : Le Lab, Europe 1 En Algérie, recension par Maurice Tarik Maschinodans El Watan : "Lisez d’urgence L’oligarchie, ça suffit, vive la démocratie, le petit livre – accablant, effrayant – d’un journaliste essayiste, le 25 avril 2013. Sommes-nous en dictature ? En réalité, nous sommes entrés dans un régime oligarchique, cette forme politique conçue par les Grecs anciens et qu’ont oubliée les politologues : la domination d’une petite classe de puissants qui discutent entre pairs et imposent ensuite leurs décisions à l’ensemble des citoyens.

Au terme de ce récit précisément documenté mais toujours vivant, le lecteur ne verra plus la politique de la même façon. Lire des extraits : Hervé Kempf : Fin de l'Occident, naissance du monde. Comment allons-nous vivre cette mutation : en changeant nos sociétés pour nous adapter au mieux à ce nouveau monde, ou en nous opposant au sens de l’histoire, au prix d’un déchaînement de la violence ?

Hervé Kempf : Fin de l'Occident, naissance du monde

Déjà en cours de traduction dans plusieurs langues, ce récit phosphorescent d’idées originales prend comme fil conducteur les tribulations de l’humanité depuis son apparition sur terre. Captivant et à rebours du discours dominant, il nous invite à une dérangeante lucidité. Mais ce livre est également habité par un optimisme communicatif : oui, un nouveau monde est possible. Six idées fortes sont exposées dans ce livre : Appauvrissement matériel : les pays riches doivent s’organiser pour réduire leur consommation matérielle et énergétique. Avec ce livre, Hervé Kempf, chroniqueur au journal LE MONDE, poursuit un travail de synthèse et de renouvellement de l’écologie politique, qui rencontre la faveur du public, en France et à l’étranger. Ce qu’en disent les médias : Pour sauver la planête, sortez du capitalisme.

Pour sauver la planète, Sortez du capitalisme Un autre monde est possible, il est indispensable, il est à notre portée.

Pour sauver la planête, sortez du capitalisme

Le capitalisme, après un règne de deux cents ans, est entré dans une phase mortifère : il gère tout à la fois une crise économique majeure et une crise écologique d’ampleur historique. Pour sauver la planète, il faut sortir du capitalisme, en reconstruisant une société où l’économie n’est pas reine mais outil, où la coopération l’emporte sur la compétition, où le bien commun est plus important que le profit. Hervé Kempf explique comment le capitalisme a changé ; de régime depuis les années 1980 et a réussi imposer son modèle individualiste de comportement, marginalisant les logiques collectives. Pour sortir du capitalisme, il faut prioritairement se défaire de ce conditionnement psychique. Herve kempf « Economie politique du post-capitalisme » Ensemble - Hervé Kempf. Pour sauver la planète, sortez du capitalisme - Vol.1.

Conférence Hervé Kempf _ sortir du capitalisme _01. Hervé Kempf répond à une question sur les gaz de schiste et sur la #ZAD à #NDDL. Hervé Kempf. Reporterre.net - Le site de l'écologie. Ecologie. Libertés. Société.