background preloader

Sondages/Etudes d'opinions

Facebook Twitter

La présidentielle en temps réel. Mélenchon devance Marine Le Pen dans un nouveau sondage. INFOGRAPHIE. Le comparateur des sondages de la présidentielle - Sondage présidentielle 2012. Véritomètre - 2012 - i>TÉLÉ - Le discours politique passé au vérificateur. Sondage/Présidentielle : Hollande de plus en plus présidentiable. Ce n'est pas seulement un mot, étiré sur son slogan de campagne : « Le changement, c'est maintenant ». C'est également une attitude que défend – et représente donc selon un majorité de Français – François Hollande.

Selon une enquête BVA pour Le Parisien/Aujourd'hui en France, le candidat du Parti socialiste est, pour 58% des Français, le prétendant à l'Élysée qui incarne le plus le changement. Le député de Corrèze gagne 12 points par rapport à la dernière enquête sur ce sujet, réalisée les 18 et 19 janvier. Il devance largement Marine Le Pen (40%), François Bayrou (39%) et Nicolas Sarkozy (19%). François Hollande est également, toujours selon cette enquête d'opinion, le candidat à l'élection présidentielle qui apporte le plus « des réponses aux problèmes des Français » (56%, soit une hausse de 16 points par rapport à la dernière enquête, réalisée avant le fameux meeting du Bourget et la présentation de sa plate-forme présidentielle).

Sondage : pour les fonctionnaires, un duel François Hollande / Marine Le Pen au second tour - Election présidentielle 2012. David59 Vendredi 27 janvier 2012 à 11h16 Rigolo votre commentaire... Au moins on peut comprendre que vous n'aimez pas N Sarkozy et que vous devez avoir de bonnes raisons pour cela... Mais je ne sais pas si cette finale entre M Lepen et F Hollande, qui serait pronostiquée par un sondage fait parmi les seuls fonctionnaires... serait tellement rigolotte et pour qui ?

Il serait bien d'avoir quelques données chiffrées de la CEVIPOF et notamment de connaître les questions posées. Est ce que les fonctionnaires sont plus à gauche? Signaler un abus. Sondage Présidentielle 2012 : nouvelle étude. Présidentielle : pourquoi les sondages sont utiles, et quelles sont leurs limites. C’est devenu désormais un marronnier des périodes pré-électorales : les sondages nous mentent-ils ?

Nous n’approfondirons pas là le sujet, ô combien passionnant, de la place prise par les sondages dans le façonnage de l’opinion. En 1972, Pierre Bourdieu estimait que "l’opinion publique n’existe pas". Quarante ans après, il apparait qu’à trop multiplier les sondages en tous genres, qui la façonnent, l’illusionnent, elle est devenue une sorte de tyrannie. François Hollande et Nicolas Sarkozy, le 28 avril 2011 (CHESNOT/SIPA) A ainsi été mise en place une sorte de démocratie d’opinion qui, si elle est chère à Jacques Juillard, est attentatoire à notre sacro-sainte démocratie représentative.

Elle est aussi, et surtout, la défaite de la pensée politique. Sous l’ère Sarkozy, la démocratie française est pleinement devenue une "démocratie sondagière" pour reprendre le propos du professeur Rémi Lefebvre. Et il s’avère que le constat est bien plus complexe que cela peut le sembler. Et alors, 2012 ? Présidentielle: l'écart Hollande-Sarkozy croît d'un point. L'écart d'intentions de vote au 1er tour entre François Hollande (27%) et Nicolas Sarkozy (23%) s'est accru d'un point en janvier mais les deux ont reculé, selon une enquête Harris Interactive pour VSD publiée mercredi, mettant Marine Le Pen à 20% (+1 point) et François Bayrou à 14% (+3).

Dans cette enquête réalisée du 19 au 22 janvier, jour du meeting du candidat socialiste au Bourget, François Hollande cède un point par rapport à décembre où il était crédité de 28% d'intentions de vote, et Nicolas Sarkozy, qui en avait 25%, recule de deux points. Au second tour, François Hollande devance nettement Nicolas Sarkozy avec 55% des intentions de vote contre 45%. Parmi les autres candidats, Marine Le Pen gagne un point au premier tour tandis que François Bayrou continue sa progression. Jean-Luc Mélenchon (8%) gagne deux points. Eva Joly est stable à 4%.

