background preloader

Documentation

Facebook Twitter

Journalisme

Enseignement. Bibliothéconomie. Lire encore. Lecture de l'image. BnF - Guide de recherche en bibliothèque - Page d'accueil. Serge Tisseron. Posté par Serge Tisseron le 8 janvier 2013.

Serge Tisseron

Il est devenu habituel, dans les conversations ou dans les journaux, d’entendre assimiler l’usage que les adolescents font de leur téléphone mobile à celui d’un « doudou », et un article récent du Monde a encore surfé sur cette analogie. Cette comparaison est non seulement fausse, mais infantilisante, pour ne pas dire insultante. Un support d’information, d’expression, et d’identité Tout d’abord, la grande majorité des adolescents ne sont pas plus « accros » à leur téléphone mobile que bien des adultes qui l’utilisent en réunion, au cinéma, sans parler de tous ceux qui, dans les lieux publics, s’en servent en tournant la tête, voir en cachant leurs yeux, dans une illustration littérale de l’attitude de l’autruche qui confond le fait de ne pas voir avec celui de ne pas être vue, ou plutôt, ici, entendu !

Propriété intellectuelle

Internet. Ressources en ligne. La dématérialisation, facteur d’exclusion ? - Le... Sqyrob - bassin de saint quentin en yvelines. ENT. CCC. BBC Academy - Page d'accueil. Des maux illisibles - ONF/interactif – Office national du film du Canada en collaboration avec le journal Le Devoir. #BrusselsLockDown : l’information a-t-elle une limite. Alain Gerlache est journaliste à la RTBF.

#BrusselsLockDown : l’information a-t-elle une limite

Chroniqueur dans de nombreuses émissions et expert des médias et des révolutions numériques, il revient pour nous sur le « silence » des médias durant les opérations de police à Bruxelles. Comment avez-vous été prévenu ? Quelles consignes vous a-t-on données ? Les recommandations ont été envoyées aux rédactions et aussi sur les réseaux sociaux, à la fois de la part de la police et du centre de crise, demandant d’éviter toute information de nature à gêner l’enquête, les perquisitions et les actions en cours. Ce qu’il faut remarquer, c’est que la demande a été faite tant aux rédactions des médias traditionnels qu’aux internautes sur les réseaux sociaux.