background preloader

Crise de la démocratie

Facebook Twitter

Pourquoi faut-il mettre fin au cumul des mandats ? Le cumul des mandats, c'est comme le tabac. C'est mauvais pour la santé, et il suffit de le vouloir pour arrêter. Voilà en substance le message du site mi-drôle mi-sérieux, Cumul-Info-Service. En créant le buzz, le collectif "Participe Futur" à l'origine de ce site, relance le débat sur le cumul des mandats. Eclairage en 5 questions. 1/ Où en est le cumul des mandats en France ? C'est l'une des promesses de campagne de François Hollande. En France, le cumul des mandats parlementaires et locaux touche 339 des 577 députés élus en 2012. 179 d'entre eux sont socialistes. 2/ Et en Europe ? La situation française est une exception en Europe. Les imposteurs de l'économie. Le vote utile est une arnaque. Pour définir une dictature, il existe un critère « objectif » qui n’est contesté par (presque) personne : celui du parti unique.

Le vote utile est une arnaque

La démocratie étant elle-même (et à tort, dirons certains) définie par le pluralisme des opinions qu’elle est censée garantir, elle permet au peuple, par le biais d’élections libres et non truquées, de se choisir des représentants ayant différentes opinions mais qui fonctionnent ensemble à travers un dialogue constructif dans l’intérêt général. Des contre-pouvoirs sont également institutionnalisés pour éviter les abus de pouvoir, qui sont de nature législative, exécutive ou judiciaire, et auxquels s’ajoute la presse.

Tout d’abord il convient de rappeler que le président de la République française est désormais élu pour cinq ans, tout comme les députés. Emmanuel Todd : une nouvelle caste de riches a pris le pouvoir. Emmanuel Todd bataille contre l’idée dominante selon laquelle la crise serait due à l’irresponsabilité des emprunteurs, et insiste sur la bonne affaire que constitue la dette d’Etat pour les détenteurs de capitaux.

Emmanuel Todd : une nouvelle caste de riches a pris le pouvoir

Face à Berlin, qui juge-t-il, a mené une politique commerciale et industrielle déloyale envers ses partenaires, il conviendrait de faire preuve d’une certaine « brutalité » dans les négociations, en raison de « rigidités » qui sont selon lui un « trait culturel » allemand. Emmanuel Todd s’entretien avec Ruth Elkrief, 2 décembre 2012 - extraits Q : vous proposez dans le Point d’effacer la dette de la zone euro (...) R : ce qui important, c’est la cohérence. C’est un modèle qui est présenté dans cet entretien du Point. Alors qu’en fait il y a une complicité fondamentale entre tous les acteurs. (...) Crise démocratique : il n'y a pas que le grand âge de nos élus. Jack Lang à l’Assemblée nationale, le 8 février 2011 (Charles Platiau/Reuters) Les vieux sont tombés sur Montebourg.

Crise démocratique : il n'y a pas que le grand âge de nos élus

Il avait osé suggérer qu’ils devaient faire de la place aux jeunes à l’Assemblée nationale, où la moyenne d’âge est de 59 ans et cinq mois : le député de Saône-et-Loire, fringant à défaut d’être vraiment jeune, a demandé au PS de fixer à 67 ans l’âge limite des candidats à la députation en juin 2012. Jack Lang, 72 ans, s’est étranglé : « Avec Montebourg, me voici donc promis à la guillotine », se plaint-il dans le Journal du dimanche, soutenu par d’autres septuagénaires courroucés. Difficile pourtant de nier que la France est devenue une gérontocratie. L’Assemblée nationale élue en 2007 est la plus vieille de Ve République.

La démocratie en sursis ?, par André Bellon. S’inquiéter des risques qui pèsent sur la démocratie apparaissait, il y a peu, comme une sorte de blasphème.

La démocratie en sursis ?, par André Bellon

Une crise dans la démocratie. New-York, Il n’existe pas d’économie sans crise mais la crise présente des économies occidentales, qui entre dans sa quatrième année, est sans précédent recensé.

Une crise dans la démocratie

Elle laisse les commentateurs sans voix, les économistes perplexes et les gouvernements au bord de l’hystérie. Dans les situations complexes, expliquait le logicien Occam, les hypothèses les plus simples sont les plus vraisemblables. Appliquons ce « rasoir d’Occam » à la crise : nous verrons qu’il fonctionne. Rappelons tout d’abord qu’une crise économique n’a, en soi, rien d’anormal ni d’exceptionnel : depuis que l’Occident a inventé la croissance, la richesse par individu ne cesse en moyenne, d’augmenter, mais en dents de scie.

