Cathare

Facebook Twitter

Discussion:Antonin Gadal. Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. le jardin des Roses.Albi[modifier | modifier le code] texte de Jan van Rickenborgh -Lorsque nous partîmes pour Albi en l'année 1946, nous ne connaissions de cette ville que le no^m...Nous avions un but secret, celui de reprendre le fil de la fraternité précédente,la fraternité tranfiguristique, connue comme celle des Albigeois.Ce nom,avait évidemment une signification,.C'est pourquoi nous devions nous rendre à Albi ,bien qu'il semblât, après investigations, que d'autres lieux du sud de la France était peut être plus propices.

Discussion:Antonin Gadal

Nous partîmes toutefois vers Albi ,via Toulouse,comme poussés par une voix intérieure. Dès que nous arrivâmes par le train , nous eûmes la sensation que nous étions içi en terrain connu et nous allâmes droit à notre but, un vieux bâtiment, situé à droite de la grande cathédrale,le long de la rive élevée du Tarn... Antonin Gadal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antonin Gadal

Antonin Gadal (né en 1877 à Tarascon-sur-Ariège et mort en 1962) est un mystique français et un historien qui dédia son existence à l'étude des Cathares du sud de la France, à leur spiritualité, croyances et idéaux. Biographie[modifier | modifier le code] À proximité de chez lui vivait l'historien Adolphe Garrigou (1802-1897), que l'on surnommait souvent dans la région « Le patriarche du Sabarthez ».

Adolphe Garrigou, tout comme Napoléon Peyrat, était convaincu que l'histoire des Cathares avait été falsifiée, et ses travaux visaient à restaurer la vérité sur la foi chrétienne et le martyre des Cathares. Le jeune Antonin Gadal trouva en Adolphe Garrigou un père spirituel qui l'initia au catharisme et lui infusa sa passion pour les fouilles et les recherches dans les grottes et les vestiges de l'époque où les Cathares furent persécutés et anéantis par l'Église catholique.

Gadal Catharisme - Introduction. Spip.php%3Fpage%3Dprint+jan+van+rijckenborg+pdf&cd=17&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&source=www.google. Werner Greub (1909 – 1997), membre éminent de la société Anthroposophique fondée par Rudolf Steiner, a consacré de nombreuses années à effectuer des recherches sur les aspects historiques du Parzival de Wolfram von Eschenbach, recherches partiellement publiées en 1974 sous le titre Wolfram von Eschenbach und die Wirklichkeit des Grals (Wolfram von Eschenbach et la réalité du Graal).

spip.php%3Fpage%3Dprint+jan+van+rijckenborg+pdf&cd=17&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&source=www.google

En tant qu’étudiant de Rudolf Steiner, il a été marqué par les paroles du maître assurant que les événements relatés dans Parzifal sont à rechercher au IXème siècle (voir "quelques mots de Rudolf Steiner") et non au XIIIème siècle, date à laquelle Wolfram a composé son oeuvre. Le livre de Werner Greub, extrêmement riche, veut démontrer les points suivants : Wolfram est avant tout un historien qui souhaite mettre par écrit une tradition orale transmise pendant 11 générations.

Video Catharisme video histoire

Châteaux cathares. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Châteaux cathares

L'expression « Châteaux du Pays cathare » désigne un regroupement de châteaux situés dans une région où le catharisme s'est développé. Cependant la plupart des châteaux appelés « cathares » n'ont pas de rapport avec l'histoire de l'hérésie dualiste du XIIe siècle en Occitanie. Châteaux cathares est un terme utilisé par le tourisme contemporain (à l'instar de Pays cathare) pour désigner, de manière arbitraire, la série de forteresses bâties par le roi de France sur la frontière sud de ses domaines à l'issue de la croisade contre les Albigeois. Quelques-uns de ces sites avaient connu, antérieurement à la période royale, un habitat villageois de type castral susceptible d'avoir abrité des cathares, rasé lors de l'érection des citadelles.

Catharisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. i Ne doit pas être confondu avec Catarrhe.

Catharisme

Le catharisme (du grec καθαρός / katharós, « pur ») est un mouvement médiéval d'origine antique, un manichéisme avec des aspects chrétiens. Il ne s'est jamais autodésigné ainsi, car ce terme, inventé par l'abbé Eckbert von Schönau (de) († 1184) pour désigner les « hérétiques », fut popularisé en français par l'occitanisme des années 1960 dressé contre le centralisme jacobin[1]. Les guides religieux « cathares », en effet, se désignaient eux-mêmes comme « Bons Hommes », « Bonnes Dames » ou « Bons Chrétiens » et leurs ennemis contemporains les appelaient les « hérétiques albigeois ».

Occitanie Cathare Ariege Aude

Et catharisme. Les cathares et le catharisme, étude de la philosophie cathare. LEXILOGOS - Dictionnaires, Cartes, Documents en ligne - Langues & Pays.