background preloader

Groupe A - Cyber-harcèlement chez les adolescents

Facebook Twitter

Bibliographie fini. Cyberharcèlement chez les adolescents.xmind. Un faux voyant lit vos secrets grâce aux réseaux sociaux. Facebook et les réseaux sociaux. Facebook... et après ?

Facebook et les réseaux sociaux

Mais comment fonctionnent les réseaux sociaux ? Sont-ils vraiment gratuits ? Que cachent-ils ? Que disent-ils de nous qui les utilisons ? Internet, mes parents, mes profs et moi. Internet et les nouveaux moyens de communication se généralisent mais la manière de s’en servir varie selon que l’on est jeune ou adulte, élève, parent ou encore membre de la communauté éducative.

Internet, mes parents, mes profs et moi

Cette différence d’utilisation et de maîtrise des outils engendre de plus en plus souvent des accidents de parcours dans lesquels chacun d’entre nous peut se trouver être parfois victime, parfois coupable. Cet ouvrage très pratique guide l’élève, le parent ainsi que le professeur dans les dédales parfois mal compris des nouvelles technologies. Il soulève et répond aux questions telles que : Quels sont les avantages et les limites des recherches sur Internet ? Peut-on être ami avec ses élèves sur Facebook ? VOO - Le téléphone de Louise. Cyber-harcèlement. Cyberharcèlement. Les enfants et les jeunes victimes de cyberharcèlement ne doivent jamais répondre en ligne, mais demander de l'aide à leurs parents ou à un autre adulte de confiance.

Cyberharcèlement

Mesures immédiates Les adultes doivent écouter attentivement et garder leur calme. Il faut ensuite bloquer sans attendre la personne à l'origine du harcèlement et la signaler au réseau social ou au forum de tchat concerné. Il est aussi conseillé d'enregistrer des preuves sur l'ordinateur (captures d'écran, discussions menées dans des tchats, photos, etc.) avant d'effacer – si possible – tous les contenus en ligne ou en demander le retrait aux gestionnaires du portail.


  1. gwen12 Oct 12 2016
    Le téléphone de Louise: "Plonge dans l'enfer du cyberharcèlement au travers d'une expérience interactive et engage-toi à le combattre". En 2014, Louise, une adolescente de 16 ans, mettait fin à se jours après avoir été victime de harcèlement sur internet. Un drame qui avait ébranlé le pays, et particulièrement résonné auprès du fournisseur d’accès internet VOO. Qui a décidé, en collaboration avec Olivier Bogaert de la Computer Crime Unit, la Police Fédérale et le papa de Louise, Bernard Altenhoven, de mener une action d’e-prévention aux risques liés à l’utilisation d’internet à l’attention des jeunes mais aussi de leurs parents. L’action, concoctée par l’agence Air et baptisée #No hate network vise à promouvoir une utilisation plus responsable du médium internet. Et à expliquer aux internautes ce que peut être l’enfer du cyberharcèlement. L'expérience interactive se trouve dans nos perles. Pour plus d'information sur l'origine du téléphone de Louise: