background preloader

Roger Brunet

Facebook Twitter

Géographe français (Toulouse 1931).



Il enseigne à l'Université de Toulouse (1957-1966) et soutient une thèse sur Les Campagnes toulousaines (1965) ; mais sa thèse annexe, consacrée aux Phénomènes de discontinuité en géographie est révélatrice de ses centres d'intérêt futurs. Professeur à l'Université de Reims (et directeur de l'Institut de géographie) de 1966 à 1976, il travaille ensuite au Centre National de la Recherche Scientifique (C.N.R.S.) de 1976 à 1981 et, après l'arrivée de la gauche au pouvoir, au ministère de la Recherche (1981-1984). Il fonde alors à Montpellier un Groupement d'intérêt public (G.I.P.) baptisé RECLUS (Réseau d'étude des changements dans les localisations et les unités spatiales) qu'il dirige jusqu'en 1991 (le GIP-RECLUS, supprimé en 1997 par le ministère, est alors remplacé par une association éponyme) ; l'acronyme retenu rend hommage à Élisée Reclus, géographe novateur en son temps, mais réprouvé par les institutions politiques et universitaires de l'époque. Le GIP-RECLUS travaille avec certains ministères (Emploi, Industrie, Transports, Mer, Culture…) et avec la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (D.A.T.A.R.), devenue aujourd'hui la Délégation interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires (D.I.A.C.T.).

Géographie : le noyau dur d'une science sociale. Production de territoire: des acteurs et des lois dans le monde réel. Les sens de la distance. La géographie sur la place Roger BRUNET. Géo des migrations, ou l'antimonde en crue Roger BRUNET. La tectonique du Socle. Pour une pratique raisonnée et rationnelle de la représentation des territoires. Roger BRUNET. Des modèles en géographie ? Roger BRUNET. Terriroire et solidarité Roger BRUNET. La géographie racontée aux enfants Roger BRUNET. Roger Brunet article E Larousse. Géographe français (Toulouse 1931).

Roger Brunet article E Larousse

Il enseigne à l'Université de Toulouse (1957-1966) et soutient une thèse sur Les Campagnes toulousaines (1965) ; mais sa thèse annexe, consacrée aux Phénomènes de discontinuité en géographie est révélatrice de ses centres d'intérêt futurs. Professeur à l'Université de Reims (et directeur de l'Institut de géographie) de 1966 à 1976, il travaille ensuite au Centre National de la Recherche Scientifique (C.N.R.S.) de 1976 à 1981 et, après l'arrivée de la gauche au pouvoir, au ministère de la Recherche (1981-1984). Le promoteur de vastes entreprises éditoriales Roger Brunet dirige la collection Découvrir la France (1972-1974) et fonde deux nouvelles revues dont il prend la direction : en 1972, L'Espace géographique, qui veut privilégier la réflexion méthodologique et épistémologique puis, en 1986, Mappemonde, qui est plus axée sur la question des images géographiques (cartes, croquis, modèles, photographies…).

Pour une géographie modélisatrice et systémique. Claude Lévi-Strauss, Pierre Monbeig et Roger Brunet. 1Avant de pouvoir aller travailler dans le Mato Grosso auprès des Nambikwara et des Bororo, Claude Lévi-Strauss avait commencé à parcourir le Brésil en accompagnant Pierre Monbeig dans les régions pionnières de l’État de São Paulo et du Paraná, alors en plein boom caféier.

Claude Lévi-Strauss, Pierre Monbeig et Roger Brunet

Tous deux, jeunes professeurs, faisaient partie de la mission française qui participa à la fondation de l’Université de São Paulo, et Claude Lévi-Strauss trouvait dans ces sorties l’occasion d’aborder l’interior brésilien, faute de pouvoir entrer en contact avec les Indiens dont on lui avait affirmé – à tort, comme il le raconte dans Tristes Tropiques – qu’il les trouverait dans la banlieue de São Paulo. 3Sur le premier point – la reprise de termes forgés par Pierre Monbeig – on peut rapprocher la définition que ce dernier donna en 1966 de son objet principal de recherche, généralisant le cas pauliste à d’autres situations mondiales : 6« C’est justement que l’on décrit l’aire d’activité des pionniers comme une frange. Références scientifiques et préférences littéraires. Pour un déchiffrement brunetien.