Le mythe de l'alternance politique. Au sein de l’Europe, la France présente un contraste frappant avec d’autres pays : que l’on pense à l’ Espagne des Indignés, la Grèce de la révolte contre le FMI ou la Grande-Bretagne des émeutes, nous pourrions penser que la société française pourrait se montrer au moins aussi remuante que ses consoeurs dans des situations analogues. Or il n’en est rien, et le tumulte du monde ne semble pas avoir affecté l’hexagone, apparemment à l’abri de séismes aussi importants que les changements de régimes aux Maghreb et Machrek, ou les révoltes précitées. Les géographes pourraient décrire cela comme une insensibilité septentrionale au souffle méditerranéen.

Pourtant, la situation économique et sociale de la France présente des similitudes avec ces sociétés explosives. Comment expliquer cette apathie relative dans l’espace français ? L’alternance politique est un mythe politique [ 1 ] en France. I.

Désobéissance civile

Tirage au sort. Abstention / vote blanc. Mediacratie. Hervé Kempf : « Il est vital pour l’oligarchie de maintenir la fiction d’une démocratie » - Privilèges. Les puissances d’argent ont acquis une influence démesurée, les grands médias sont contrôlés par les intérêts capitalistes, les lobbies décident des lois en coulisses, les libertés sont jour après jour entravées.

Hervé Kempf : « Il est vital pour l’oligarchie de maintenir la fiction d’une démocratie » - Privilèges

Pour Hervé Kempf, journaliste et essayiste, si nous voulons répondre aux défis du 21e siècle, il est impératif de revenir en démocratie. Et mettre fin à l’oligarchie, régime actuel qui maintient les privilèges des riches au mépris des urgences sociales et écologiques. La tentation de la dictature. Par les temps difficiles qui courent, le risque d’une dérive autoritaire se fait de plus en plus évident.

La tentation de la dictature

L’Histoire l’a déjà montré par le passé : quand les raisons d’un déclin ne sont pas clairement identifiées, que les solutions semblent inexistantes, la recherche d’explications simples aboutit irrémédiablement à la désignation de boucs émissaires, à la faveur d’un opportuniste de passage. De même qu’Hitler au sortir de la crise de 29, des vautours de la politique rôdent aujourd’hui sur le cadavre de la cohésion de la société française, et guettent 2012 pour tirer leur bout de gras du corps électoral et obtenir ainsi le couronnement suprême. Saurons-nous les en empêcher ? La France, "démocratie incomplète" Seule la démocratie peut réformer la démocratie. Surveillance. Un système schizophrène, un peuple fatigué. Depuis quatre ans, Sarkozy est accusé de pervertir l’esprit de la Ve République.

Un système schizophrène, un peuple fatigué

Pour l’essayiste allemand Benjamin Korn, le président reste pourtant fidèle à l’héritage gaulliste. L’agitation en plus… Cet article est tiré du numéro 1069 de Courrier international. Délabrement moral de la société. Afin de répondre aux émeutes qui ont secoué le pays depuis le week-end dernier, le Premier ministre anglais a voulu se montrer très sévère, au point de tomber dans un populisme malvenu. « La contre-attaque a bien et véritablement commencé », a-t-il assuré devant les parlementaires, après avoir prévenu que « toute personne condamnée doit s’attendre à aller en prison ».La démesure des décisions judiciaires, favorisées par le soutien du chef du gouvernement, font depuis trois jours largement débat.

Délabrement moral de la société

Plus encore, les critiques s’élèvent contre l’analyse des autorités. Le Premier Ministre a en effet accusé « la culture » des émeutiers, qui « glorifie la violence, montre un manque de respect de l’autorité et parle des droits mais jamais des responsabilités », et dont profiteraient « les gangs des rues ». Par Peter Oborne, The Telegraph, 11 aout 2011. Rendre les élections aux électeurs : le jugement majoritaire. 21 avril 2002.

Rendre les élections aux électeurs : le jugement majoritaire

Jean-Marie Le Pen, pourtant rejeté par 80% des Français, est au second tour de l’élection présidentielle, en raison de la fragmentation de la gauche ; Lionel Jospin, donné vainqueur du second tour par les sondages, est éliminé au premier. 22 avril 2012. La fragmentation s’est renforcée, dans le camp progressiste (avec potentiellement le candidat socialiste plus Bayrou, Hulot, Chevènement, Mélenchon, Besancenot, voire Chevènement et Tapie) mais aussi à droite (Sarkozy, Villepin, Borloo, Dupont-Aignan, Boutin). Les sondages actuels donnent tous Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle. Un nouveau 21 avril, « à l’envers » (élimination de Nicolas Sarkozy) ou « à l’endroit » (élimination du candidat socialiste) est non seulement possible, mais désormais probable. Voter est l’acte démocratique décisif. Le renouveau des oligarchies, ou le cancer des libertés.

