background preloader

La philosophie

Facebook Twitter

Ce n’est qu’un début ! le portail de la philosophie avec les enfants / le film. Durant leurs premières années de maternelle, ces enfants, élèves à l’école d’application Jacques Prévert de Le Mée-sur-Seine, dans une ZEP de Seine-et-Marne, ont expérimenté avec leur maîtresse, Pascaline, la mise en place d’un atelier à visée philosophique.

Ce n’est qu’un début ! le portail de la philosophie avec les enfants / le film

Plusieurs fois par mois, assis en cercle autour d’une bougie allumée par Pascaline, ils apprennent à s’exprimer, s’écouter, se connaître et se reconnaître tout en réfléchissant à des sujets normalement abordés dans le système scolaire français en classe de... terminale. Il n’y a plus de bon ou de mauvais élève lors de ces moments privilégiés : juste de tout jeunes enfants capables de penser par eux-mêmes avec leurs mots à eux, pleins de spontanéité, de bon sens et de poésie. Et qui font déjà preuve, parfois, d’un incroyable esprit citoyen. Une incroyable aventure « Les enfants sont tous philosophes, seuls certains le demeurent ». Deux ans de tournage... Le dossier de presse Le site internet.

La philosophie pour tous. Science et croyances - une expérience d’interdisciplinarité en première- Philosophie. En 2010-2011, l’atelier science et croyances est proposé pour la deuxième année aux élèves de première du LISA1, quelle que soit leur série.

Science et croyances - une expérience d’interdisciplinarité en première- Philosophie

L’expérimentation a commencé en octobre 20092 et l’atelier est proposé en 2011-2012 (au choix parmi d’autres) au sein de l’accompagnement personnalisé en première. Cet atelier me semble pouvoir être une des manières de réaliser le voeu d’un enseignement anticipé de la philosophie en lycée, même s’il n’a pas répondu à un appel à projet, puisqu’il l’a... anticipé. • Situation de l’atelier au regard des objectifs de l’enseignement anticipé de philosophie Une brève du 4 mars 2011 annonçant les appels à projets académiques précise l’objectif de l’enseignement anticipé de philosophie qui est : Edgar Morin : « Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe » Pourquoi la vitesse est-elle à ce point ancrée dans le fonctionnement de notre société ?

Edgar Morin : « Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe »

La vitesse fait partie du grand mythe du progrès, qui anime la civilisation occidentale depuis le XVIIIe et le XIXe siècle. L’idée sous-jacente, c’est que nous allons grâce à lui vers un avenir toujours meilleur. Plus vite nous allons vers cet avenir meilleur, et mieux c’est, naturellement. C’est dans cette optique que se sont multipliées les communications, aussi bien économiques que sociales, et toutes sortes de techniques qui ont permis de créer des transports rapides. Je pense notamment à la machine à vapeur, qui n’a pas été inventée pour des motivations de vitesse mais pour servir l’industrie des chemins de fer, lesquels sont eux-mêmes devenus de plus en plus rapides. Cela est-il donc si nouveau ? Dans les temps anciens, vous vous donniez rendez-vous quand le soleil se trouvait au zénith.

Cette quête de vitesse n’est-elle pas une illusion ? En quelque sorte si. Prenez l’exemple du déjeuner. La philosophie de la vie et de la vrai liberté - une vidéo Expression Libre. 2005- Le contextualisme (Christine Tappolet) Le con extualisme par Christine Tappolet Depuis quelques années, le terme contextualisme jouitd'une popularitégrandissante en philosophie, et plus parti culièrement éthique.

2005- Le contextualisme (Christine Tappolet)

Ce n'estpourtant pas un vocable quis'explique lui-même. Il s'agit d'un à la fois technique, récent, Et si on enseignait la philosophie dès la maternelle ? Petit Gibus dans « La Guerre des boutons » d’Yves Robert, 1962.

Et si on enseignait la philosophie dès la maternelle ?

Initier les tout-petits à la philosophie est une pratique éducative élaborée à la fin des années 60 par Matthew Lipman. Ce philosophe américain et chercheur en éducation postule que la philosophie devrait être enseignée « avant que les structures psychologiques et linguistiques du raisonnement soient déjà trop ancrées et donc trop immuables ». En d’autres termes, les enfants, par leurs questionnements spontanés et incessants seraient plus disponibles aux questions philosophiques. Développer l'enfant philosophe et critique par la littérature jeunesse. Appel à communication Développer l'enfant philosophe et critique par la littérature jeunesse dans la société du savoir Montréal, les 2 et 3 avril 2012 Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Université du Québec à Montréal Platon affirmait, dans le livre X de La république, qu'il faut bannir le poète de la cité puisqu'il « flatte la partie de l'âme humaine qui est privée de réflexion », « il fabrique artificiellement des simulacres, et il se tient absolument à l'écart du vrai ».

Développer l'enfant philosophe et critique par la littérature jeunesse

D'un jeune lecteur qui décode d'abord la langue et les textes, enseignants et bibliothécaires veillent à développer un lecteur qui comprend ce qu'il lit, qui est en mesure d'interpréter et d'apprécier ses lectures et de s'y investir, par exemple en tissant des liens entre les textes ou en effectuant des « résonances » entre sa vie et celles des personnages qu'il rencontre au fil de ses lectures. Les réflexions s'articuleront autour des trois axes suivants : Modalités de propositions de communication C.