background preloader

Théories de l'écriture

Facebook Twitter

Le geste d'ecriture par Danièle Dumont.

Dumont

Liaison lecture / écriture : la quadrature du cercle. N'écrire que ce qu'on sait lire ou ne lire que ce qu'on sait écrire ?

Liaison lecture / écriture : la quadrature du cercle

En grande section de maternelle, puis en cours préparatoire, on apprend à lire et à écrire. Or, quatre grands principes doivent à mon sens gouverner ces apprentissages, principes qui rendent leur programmation dans le temps extrêmement difficile. 1/ Il faut toujours aller du simple vers le complexe. 2/ Il ne faut demander à un élève de faire que ce qu'on lui a appris à faire. 3/ C'est en écrivant qu'on apprend le mieux à lire. 4/ On ne doit écrire que ce qu'on peut lire. Si la progression du simple vers le complexe était la même en lecture et en écriture, tout irait pour le mieux.

En écriture, le début de la programmation est à peu près immuable, puisqu'on progresse en fonction de la forme des lettres. En lecture, on commence souvent par les voyelles : a, e, i, o, u (avec ou sans le y selon les méthodes), puis par des consonnes facilitant la fusion syllabique : l, m, r, ch... Une progression logique en écriture. L'apprentissage de l'écriture. Lecture et Écriture.

L'apprentissage de l'écriture

Certains manuels sont presque exclusivement voués à la lecture. Ils ne mentionnent pas l'apprentissage de l'écriture ou très sommairement. D'autres manuels sont exclusivement consacrés à l'écriture, et particulièrement à la calligraphie. Aujourd'hui, ceux qui reconnaissent la primauté de la méthode alphabétique admettent généralement que l'enfant doit en même temps apprendre à lire et à écrire, raison pour laquelle notre site s'appelle Lire-Écrire. Cette simultanéité des deux apprentissages a plusieurs raisons qui semblent évidentes, même si depuis 50 ans elles ont été niées par les penseurs progressistes : - d'abord, la nécessité d'enseigner la lecture et écriture résulte d'une cause unique : l'existence de la langue écrite ; - ensuite, parce que la méthode alphabétique convient parfaitement à l'apprentissage de l'écriture ; il est facile de mener les deux enseignements en synchronisation absolue ; Écriture - Lecture. Calligraphie.

Pourquoi faut-il continuer à leur apprendre à écrire à la main ? Quel enseignement de l'écriture est-il plus avantageux: lettres attachées, détachées, les deux? Avec ses collègues Marie-France Morin de l'Université de Sherbrooke et Natalie Lavoie de l'Université du Québec à Rimouski, elle a mené une étude auprès de 718 enfants de 54 classes de deuxième année du primaire pour examiner l'influence de trois modalités d'enseignement en calligraphie (script, cursive ou script et cursive) sur l'acquisition des habiletés graphomotrices (vitesse et qualité d'écriture), orthographiques et rédactionnelles.

Quel enseignement de l'écriture est-il plus avantageux: lettres attachées, détachées, les deux?

Depuis des générations, la plupart des élèves québécois apprennent à écrire en script en première année, puis en cursive en deuxième année. "Ce choix a été fait à une époque où l'on méconnaissait les aspects cognitifs liés au processus d'écriture ainsi que le rôle très important des habiletés graphomotrices dans cet apprentissage", note la chercheuse. Les résultats de l'étude, publiés en 2012 dans la revue Language and Literacy, montrent que les élèves n'ayant appris que les lettres attachées sont avantagés.