E-démocratie

Facebook Twitter
Guide du community manager en campagne électorale Cet article a été publié il y a 1 an 10 mois 11 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Plus de 6.500 candidats aux élections législatives les 10 et 17 juin prochains. Face à ce chiffre moins important qu’en 2007 mais malgré tout impressionnant, difficile de tirer son épingle du jeu et de bénéficier d’une réelle exposition dans les médias “traditionnels”, à moins que le/la postulant(e) au siège de député ait une renommée nationale ou qu’il joue la carte du 100% décalé. La petite interview accordée au journal local fera bonne figure le matin même au marché de la place du village, mais à part chez les septuagénaires accros à Derrick et Columbo, on ne peut pas dire qu’elle fasse bouger les lignes. Avec un budget réduit et un besoin logique de se détacher du lot pour diffuser ses idées au plus grand nombre, les responsables politiques ont tout intérêt à tirer pleinement profit du potentiel des réseaux sociaux. Guide du community manager en campagne électorale
Bienvenue dans le petit monde politico-journalistique de Twitter Bienvenue dans le petit monde politico-journalistique de Twitter LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne-Sophie Mercier "Bonne soirée. Ma semaine sans Twitter commence demain à 10 heures. D'ici là, soyez sages."
Comment éviter un populisme numérique
CONTRE-ATTAQUE – Les partis politiques espagnols investissent la Toile C'est une "contre-attaque". Ou plutôt, explique El Pais, une façon pour la classe politique espagnole d'utiliser les outils mêmes qui l'ont mise à mal pour reconquérir son électorat : les réseaux sociaux. Alors que des élections anticipées ont été annoncées, pour le 20 novembre, les partis promettent davantage de participation citoyenne dans leurs programmes électoraux, note le quotidien espagnol. Les Indignés, ont en effet largement utilisé la Toile pour se mobiliser. Les socialistes lanceront ainsi, le 1er septembre sur Internet, "Diálogos en red" ("dialogues en réseau"), rapporte ABC España. CONTRE-ATTAQUE – Les partis politiques espagnols investissent la Toile
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Michel Boyon, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel La polémique s'est développée sur des bases erronées. Mais elle a un mérite : celui de permettre un débat. Quels sont les faits ? Saisi par une chaîne de télévision, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a estimé que le fait de renvoyer les téléspectateurs vers un réseau social nommément désigné constituait une forme de publicité clandestine. "Quand la loi se fait prendre sur la Toile" "Quand la loi se fait prendre sur la Toile"
Les blogueurs tunisiens rêvent d’une démocratie directe via le Net Les blogueurs tunisiens rêvent d’une démocratie directe via le Net Internet comme espace de liberté « Internet a permis les premières révolutions arabes ». Dans le Grand Salon de la Sorbonne, la centaine de participants présents écoute silencieusement. Jeunes engagés, personnes plus âgées intéressées par les questions de jeunesse et d’Internet, le public ne quitte pas des yeux Sofien Chourabi, journaliste et blogueur qui raconte ce qu’il a vécu. « J’ai eu à mener une première bataille contre ma famille qui était proche de Ben Ali. Puis contre le régime.
Dans la campagne présidentielle, il y trois choses : la web-campagne des candidats, le programme numérique qui concerne l'avenir d'internet, et les enjeux du numérique dans le projet politique. Cela fait un tout. Si on utilise Internet, c'est aussi que cela a transformé la démocratie et la société. Même s'il est vrai que la politique a tendance à courir derrière Internet, on l'a vu avec Hadopi par exemple. Nous ne sommes plus au temps des pionniers, même en politique. Je pense que la plupart des responsables politiques l'ont compris, et, même s'ils ne sont pas forcément des utilisateurs fanatiques d'Internet, de Twitter ou de Facebook, ils commencent à avoir une pratique numérique. Internet : les politiques français seront au niveau en 2012 Internet : les politiques français seront au niveau en 2012
Entre révolutions et un eG8: les dirigeants sont-ils en train de faire main basse sur Internet ? Avec plus de 1,8 milliard d'internautes en décembre 2009, selon les statistiques de Internet World Stats, l'importance et l'extraordinaire parcours du réseau des réseaux n'est plus à démontrer. Internet, pour beaucoup ça se résume en Google et Facebook, pour d'autres en un outil existentiel au boulot ou à la maison. Mais depuis peu, Internet prend d'autres ampleurs où des spectres politiques investissent les lieux. Certes, ceci n'est pas nouveau mais quand cela devient un élément fédérateur de deux révolutions, les différents acteurs mondiaux refont leurs calculs. Tout le monde l'a compris, Internet est vraiment l'endroit "to be in" du moment. D'une part, les militants qui ont investi la toile par le biais des médias sociaux, arme redoutable et qui, chaque jour, prend un peu plus d'ampleur vu le caractère participatif et interactif qu'offre ce type de média pour l'internaute. Entre révolutions et un eG8: les dirigeants sont-ils en train de faire main basse sur Internet ?