Dominique de Villepin (-2 points) et Nicolas Dupont-Aignan (inchangé) recueillent 1% des intentions de voix. (2) Baromètre de confiance à l'égard des médias sociaux 2012 01-19. Consultation TÊTU-présidentielle: Hollande en tête, Marine Le Pen en embuscade… INFOGRAPHIE | Les intentions de vote à 100 jours du premier tour. 80% des Français ne veulent pas du FN (mais ce n’est pas Libé qui le dit)

Je ne suis pas spécialement obnubilé par les « unes » de Libé, mais il faut avouer qu’elles font davantage jaser que les couvertures du Nouvel Obs ou du Point sur les francs-maçons, le mal de dos et le prix du mètre carré parisien… Ainsi, quelques jours après la transformation de sa vitrine en tract hollandais, le quotidien sartrio-bourdieusien décide d’ouvrir sur un énorme « 30% » ― soit le nombre de Français susceptibles de voter Le Pen à la présidentielle. Brrr… Ça fait froid dans le dos. D’ici à ce que nous nous retrouvions au ban des nations civilisées avec la bande à Viktor Orban, il n’y plus qu’un tout petit pas. Mais le kiosquier et moi, ça nous a un peu intrigués, cette histoire de Gaulois lepénistes à un tiers bien tassé. Et comment on arrive à 30%, alors ? Ben c’est fastoche : on enrôle les 12% de répondants « Non, probablement pas » dans la cohorte de ceux qui « n’excluent pas de voter pour Le Pen à la présidentielle » et le tour est joué.

Pourquoi Bayrou et Le Pen peuvent être au second tour. Retenez la date du 22 avril 2012. Le premier tour de l’élection présidentielle remplira parfaitement son office : sélectionner les deux finalistes de la compétition. Car rien n’assure que le duel du 6 mai opposera François Hollande et Nicolas Sarkozy. Au stade actuel, quatre candidats peuvent sérieusement espérer être qualifiés pour le tour décisif : les deux favoris cités plus haut, mais aussi François Bayrou et Marine Le Pen. L’incertitude sur l’identité des finalistes n’a d’ailleurs rien d’exceptionnel dans la joute élyséenne. Ce fut le cas en 1974 (compétition entre Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d’Estaing), en 1988 (entre Raymond Barre et Jacques Chirac) et en 1995 (entre Edouard Balladur et Jacques Chirac).

Le fort potentiel Le Pen Marine Le Pen (Audrey Cerdan/Rue89) La nouveauté réside ici d’abord dans la possible qualification, annoncée à l’avance, d’une candidate issue de l’extrême droite. Avec son discours actuel, le FN élargit son audience à de nouveaux publics. Attali n'exclut pas «un second tour Bayrou-Le Pen» Vote Le Pen ? Non = Oui. 1 Il suffit de décortiquer le détail du sondage qui fait la une de Libération pour s’apercevoir qu’il y a quelque chose qui cloche…Voici la question qui fâche…"Si le premier tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, pourriez vous voter pour Marine Le Pen"Réponses NSP 2%Oui certainement 8%Oui, probablement 10%Non, probablement pas 12%Non, certainement pas 68%10 plus 8 = 18 !

Et pourtant l’institut de sondage et Libération nous expliquent bien que "30% n’excluent pas de voter pour Marine Le Pen".Comment passent-ils de 18 à 30 ? Eh bien tout simplement, parce que le "Non, probablement pas" (12%) est intégré au "oui"…C’est donc ce "probablement pas" qui par une opération "magicomédiaticosondagière" transforme un "non" en "oui". Depuis que j’observe les sondages, j’en ai vu beaucoup.

Mais comme ça, assez rarement ! Au plus bas dans les sondages, Eva Joly ira « jusqu’au bout » 19/12 Quel candidat incarne le mieux l’écologie ? "La candidature de François Bayrou" Publié le 13 janvier 2012. (Lien) Sondage réalisé par TNS Sofres pour Mediaprism/émission CQFD de i>Télé. Enquête réalisée par Internet le 12 janvier 2012 avec un échantillon de 1011 personnes.

Marge d'erreur: environ 3,1%. Pour le premier tour de l'élection présidentielle qui aura lieu le 22 avril prochain, de laquelle de ces positions vous sentez-vous le plus proche ? [Partager] Et à votre avis, François Bayrou sera-t-il présent au second tour de l’élection présidentielle de 2012 ? "Les Français et l’écologie politique" Publié le 19 décembre 2011.

Sondage réalisé par Ifop pour Alliance Ecologiste Indépendante. Selon vous, parmi les candidats écologistes à l’élection présidentielle, lequel incarne le mieux l’écologie ? [Partager] "Eva Joly et l'accord PS-EELV" Publié le 27 novembre 2011. Sondage réalisé par BVA pour 20 Minutes. Vous personnellement, préféreriez-vous… ? [Partager] "Les Français et la campagne d'Europe Ecologie-Les Verts" [Partager] [Partager] 05/01 Intentions de vote au 1er tour. 2ème tour >> Résumé des intentions de vote au 1er tour 1er tour >> Résumé des intentions de vote au 2ème tour Ces tableaux regroupent les dernières intentions de vote tels que mesurés par les instituts de sondage. Les cases mises en valeur indiquent: pour le premier tour, les scores permettant de passer au second tour; pour le deuxième tour, le score du vainqueur de l'élection. Le signe R identifie un sondage "Rolling", dont nous montrons le dernier jour seulement.

Un sondage "Rolling" est un sondage qui est effectué en continu: les résultats publiés chaque jour représente le cumul des vagues des derniers jours. Comme ces sondages sont quotidiens, nous ne montrons que le dernier d'entre eux dans notre page de résumé des intentions de vote, mais il suffit de cliquer sur "Détails" pour voir leur évolution. "La Présidentielle en temps réel - Vendredi 4 mai 2012" Publié le 4 mai 2012. Sondage réalisé par Ifop pour Fiducial/Paris Match. Report des voix au second tour [Partager] [Partager] [Partager] 07/01 : chute dans les sondages pour Eva Joly. Paru dans leJDD Eva Joly dégringole dans le sondage du JDD. (Reuters) Une semaine après avoir quitté Groix (Morbihan), Eva Joly se retrouve au creux de la vague. Ce n’est pas encore le fameux "trou de l’enfer" de son île bretonne, mais il ne faudrait pas que la candidate écolo fasse un pas de plus au bord de la falaise sondagière.

La rentrée s’avère donc délicate. Après les bouderies de Nicolas Hulot, les négociations acrobatiques entre PS et Verts accompagnées de la disparition de la candidate, le terrain semblait dégagé pour qu’enfin Joly perce. Arthur Nazaret - Le Journal du Dimanche. 07/01 : Hollande stoppe l'hémorragie, Sarkozy le talonne. Suivant un scénario annoncé par les analystes politiques et les experts des instituts de sondage, à moins de quatre mois du premier tour de la présidentielle, la dernière enquête d'opinion en date indique un resserrement des écarts, entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, et, dans une moindre mesure, entre François Bayrou et Marine Le Pen. Selon ce sondage, le premier réalisé en 2012 par l'Ifop pour le Journal du Dimanche, si le scrutin avait lieu la semaine prochaine, le candidat socialiste est toujours donné en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle et progresse même, à 28% (+0,5), cependant le président en exercice progresse lui de deux points, et le talonne avec 26% des faveurs.

Le classement du quatuor de tête reste inchangé par rapport au dernier baromètre Ifop, mais Le Pen, qui échouerait aux portes du 2nd tour perd un peu de terrain (19%, -1), tandis que Bayrou en gagne autant, mais reste assez loin (12%, +1). 08/01 : l'écart se resserre entre Hollande et Sarkozy. 'écart se resserre entre François Hollande qui arriverait en tête du premier tour de la présidentielle avec 28% d'intentions de vote (+0,5%) et Nicolas Sarkozy (26%, +2) ainsi qu'entre Marine Le Pen (19%, -1) et François Bayrou (12%, +1) si l'élection avait lieu dimanche prochain, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche.

