Janv- June 2o12

Facebook Twitter

Véhicules diesel : changeons. Les gaz d'échappement des moteurs diesel sont désormais classés parmi les cancérogènes certains pour les humains par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Véhicules diesel : changeons

France Nature Environnement accueille favorablement cette décision qui entérine les impacts sanitaires de ce type de motorisation. Pour FNE, cette annonce doit conduire l’Etat à repenser la politique de transports et de déplacements, en particulier en milieu urbain. Les alternatives existent et peuvent rapidement être mises en place. Canada Lithium: la construction progresse, l'action régresse. Le titre de Canada Lithium Corp. se négocie à 41 cents à la Bourse de Toronto.

Canada Lithium: la construction progresse, l'action régresse

Il avait flirté avec les 2$ en janvier 2011, et valait encore à 0,70$ en février dernier. Au début du mois, l'analyste David Talbot, de Dundee Capital Markets, a réduit sa cible de prix de 0,90$ à 0,70$ tout en spécifiant qu'à son avis, «CLQ représente une occasion d'investissement convaincante aux prix actuels». Pêches et Océans Canada: cri du coeur d'un chercheur licencié. Mais un examen plus attentif des recherches publiées par les responsables de ces laboratoires montre à quel point leur travail nuisait à plusieurs industries: aquaculture, exploitation pétrolière, pétrochimie, agriculture industrielle, etc.

Pêches et Océans Canada: cri du coeur d'un chercheur licencié

Les chercheurs, des toxicologues, biologistes ou chimistes, souvent des sommités dans leur domaine, ne vont pas nécessairement quitter le gouvernement fédéral. Mais ils n'exerceront plus leur fonction actuelle, qui est de surveiller à long terme la pollution chimique qui empoisonne les animaux aquatiques et éventuellement les êtres humains. Le ministère des Pêches et Océans n'a pas voulu préciser combien il économisait en fermant ces cinq laboratoires et en supprimant 55 postes. The race to map Africa's forgotten glaciers – in pictures. Greenhouse gas levels pass symbolic 400ppm CO2 milestone. 11 Most Polluted Bodies of Water in the World.

Déchets : Bille en tête : Un nouveau continent de 3,43 millions de km2... - Dossier Bille en tête. Imaginez le tableau... 100 millions de tonnes de déchets, plus 30 mètres de profondeur par endroit, 3,43 millions de km²...

Déchets : Bille en tête : Un nouveau continent de 3,43 millions de km2... - Dossier Bille en tête

Une décharge flottante, à ciel ouvert, 6 fois plus grande que la France qui se déplace au gré des vents, en plein milieu de l'océan Pacifique nord. Impressionnant ! Oui, on peut le dire. Dégueulasse, crade, aussi. Insupportable, inadmissible, également. OSL-Expédition 7eme continent. La fuite de gaz en mer du Nord a été déviée. Faute d'avoir été stoppée, la fuite de gaz en mer du Nord s'est vue déviée.

La fuite de gaz en mer du Nord a été déviée

Total a ainsi annoncé, jeudi 26 avril, avoir installé un équipement permettant de dévier le gaz naturel qui s'échappe depuis fin mars d'un puits de la plateforme Elgin, évitant ainsi que le gaz ne s'accumule autour des installations. Selon le groupe pétrolier français, cet équipement est un "dérivateur" qui a été raccordé au sommet du puits défaillant, et "éloigne désormais le gaz de la tête de puits et de la plateforme", le gaz étant évacué à une distance non précisée via des conduites flexibles.

Selon le groupe, "ce dispositif permet d'éviter toute accumulation de gaz autour de la tête du puits G4 et de la plateforme", ce qui renforce la sécurité des interventions sur les installations, et "atténue les restrictions jusqu'alors imposées" aux atterrissages d'hélicoptères sur la plateforme. Rhodia signe un contrat pour l'exploitation des Terres Rares à Madagascar. (Boursier.com) — Rhodia, membre du Groupe Solvay a signé un accord avec le groupe allemand Tantalus Rare Earths AG "portant sur une coopération technique", afin de développer un procédé d'extraction et de purification des Terres Rares, ces minéraux indispensables à la fabrication de nombreux produits électriques et électroniques, dans une mine située au Nord-Ouest de Madagascar.

Rhodia signe un contrat pour l'exploitation des Terres Rares à Madagascar

Le potentiel d'oxydes de terres rares qu'il est possible d'extraire de cette mine est évaluée à 130 millions de tonnes, souligne Rhodia. Ces oxydes comporteraient par ailleurs "environ 20% de terres rares lourdes". Cette signature est une première étape vers un accord plus vaste pour un "approvisionnement exclusif à hauteur de 15.000 tonnes de terres rares par an".

Rhodia n'en est pas à son premier coup d'essai dans le secteur des terres rares. Le groupe a déjà signé un accord en septembre 2011 avec China Rare Metals and Rare Earth Co., Ltd, filiale de Chinalco. S’il va à Rio (le cas Schmidheiny) PREMIÈRE PARTIE. Insupportable est un bien faible mot.

S’il va à Rio (le cas Schmidheiny) PREMIÈRE PARTIE

Stephan Schmidheiny est l’héritier d’une famille suisse, parmi les plus riches. La transnationale Eternit était dans les souliers du Père Noël. Née en 1901, cette dernière fera fortune, immense fortune grâce à l’amiante (ici). 1901, c’est très proche de 1906, date à laquelle l’inspecteur du travail Denis Auribault écrit une note admirable (ici) sur la dangerosité de l’amiante. S’il va à Rio (le cas Schmidheiny) DEUXIÈME PARTIE. C’est une suite de l’article précédent, qui prend la forme d’une pétition mondiale, adressée au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon.

S’il va à Rio (le cas Schmidheiny) DEUXIÈME PARTIE

Je vous conseille donc de commencer par le premier texte, qui explique en détail. Je ne raffole pas des pétitions, mais celle-là a un sens très particulier. Lancée et soutenue par des structures du monde entier, qui luttent pour l’interdiction de l’amiante, elle me va droit au cœur. Eh oui, l’interdiction de l’amiante n’est pas mondiale, de loin ! Comme les industriels du tabac, ceux de l’amiante font de la résistance, et disposent d’outils de lobbying considérables. Cher Monsanto, dear Monsanto - FAICMFSF. Pollution rise 'worsens' South Asia's winter smog.