Alors qu'un millier de jeunes s'étaient rassemblés sur le modèle des "indignés" espagnols pour protester contre le chômage, la précarité et la corruption, la police a procédé dimanche 29 mai à leur évacuation, place de la Bastille à Paris. Sous les huées des manifestants, les policiers ont démonté peu avant 21 h 30 les tentes qui y avaient été installées et fait descendre les jeunes qui s'étaient juchés sur les marches de l'Opéra-Bastille. Cette évacuation s'est déroulée dans le calme. Les forces de l'ordre ont également tenté d'encercler les groupes de manifestants et de les évacuer de la place. La mobilisation parisienne avait commencé le 19 mai, faisant écho au mouvement de contestation spontané né le 15 mai à la Puerta del Sol à Madrid, les jeunes Espagnols exprimant leur exaspération face à la crise économique et au chômage. "Indignés" français : la police évacue la place de la Bastille "Indignés" français : la police évacue la place de la Bastille
Oui, la formulation est étrange. Mais elle est bien celle employée jeudi par Nicolas Sarkozy lors de sa conférence de presse au Sommet du G8. Le Président de la République revenait sur la rencontre des chefs d'Etat des huit plus grandes puissances mondiales (sauf la Chine) avec une délégation d'industriels ayant participé à l'e-G8. Une délégation composée d'Eric Schmidt (Google), Mark Zuckerberg (Facebook), Hiroshi Mikitani (Rakuten), Stéphane Richard (Orange), Maurice Lévy (Publicis), et Yuri Milner (investisseur russe) : Nous avons une rencontre avec les grands acteurs d'Internet. Sarkozy annonce une rencontre annuelle avec les chefs d'Internet (sic) Sarkozy annonce une rencontre annuelle avec les chefs d'Internet (sic)
#FrenchRevolution | « Si vous ne nous laissez pas rêver, nous ne vous laisserons pas dormir. » Ils viennent de Marseille, Toulouse, Bayonne, Lille et Angers. Partis de Marseille, Toulouse, Bayonne, Lille et Angers, ils sont étudiants, enseignants, coiffeurs, aides-soignants, sans emploi ou retraités, militants du mouvement des «Indignés» ou simples citoyens, ils convergent ce samedi à Paris pour dénoncer «la mascarade» de la présidentielle. Lancées entre le 3 mars (Marseille) et le 7 avril (Angers), ces cinq «Marches populaires» se retrouvent à Paris samedi après avoir [ Lire la suite ] #FrenchRevolution | « Si vous ne nous laissez pas rêver, nous ne vous laisserons pas dormir. »
Que prépare la «droitosphère» pour 2012? Lors de l’affaire de la Porsche ou dans les premières heures de l’arrestation de DSK à New York, la même ritournelle a été chantonnée par de nombreuses personnes incrédules: tout cela ne serait qu’un complot de la droite. Tout cela ne serait que des informations grossies et abondamment relayées par la majorité sur Internet. Dans le viseur, plusieurs personnes, organisations ou sites: le nouveau pure player Atlantico, Arnaud Dassier, investisseur internet et ancien membre de l’UMP, les jeunes Populaires, ou encore le blogueur et consultant Emery Doligé. La «droitosphère» se mettrait ainsi en ordre de bataille pour 2012.
Global Voices en Français · Dossier Tunisie Image de Khaled Nciri. Table des matières Le 17 décembre 2010, un jeune chômeur tunisien de 26 ans, Mohamed Bouazizi, s'est immolé par le feu à Sidi Bouzid.
A propos A lire avant de participer : http://fr.ulule.com/...deja-finance-plus-100-1440/ Ce projet est celui de la publication d'un livre, sous licence libre et écrit en toute transparence depuis février dernier. Publication du livre "Piratons la démocratie"
Ça y est, on remet ça ! Le 30 mai prochain OWNI et NOVA s'hybrident à nouveau pour 6 heures d'antenne autour d'un sujet, d'un mot, d'une folie (phobie pour certains) : Hack! Qu'on se le dise... 10 mai 1981 : François Mitterrand accède à la présidence de la République avec dans ses valises une série de réformes des médias. NOVA=Nuit Sujet #2: Hack!
