background preloader

KGB 1954

Facebook Twitter

Ivan Serov 1er chef de 1954 à 1958

KGB wikipedia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

KGB wikipedia

Le KGB (КГБ), sigle du russe Komitet gossoudarstvennoï bezopasnosti (russe : Комитет государственной безопасности Écouter), soit le Comité pour la Sécurité de l'État, est le principal service de renseignement de l'URSS post-stalinienne. À l'intérieur de cet État, il avait également fonction de police politique.

Du au , le KGB, dont le quartier-général est domicilié au 2, place Félix Dzerjinski à Moscou fut l'organisation chargée de la sécurité de l'URSS, de la police secrète, et des services de renseignement[1]. Historique[modifier | modifier le code] KGB & services de sécurite de la CEI. Confidentiel-Defense août 2000 - Russie Avec la CIA, le KGB est le service de sécurité qui aura sans aucun doute laissé l'empreinte la plus profonde dans l'histoire mondiale du renseignement.

KGB & services de sécurite de la CEI

Dans les dernières années de son existence, cet organisme aurait employé près de 486 000 personnes, dont 217 000 gardes-frontières. Il aurait bénéficié des bonnes graces de plus de 1 million d'"honorables correspondants". Le KGB peut-être comparé à une sorte de paquebot de l'espionnage. Pour l'occidental non-initié, le KGB évoquait l'agent secret qui, tel le bernard-l'hermite s'appropriant un coquillage, investissait les ambassades et les représentations soviétiques à l'étranger pour les transformer en de notoires repaires d'espions. Elle-même essentiellement chargée des activités à l'extérieur des frontières. Le trigramme KGB n'est pas près de disparaître de la mémoire collective. Les archives secrètes Mitrokhin du KGB.

En 1992, un ancien archiviste du KGB, Vasiliy Mitrokhin, se présentait à l'ambassade du Royaume-Uni de Riga (Lettonie) muni d'une mallette un peu spéciale.

Les archives secrètes Mitrokhin du KGB

A l'intérieur : des documents secrets portant sur les activités d'espionnage menée par l'Union soviétique en Grande-Bretagne... Au total, il remettra près de vingt cartons d'archives aux Britanniques. Bonne nouvelle pour les historiens : ce fonds d'archives secrètes est désormais consultable dans les locaux du Churchill Archive Centre de Cambridge. Vasiliy Mitrokhin travailla pour le compte des archives du KGB de 1972 à 1984. Une douzaine d'années pendant lesquelles il eut accès à des milliers de documents confidentiels : "l'ampleur et la force de cette collection nous offrent un aperçu inédit des activités du KGB sur la majeure partie de la guerre froide" souligne l'historien Christopher Andrew.

L'un d'entre eux, Guy Burgess, réussit à transmettre plusieurs centaines de documents secrets aux Soviétiques de 1945 à 1949. The Papers of Vasiliy Mitrokhin. "The Mitrokhin Archive", by Vasiliy Mitrokhin and Professor Christopher Andrew, 2 vols (Penguin, 1999).

The Papers of Vasiliy Mitrokhin

Copies of this collection level description and catalogue are available at Churchill Archives Centre, Cambridge and on the Janus website Readers may find it helpful to use Mitrokhin's and Professor Christopher Andrew's published guides to the archive, available in the Archives Centre reading room. Use the index to find the text you need and look at the footnotes. If these give the citation "vol 9, ch 6" for instance, it means that the relevant entry should be found in MITN 1/9; if "vol 7", you need MITN 1/7.

KGB agression corruption subversion. 1945-1991. Comptes rendus Ouvrages | 04.05.2010 | Sébastien Laurent Trois ans après la parution de Mitrokhin Archive IIen Grande-Bretagne (2005), les éditions Fayard ont publié sa traduction sous un titre plus explicite : Le KGB à l’assaut du Tiers Monde.

KGB agression corruption subversion. 1945-1991

Agression – corruption – subversion. 1945-1991. Cet ouvrage est d’un genre inconnu en France : c’est le résultat d’une collaboration entre un ancien responsable du KGB, Vassili Mitrokhine, et un universitaire britannique, Christopher Andrew. Dans l’abondance d’ouvrages publiés après la disparition de l’Union soviétique, des types très variés de publication ont vu le jour. Cette curieuse forme d’écriture à quatre mains est née avec une histoire qui a débuté comme un roman de John Le Carré.

Au terme de quatre années de travail un volume fut publié en 1999 avec autorisation gouvernementale. Mitrokhin’s KGB archive opens Churchill College. KGB files from the famous Mitrokhin Archive – described by the FBI as ‘the most complete and extensive intelligence ever received from any source’ – will today open to the public for the first time.

Mitrokhin’s KGB archive opens Churchill College

From 1972 to 1984, Major Vasiliy Mitrokhin was a senior archivist in the KGB's foreign intelligence archive – with unlimited access to hundreds of thousands of files from a global network of spies and intelligence gathering operations. At the same time, having grown disillusioned with the brutal oppression of the Soviet regime, he was taking secret handwritten notes of the material and smuggling them out of the building each evening.

In 1992, following the collapse of the Soviet Union, he, his family and his archive were exfiltrated by the UK’s Secret Intelligence Service. Now, more than twenty years after his defection to the UK, Mitrokhin’s files are being opened by the Churchill Archives Centre, where they sit alongside the personal papers of Winston Churchill and Margaret Thatcher. Commandos Spetsnaz SAS Russes 1/4. Commandos Spetsnaz SAS Russes 2/4. Commandos Spetsnaz SAS Russes 3/4. Commandos Spetsnaz SAS Russes 4/4.