"La forme, c’est le fonds qui remonte à la surface" Victor Hugo "Que nul n’entre ici s’il n’est géomètre" Frontispice célèbre 1Il est des géographes plus écrivains que d’autres.

Références scientifiques et préférences littéraires. Pour un déchiffrement brunetien

Il est des géographies plus littéraires que d’autres, celles dont l’expression stylistique permet de signer, de dater aussi, des époques et leurs enthousiasmes. Il est des discours géographiques plus novateurs et plus volontaristes, plus impliqués également que d’autres. Roger Brunet est un de ces ceux-là, sa géographie est une de celles-ci. 1 Sauf indication particulière, les références de page données entre parenthèse sont celles du Déchif (...) 2Au demeurant, une pensée militante, revendiquant une situation de bifurcation disciplinaire ne saurait faire table rase de son passé et de son environnement. 4Que l’on nous comprenne bien. Inégalités locales de revenus : l’exemple de l’agglomération de Tours. 18 novembre 2008 - L’Observatoire des inégalités dresse la carte des inégalités de revenus d’une commune et de son agglomération.

Inégalités locales de revenus : l’exemple de l’agglomération de Tours

Première illustration avec l’agglomération de Tours, par Roger Brunet de l’Observatoire des inégalités. L’Insee a mis en ligne d’abondantes données à un niveau appelé « Iris » (pour « îlots regroupés pour l’information statistique »). Ces Iris sont des groupements d’îlots urbains de superficies très diverses et aux contours parfois compliqués, mais qui rassemblent des nombres d’habitants (ou de ménages) assez voisins — autour de 2 300 par exemple pour Tours et cinq communes voisines. [1] On dispose de données sur les revenus des ménages à partir des informations de l’année 2005 ; l’Insee a combiné à cette fin les déclarations d’impôt sur le revenu des personnes physiques, et les fichiers des taxes d’habitation, qui couvrent un bien plus large champ. Nous en présentons ici une première analyse. 1. 2. 3. Géog recentrée, géog enseignée R Brunet.

Du maillage au treillage, R Brunet. Aspects de la mondialisation: la révolution du diamant. Parmi les processus de mondialisation, il existe un petit monde original: le monde du diamant.

Aspects de la mondialisation: la révolution du diamant

On peut dire qu’il a inventé la mondialisation, et même l’intégration mondiale, avant tous les autres objets d’échange et de profit. Or ce monde du diamant vient de muter soudainement, après un siècle de stabilité et d’intégration. Il reste mondial, mais il invente des processus de diversification, jouant de la différence des lieux. D’une certaine façon, il réintroduit ainsi de la géographie dans la mondialisation. Que s’est-il passé, et quels enseignements pouvons-nous en tirer? 1. Pendant presque tout le XXe siècle, une seule firme mondiale, De Beers, s’est efforcée de monopoliser la fourniture de diamants bruts à tous les diamantaires et à tous les ateliers de taille du diamant dans le monde. A) Un monopole très élaboré Tous les diamants bruts du monde étaient soit extraits, soit achetés par De Beers. Ce système reposait bien entendu sur quelques solides éléments de stratégie. 1. 2. 3. 4. 1.

Les tours de Paris. Les tours de Paris Mots clés: Défense (la) • Front de Seine • Gratte-ciel • Île-de-France • Paris • Spéculation immobilière • Tour • Urbanisme De nombreuses tours de bureaux ou d’appartements ont été érigées à Paris et alentour dans la décennie 1965-1975, puis le mouvement s’est presque arrêté, se limitant à des rénovations.

Les tours de Paris

Le centre de la capitale a très peu de tours, et la construction s’est faite surtout par groupes compacts (Front de Seine, Olympiades, Défense, etc.). Le mouvement a été relancé à partir de 2005, dans une ambiance de spéculation et d’innovation architecturale, mais se trouve limité par l’instabilité des situations financières. Paris ne manque pas d’immeubles de grande hauteur, même si l’expression de gratte-ciel apparaît aujourd’hui légèrement archaïque et plutôt réservée aux Amériques [1]. Le Front de Seine Les ensembles du Treizième Les dispersions du Nord-Est Les isolées dans Paris et alentour. France, le trésor des régions.