Suspectés d'avoir piraté des millions de numéros de carte bancaire sur le PlayStation Network de Sony, les Anonymous continuent d'alimenter certains fantasmes. Mais sont-ils vraiment dangereux? Invité sur LCI pour évoquer le piratage du PlayStation Network (PSN), une question a failli me faire tomber de mon tabouret: Les Anonymous peuvent-ils commettre des actes terroristes, en piratant des centrales nucléaires par exemple? Les Anonymous sont-ils des terroristes? (LOL)
Avant des élections, l'opinion se relève en temps réel sur les réseaux
geek politics
Je démissionne du Parti Pirate
10 comptes Twitter de personnalités politiques du PS passés à la loupe
Le Canada s'inquiète de l'usage de Twitter lors d'élections
infographie : Facebook, la Tunisie et la révolution
Twitter et les politiques, c’est un peu court
Le PaCTE Tunisien :: la Communauté des Compétences Tunisiennes Engagées
Open Côte d'Ivoire
Le gouvernement mexicain mise sur les réseaux sociaux
Et vous trouvez ça troll ? - Nouvelles technos
La neutralité du net bientôt protégée par la loi ?
Hadopi : les indicateurs pour profiler les internautes clients de l'offre légale
Réseaux sociaux, la nouvelle cible des dictatures - Censure Internet
open data

Anonymous goes after Sony, makes it personal... very personal
[Parti Pirate]
Les sénateurs n'instaureront pas d' « éditeur de services » sur internet | Public Sénat
We the Net
Un site sur DSK provisoirement interdit aux employés de Bercy
Cantonales : les tweets n'étaient pas de la propagande [MAJ]
Ephémeride netpolitique : les tweets de la semaine
Université Vivaldi 2011, Dominique Cardon
Le Conseil constitutionnel censure treize dispositions de la Loppsi 2
Loppsi : "la France glisse un peu plus dans le camp des pays hostiles à l'Internet libre"
Twitter, Facebook, and social activism
The Political Power of Social Media
L'Élysée planche sur le Conseil national du numérique, actualité Tech & Net : Le Point
Le Parti pirate ne présentera aucun candidat lors des cantonales 2011
Les politiques et Twitter
Silicon Sentier » le réseau des cantines | Le site du réseau des Cantines
médialab | Sciences Po - Accueil
Analyse du scrutin n°698 - Séance du : 01/03/2011
Sociologie des réseaux sociaux
"What has Wikileaks ever taught us?" ... Read on ...
SensPublic_PMathias_Internet_et_la_question_de_la_normativite.pdf (Objet application/pdf)
Comment suivre en direct le Printemps arabe sur le Net - Nouvelles technos
[ENQUETE] Planète Anonymous - Vu sur le web
La diplomatie digitale s'affirme, actualité Une idée derrière la tech : Le Point
Eurobaromètre sur l’information européenne : le fossé générationnel des médias sociaux
Zoomer ou dézoomer? Les enjeux politiques des données ouvertes » Article » OWNI, Digital Journalism
LOPPSI 2 : Rencontre avec le Parti Pirate
Neutralité du Net: où en est la commission parlementaire ?
La neutralité de l'Internet
La Loppsi, ennemie du Net, déni de démocratie
[VIDEO] Médias sociaux et représentation démocratique : SMC FRANCE – Social Media Club France
De la démocratie en numérique : Versac explore le Web social
Médecine 2.0 : le Web redéfinit le rapport patient-docteur
Médias sociaux et représentation démocratique - une conférence du Social Media Club France
Pourquoi les hommes politiques doivent utiliser les médias sociaux
Le journal Elus 2.0 lance les Google Maps de la Web politique
Latest Empirical Findings on Democratic Effects of the Internet
Le militantisme à l'ère du Web 2.0
La revolte du Pronetariat
Questionnaire de Proust 2.0 : Luc Ferry
The Political Power of Social Media
REGARDS SUR LE NUMERIQUE: Blog - Clay Shirky : « Personne n'est titulaire du code source de la démocratie » RSLNmag est édité par Microsoft et se consacre à l’analyse et au décryptage du monde numérique..
Un panorama des réseaux sociaux politiques
Small Change
Conseil national du Numérique - rapport PKM au Gvt
Conseil national du numérique : le rapport et ses annexes
Je suis ici/Je suis ailleurs