Quel est l'adversaire principal des sociétés de liberté aujourd'hui ? Longtemps, les libéraux ont voulu faire comme si ils n'avaient qu'un adversaire à combattre, le socialisme. Mais ce faisant, nous avons sans doute négligé un ennemi peut-être encore plus redoutable, car plus insidieux et protéiforme. (texte initialement publié sur Objectif Eco) Le dialogue de sourds entre socialistes et libéraux Lorsqu'une discussion économique entre un libéral et un socialiste (Social-démocrate, laissons les avatars rouge vif de côté) prend forme, les deux parties se renvoient mutuellement la responsabilité de la crise actuelle. Vidéo - Interview: Samuel Bendahan, économiste. Les députés français, champions de l'auto-immunité parlementaire. En France, députés et sénateurs bénéficient d'une immunité parlementaire importante.

Ils passent très rarement par la case prison pour délit. Leurs collègues européens, Britanniques notamment, ne bénéficient pas des mêmes protections. Jacques Chirac sera-t-il finalement jugé pour les emplois fictifs de la mairie de Paris ? Rien n'est moins sûr… Et de fait, les hommes politiques en France sont rarement condamnés contrairement à leurs collègues européens. De l’illusion démocratique. Par Stéphane Geyres La notion d’opinion politique est à mon sens un des grands paradoxes de notre ère supposée civilisée.

Chacun est fier de pouvoir avancer qu’il a son opinion en matière de politique, chose qui est le fruit de siècles de luttes âpres pour gagner ce droit de libre pensée et de libre expression. David Van Reybrouck: "La Belgique est le laboratoire de la démocratie 2.0" Qu’avez-vous pensé de l’article de Ian Buruma sur la Belgique? ERIC ZEMMOUR : Sa condamnation illustre le déclin de la France - Ramzi Hassi sur LePost.fr. Publié parRamzi Hassi.

Révolution

Justice. "Après la démocratie" d'Emmanuel Todd. Aujourd'hui sort en librairie le dernier essai d'Emmanuel Todd : Un évènement majeur pour tous ceux qui le considèrent comme leur maître à penser et en premier lieu pour l'auteur de ce blog. N'ayant pas encore reçu le bouquin et donc ne l'ayant pas encore lu, je n'en sais rien de plus que ce qu'Emmanuel Todd en a dit lors de ses derniers passages dans les médias. Contrairement à ses précédents ouvrages qui étaient structurées autour d'une idée centrale, celui-ci semble proposer une analyse globale de l'état de la société française après l'élection de Nicolas Sarkozy qu'il analyse comme un signe de dérèglement de la démocratie et au delà, de la société française.

Socité civile bridée

Ce pouvoir qui ne peut plus. - Nicolas Sarkozy en 2007. REUTERS/Patrick Kovarik/Pool - Encore un sondage! J’entends déjà les récriminations… Calmez-vous, je ne vous parlerai pas du taux de popularité de Nicolas Sarkozy ou des chances comparées de DSK sur Martine Aubry pour 2012. Renouveler la démocratie. Par Alain Laurent Le livre de R. Boudon, Renouveler la démocratie – Eloge du sens commun (Odile Jacob, 2006) rassemble neuf textes récents de conférences ou issus d’articles déjà parus, souvent en rapport avec des ouvrages antérieurs ,et qui composent autant de chapitres consacrés en particulier à la critique du relativisme (ch. 1, 2 et 5 ; cf. Le Conseil économique et social mérite-t-il ses 40 millions ? En défense d’Internet et de WikiLeaks (2): la question démocratique » Article » OWNI, Digital Journalism.

Quand l’Islande réinvente la démocratie. La démocratie du futur. La colère gronde dans les rues d'Europe. Politique de la peur. La démocratie impossible. La révolution islandaise poursuit sa route. La démocratie inachevée. Marcel Gauchet : « Notre démocratie est en passe de devenir dérisoire » Jacques Attali: sauver la démocratie française. Défendre la démocratie plus que jamais.

Justice sociale ?

Corporatisme. La démocratie hermétique. Un pouvoir irresponsable. Le camp Sarkozy piétine tous les contre-pouvoirs. Presse : rendre aux journalistes la liberté d'écrire pour m. Crise de confiance. Reader (444) Le Libéralisme contre la République. Une République en délabrement – #2 La corruption de la démocratie. Sept raisons pour cumuler les mandats en toute mauvaise foi. Politique : François-Xavier Villain, l'élu fantôme de l'Assemblée. Notes/vrac. Le paradoxe démocratique. De la démocratie, moyen de dictature. L'Etat irréprochable existe. Le leurre de la démocratie. Etat Français voyou. L'inertie démocratique. La meute.

Immobilisme

A propos de la Société du mépris et de la Réification d’Axel Hon. Internet, le fossoyeur du monde moisi. Transhumanisme Démocratique. La tentation de l'émeute. «La peur un moyen de faire obéir les hommes» Le pouvoir n'a plus que le Pouvoir. Prenons-le! : Affreux, Sale, Bête et Méchant. There is no alternative. Les Français, ces égoïstes. La classe moyenne mondiale a triplé en dix ans. Après la démocratie, Emmanuel Todd. Est-on encore dans une démocratie normale ?