background preloader

Expérience Client

Facebook Twitter

Tout savoir sur l'expérience client, les parcours et les usages

Les services clients en ligne seront-ils un jour efficaces ? Mal aimés les services clients en ligne ?

Les services clients en ligne seront-ils un jour efficaces ?

C’est ce que montre une étude menée par Boston consulting group en partenariat avec Nice Systems, une société israélienne spécialisée dans la capture et l'analyse de données diffusée sur les réseaux téléphoniques. Alors que la multiplication des canaux et technologies rendent la communication plus facile que jamais, la satisfaction client est en chute face aux services disponibles sur les canaux digitaux. La satisfaction concernant les services clients accessibles sur les sites Internet ou les applications sur mobile a chuté de 10 points en 3 ans, passant de 65% en 2013 à 55%.

Fonctionnement en silo "Cette baisse de satisfaction s’explique par l’augmentation des usages et de l’exigence d’une résolution rapide (exigence due à l'utilisation des produits des GAFA, user focused , ndlr). SUIVRE le parcours client Pour proposer le meilleur service client, les entreprises devront optimiser les liens entre les différents canaux. Les 7 principes de la stratégie digitale. L’un des principaux objectifs d’une stratégie digitale, c’est de permettre la conquête d’un avantage concurrentiel.

Les 7 principes de la stratégie digitale

Construire une stratégie digitale performante est à la fois technique et subtil. Le plus important est de construire un raisonnement solide et cohérent. Pour vous aider en cela, il faut respecter 7 principes clés: les 7 principes de la stratégie digitale. Principe 1: Audience is your Boss Il faut connaître votre audience car la connaissance de votre audience vous guide dans la conception de produits et services nouveaux. Principe 2: Connaissez vos concurrents. L'expérience client, un sujet de direction générale - EconomieMatin. [Tribune] Quand le numérique pousse à l'innovation managériale. Améliorer son expérience client : 5 points essentiels. Omnicanal et (surtout) exigeant, voici le portrait du shopper 2016 [Etude] La relation client partie intégrante de l'expérience commerce connecté vue par l... L’expérience client (CX), le socle de la transformation digitale - HUB Institut... Expérience et digital : du recyclage au gâchis ? Centres de relation client : Quels KPI pour mesurer la satisfaction ? - Etudes / Consumer Insight.

Le Customer Effort Score, l'indicateur pour évaluer l'expérience client. 5 clés pour déployer le Customer effort score. Au lieu de vouloir à tout prix "enchanter" vos clients, si vous minimisiez déjà leurs efforts dans leur relation avec votre marque?

5 clés pour déployer le Customer effort score

Né du constat qu'il est plus rentable, en termes de fidélisation, de faire bien et simple tout au long du parcours client, plutôt que de vouloir en faire trop en surpassant les attentes des consommateurs, le Customer effort score (CES) fait partie de ces nouveaux indicateurs qui révolutionnent l'univers actuel de la relation client. Car depuis la publication, en 2010, d'un article de la Harvard Business Review qui plaçait le CES en tête des indicateurs prédictifs d'un achat renouvelé ou d'un montant plus important, devant le taux de satisfaction et le NPS (Net promoter score), les sociétés françaises sont toujours plus nombreuses à se pencher sur cet indice. Son intérêt premier? Dès lors, on comprend pourquoi l'AFRC, Association française de la relation client, a réalisé dès 2013 son premier baromètre sur l'effort client!

Pierre Faure (GN Research) Benchmark des kpi des services clients 2016. Guide pratique satisfaction client. Banque : le client s'émancipe et veut une expérience zéro défaut. Finie l'époque où le client se sentait dans ses petits souliers devant son banquier tout-puissant, au sabir truffé d'acronymes.

Banque : le client s'émancipe et veut une expérience zéro défaut

L'offre de services financiers est devenue pléthorique et se banalise, entre les banques en ligne qui rivalisent de promotions, les alternatives de financement participatif de projets ou de prêts aux PME, les « néobanques » aux applications fluides et aux services quasi gratuits, les tableaux de bord de gestion de son patrimoine qui se muent en supermarchés en ligne de l'épargne. « Les Français s'émancipent de plus en plus de leur banque et deviennent acteurs de leurs finances personnelles », relève le cabinet Deloitte.

Ils se déplacent de moins en moins dans l'une des 37 500 agences des différentes banques de détail : ils sont 27 % à ne plus y mettre les pieds, sauf au distributeur pour des retraits d'espèces. Les belles modernisations, l'équipement en tablettes tactiles n'y changent pas grand-chose. Ecoute et empathie.