background preloader

Islam

Facebook Twitter

Dear Mona Eltahawy, You Do Not Represent “Us” Author: Samia Errazzouki Posted April 24, 2012 When I first came across Foreign Policy’s recent “Sex issue” cover, I thought it was an attempt at blackface, but upon zooming in and reading the title of the article by Mona Eltahawy, my eyes were not fooling me.

Dear Mona Eltahawy, You Do Not Represent “Us”

It really was a nude woman covered in a black body-painted niqab. Summary⎙ Print When Samia Errazzouki came across Foreign Policy’s recent issue, she couldn't believe her eyes. It really was a nude woman covered in a black body-painted niqab. As a Muslim woman, she was even more enraged at Mona Eltahawy's accompanying article, "Why They Hate Us," which portrays veiled women as helpless and in need of rescue. They tell you do not judge a book by its cover. The face veil is rooted in pre-Islamic history, and Leila Ahmed’s Women and Gender in Islam goes into a comprehensive explanation of its roots in the region. But I digress. Eltahawy points to “hate” as the source and cause of the injustices committed against Arab women. Read More:

J’ai retrouvé Amina, la Femen tunisienne. Witter / Dame_Moustache : Les deux opposés de l'oppression ... [French] A. Zamzami : Ma fatwa dérange car elle concerne les femmes. [French] Féminisme islamique: le Coran au féminin. Depuis deux décennies, des musulmanes s’acharnent à rétablir leurs droits en prouvant que le Coran est féministe.

[French] Féminisme islamique: le Coran au féminin

Mais les hommes ont toujours interprété très différemment le texte sacré. «Pourquoi alors qu’Aïcha, la femme du prophète Mohammed, était mufti, cette fonction nous est-elle interdite aujourd’hui?» , se demandent beaucoup de musulmanes. «Parce que l’égalité hommes/femmes est inscrite dans le Coran, mais que quatorze siècles de lecture exclusivement masculine nous ont volé nos droits!» , répondent les féministes islamiques. Depuis vingt ans, des universitaires et des militantes ont entrepris un acte de bravoure: pratiquer l’interprétation (ijtihad en arabe) des textes musulmans originels —prérogative que se sont auto-attribué les hommes. Déconstruire la jurisprudence patriarcale Concrètement, que font ces femmes? Souvent, les féministes islamiques rappellent aussi que nous ne sommes plus à l’époque du prophète. Us and Them: On Helpless Women and Orientalist Imagery.

Femen partout, féminisme nulle part, par Mona Chollet. «Les musulmans semblent éprouver un sentiment de puissance virile à voiler leurs femmes, et les Occidentaux à les dévoiler », écrivait l’essayiste marocaine Fatema Mernissi dans Le Harem et l’Occident (Albin Michel, 2001).

Femen partout, féminisme nulle part, par Mona Chollet

L’engouement des médias français pour des figures comme les Femen ou Aliaa El-Mahdy, l’étudiante égyptienne qui, en 2011, avait posé nue sur son blog (1), offre une nouvelle confirmation de la justesse de cette observation. On a pu voir sur France 2, le 5 mars, un documentaire consacré au collectif d’origine ukrainienne implanté en France depuis un peu plus d’un an (2), et un autre intitulé Aliaa, la révolutionnaire nue sur La Chaîne parlementaire (LCP) pour le 8 mars, Journée internationale des femmes. « Si tu montres tes nichons,je reviens avec mon photographe » Femmes, vous voulez vous faire entendre ? Une seule solution : déshabillez-vous ! Les Femen, elles, ont été plus pragmatiques. Contre les vieilles femmes qui lisent des livres « Féminisme pop »

International Boulevard - The Fast-Food Feminism of the Topless Femen. Blond young women stripping off their shirts to protest for...women's rights.

International Boulevard - The Fast-Food Feminism of the Topless Femen

Le Monde Diplomatique's Mona Chollet reviews the purportedly feminist protest group called the Femen, finding little evidence of feminism and a budding affinity with France's anti-Muslim right. Amina Tyler, Alia el Mahdi and other young Femen of the Arab Spring would do well to have a second look at their Ukrainian mentors, she suggests. "Covering women's bodies seems to give Muslims a sense of virility, while Westerners derive their own from uncovering them", writes Moroccan essayist Fatema Mernissi in Scheherazade Goes West. FEMENisme. Je n'avais pas d'intérêt réel pour FEMEN.

FEMENisme

Jusqu'il y a peu, j'aurais souscrit à 200% au texte de Mona Chollet FEMEN partout féminisme nulle part. Mais cela c'était avant. Avant de lire l'article rédigé par Ovidie et qui a été retwité par beaucoup de féministes ; à croire que ni les unes ni les autres n'ont relu ou lu les propos profondément misogynes qui parsèment cet article. Avant de découvrir les milliers de messages appelant au meurtre ou au viol des FEMEN depuis la manifestation homophobe du 16 novembre.

FEMEN n'a a priori rien pour me plaire. Elles sont islamophobes ; d'une islamophobie qu'on pourrait penser, si on ne creusait pas un peu, associée à leur profonde haine du catholicisme s'il n'y avait eu des déclarations claires désignant les musulmans et les arabe comme particulièrement machistes c'est à dire d'un machisme particulier à leur état, à ce qu'ils sont. Elles sont essentialistes ; vous pouvez lire leur manifeste qui témoigne d'un éternel féminin.

Nudité et féminisme. Femen's Neocolonial Feminism: When Nudity Becomes a Uniform. In November 2011, Egyptian blogger Alia al-Mahdi sent shockwaves through the online Middle Eastern community after she uploaded a naked picture of herself.

Femen's Neocolonial Feminism: When Nudity Becomes a Uniform

Al-Mahdi claimed that she was challenging Egyptian patriarchal structures in general, and the negative views of women as simple sex objects in particular. Interestingly, Egyptian self-identified liberals and secular activists were the first to disown Alia and her photo, denouncing it even before more conservative factions such as the Muslim Brotherhood did. They claimed that it was pointless, and did immense harm to the liberal/secular cause in Egypt, especially with parliamentary elections coming up.