background preloader

ENVIRONNEMENT

Facebook Twitter

Les effets réels du fast-food. Les chaînes de restauration rapide n'ont pas la vie facile ces jours-ci.

Les effets réels du fast-food

Menacées de poursuites, accusées de toutes parts de dommages sur la santé et l'environnement, boycottées par différents groupes de pression, elles tentent de plus en plus d'élaborer des menus santé ou de nous convaincre des bienfaits de leurs produits.Mais qu'en est-il vraiment? Des résultats contradictoires Dans son documentaire à succès Super Size Me, le réalisateur Morgan Spurlock décide de se nourrir exclusivement chez McDonald pendant un mois. Il prend alors 11 kg et augmente son taux de cholestérol de 0,65 gramme par litre de sang.Pourtant, une étude semblable a démontré, à l'inverse, qu'il était possible de maigrir! Certaines chaînes prétendent offrir un menu santé qui correspond aux exigences du Guide alimentaire canadien. Quelques chiffres à l'appui Entre 5 et 6 millions de personnes âgées de 20 à 64 ans souffriraient d'obésité au Canada.

Etude de marché, les fast-foods by Léopold Monjoie on Prezi. Le fast-food est le nouveau leader de la restauration en France. FAST FOOD - Au pays de la gastronomie, le fast-food est roi: le marché de la restauration rapide, qui a représenté 34 milliards d'euros de ventes en France en 2012, pèse désormais plus lourd que la restauration traditionnelle avec service à table.

Le fast-food est le nouveau leader de la restauration en France

"Malgré un ralentissement et une conjoncture économique peu optimiste, le marché de la restauration rapide fait encore bonne figure en 2012" avec une croissance de près de 4% des ventes, indique le cabinet Gira conseil, spécialiste du secteur, dans une étude publiée jeudi. "Cette croissance est très supérieure à celle de l'ensemble de la restauration", détaille le directeur du cabinet Bernard Boutboul, ajoutant que la restauration rapide pèse désormais 54% des ventes de tout le secteur. La France, 2e marché dans le monde Depuis 2004, année où la restauration rapide a accéléré sa montée en gamme et sa diversification, les ventes du secteur ont bondi de +74%. "Montée en gamme" DEMANDE. DEMANDE. La TVA dans la restauration en 2015.

On peut ainsi citer le cas du secteur de la restauration, dans lequel toutes les opérations ne peuvent bénéficier du taux de 10%.

La TVA dans la restauration en 2015

La TVA dans la restauration 2015 : application du taux intermédiaire Depuis le 1er janvier 2014, le taux intermédiaire est de 10% (il était auparavant de 7%). Il s'applique, en vertu des dispositions de l'article 279 du CGI, aux ventes à consommer sur place de produits alimentaires et aux ventes à emporter ou à livrer de produits alimentaires préparés en vue d'une consommation immédiate.

Ces opérations étaient auparavant soumises au taux réduit, avant que le taux intermédiaire ne soit finalement étendu. La prestation de traiteur à domicile ou dans une salle louée pour une fête privée est visée par le taux intermédiaire. Les produits à emporter sont préparés en vue d'une consommation immédiate. Seules sont visées la nourriture et les boissons qui ne sont pas destinées à être conservées par le consommateur (hot dogs, hamburgers, pizzas, crêpes...).

Sociétés : Les fast-food dénoncent une concurrence déloyale. Ils pointent l'avantage de TVA dont bénéficient les grandes surfaces proposant de la restauration à emporter.

Sociétés : Les fast-food dénoncent une concurrence déloyale

Les géants du fast-food sont vent debout contre la hausse de la TVA sur la restauration proposée par le député PS Thomas Thévenoud, qui présentait mardi son rapport à la commission des finances de l'Assemblée. «Tous les syndicats de la restauration sont contre toute hausse de la TVA. Nous sommes tous face à une baisse des ventes et de nos marges, y compris dans la restauration rapide, qui se portait jusqu'ici mieux que les autres», martèle Hubert Vilmer, président du Syndicat national de l'alimentation et de la restauration rapide (SNARR).

ENVIRONNEMENT. Fast-food. Le fast-food est une des rares branches de l’alimentaire à tirer son épingle du jeu en ces temps de crise.

Fast-food

McDonald’s, groupe emblématique de la restauration rapide, a fait un chiffre d’affaires qui avoisinait les 16 milliards d’euros en 2009 ! Valérie Cohen affirme, dans une étude réalisée par le cabinet de conseil Xerfi, que « dans un contexte de récession économique, et son corollaire de mauvaises nouvelles, les ménages choisissent massivement les établissements où l’addition est la plus basse ». En proposant des menus, pour la grande majorité, à moins de 10€, le fast-food peut facilement remplacer un restaurant traditionnel pour une famille modeste.

La restauration rapide satisfait un autre besoin essentiel de notre société moderne et super active : manger vite. Les plats servis très rapidement, la possibilité d’emporter sa nourriture, et ce même sans quitter son véhicule, correspond aux attentes d’une clientèle suractive et pressée. Composition : Que cache cette belle présentation ? Dossier : La restauration rapide en 2014. Le succès de la restauration rapide fait naitre de nombreuses vocations, et fait couler beaucoup d'encre !

Dossier : La restauration rapide en 2014

Il n'est pas un mois sans que viennent s'empiler de nouvelles enquêtes signées par CHD-Expert, Gira-Conseil, Xerfi 700... Que révèlent en substance ces enquêtes Elles révèlent que le marché est porteur, qu'il génère des milliards d'euros de chiffres, et qu'il aiguise les appétits.