Dans cette étude, la première de l'année, au second tour, l'écart se resserre également entre le candidat socialiste et le président sortant. François Hollande recueillerait 54% des intentions de vote, en baisse de 2 points par rapport à l'enquête précédente du 13-15 décembre, face à Nicolas Sarkozy (46%, +2). Pour le premier tour, le classement des quatre premiers reste inchangé par rapport à la mi-décembre. Mais quand François Hollande gagne 0,5 point à 28%, Nicolas Sarkozy progresse de deux points à 26%. Jean-Pierre Chevènement (MRC) n'est crédité d'aucune intention de vote (-0,5). 08/01 : Hollande toujours favori, Sarkozy en embuscade. 08/01 Sarkozy talonne Hollande. Deux petits points. C'est ce qui séparerait François Hollande de Nicolas Sarkozy au premier tour de l'élection présidentielle de mai prochain, selon un sondage Ifop paru dans "Le Journal du Dimanche".

En effet, le chef d'Etat progresse de deux points par rapport à la précédente enquête Ifop (à la mi-décembre), avec 26% d'intentions de vote, contre 28% pour son rival socialiste -qui progresse lui de 0,5 point. À la mi-novembre, il était encore à 6,5 points derrière le député de la Corrèze. Malgré l'écart qui se resserre, le JDD souligne qu'un tel scénario resterait inédit dans l'histoire de la Ve République, puisqu'aucun président sortant n’a encore été devancé au premier tour.

Au second tour, le candidat du PS l'emporterait avec un score de 54% (-2 points) contre 46% (+2) pour celui de l'UMP. Marine Lepen, toujours troisième Le sondage a été réalisé entre les 4 et 6 janvier auprès d'un échantillon de 1163 personnes inscrites sur les listes électorales. Information et influence pendant la campagne. Télé, radio, presse écrite, internet : le sondage réalisé par Ipsos pour Comfluence dresse une hiérarchie des medias qui seront utilisés par les Français pour s'informer pendant la campagne électorale présidentielle 2012, et analyse leur influence respective.

La campagne de l’élection présidentielle de 2012 suscite l’intérêt des Français. Près d’un sur trois considère qu'elle sera plus intéressante cette année qu'en 2007, contre seulement 5% qui pensent qu'elle le sera moins. Pour s'informer, les Français regarderont en priorité la télévision (86% de citations), qu’il s’agisse de chaînes généralistes (83%) et/ou de chaînes de télévision spécialisées dans l’information (54%). Près de deux Français sur trois (61%, 70% chez les moins de 35 ans) souhaitent d'ailleurs "un grand débat télévisé qui réunirait tous les candidats à la Présidentielle avant le premier tour", en plus du traditionnel débat de second tour avec les deux qualifiés.

> En savoir + Ipsos / Comfluence (833 ko) Les Français privilégient les médias traditionnels pour s’informer sur la Présidentielle. 07 déc. 2011 - Télé, radio, presse écrite, internet : le sondage réalisé par Ipsos pour Comfluence dresse une hiérarchie des medias qui seront utilisés par les Français pour s'informer pendant la campagne électorale présidentielle 2012, et analyse leur influence respective. La campagne de l’élection présidentielle de 2012 suscite l’intérêt des Français. Près d’un sur trois considère qu'elle sera plus intéressante cette année qu'en 2007, contre seulement 5% qui pensent qu'elle le sera moins. Pour s'informer, les Français regarderont en priorité la télévision (86% de citations), qu’il s’agisse de chaînes généralistes (83%) et/ou de chaînes de télévision spécialisées dans l’information (54%).

Cette préférence pour les médias traditionnels, y compris sur internet, s’explique notamment par la méfiance des Français à l’égard du web. Les Français se méfient des acteurs qui pourraient intervenir auprès des candidats à l’élection présidentielle. BVA. IFOP Présidentielle 2012. IPSOS Présidentielle 2012. TNS Sofres.