background preloader

Vie au travail

Facebook Twitter

Le ministère du Travail prépare un guide du fait religieux en entreprise. Ce guide fera état de situations concrètes concernant aussi bien les demandes de congés pour les fêtes religieuses, la restauration, la tenue vestimentaire, la sécurité, ou les demandes de salles de prière.

Le ministère du Travail prépare un guide du fait religieux en entreprise

Le ministère du travail présentera le 20 octobre un guide pratique du fait religieux dans les entreprises privées, a annoncé lundi Clotilde Valter, secrétaire d'Etat à la Formation professionnelle et à l'Apprentissage dans le cadre d'un colloque organisé par l'Institut Montaigne sur le sujet. L'objectif: aider les employeurs confrontés à la question de l'expression des convictions religieuses de leurs salariés.

«Derrière cette question se dessine celle, cruciale, des discriminations, persistantes», a souligné Clotilde Valter. Vous utilisez un bloqueur de publicité Pour poursuivre la lecture de nos articles, nous vous proposons deux solutions : Le juge européen se penche sur la liberté religieuse au travail - La Croix. La Cour de justice de l’union européenne (CJUE) se penche sur le cas d’une salariée musulmane licenciée en France pour avoir refusé d’ôter son voile au travail.

Le juge européen se penche sur la liberté religieuse au travail - La Croix

La Cour de justice de l’union européenne (CJUE) a été saisie par les juridictions française et belge de deux affaires distinctes portant sur l’interdiction du port du voile sur le lieu de travail. L’instance qui doit préciser la portée d’une directive européenne de 2000 sur les discriminations professionnelles a décidé de grouper les deux affaires et rendra sa décision à la fin de l’année.

Mais ce mercredi 13 juillet, l’avocat général doit rendre ses conclusions sur le cas français, quelques semaines après celles présentées sur le cas belge et qui avaient suscité une certaine surprise. Le 31 mai l’avocat général avait en effet estimé qu’une interdiction du foulard islamique dans le règlement intérieur de l’entreprise peut « indirectement » provoquer une discrimination.

Des collaborateurs « gênés » Discrimination indirecte. Mais au fait, c'est quoi un travail idéal ? Atlantico : Quels éléments permettent de rendre un emploi épanouissant ?

Mais au fait, c'est quoi un travail idéal ?

Jawad Meijad : Pour être épanouissant, un emploi doit permettre à la personne d'exprimer et si possible de développer ses capacités. Capacités techniques d'abord, et il est alors important que les exigences du poste occupé soient en adéquation avec la formation et le niveau intellectuel et ou manuel de l'employé, une personne sous ou surqualifiée ne pourra pas s'épanouir, dans un cas c'est l'angoisse et la dévalorisation permanente, dans l'autre c'est l'ennui et aussi la dévalorisation de soi.

Mais il y a aussi les capacités émotionnelles et relationnelles. Un emploi, pour être épanouissant, doit laisser s'exprimer et se développer la réalisation de ces besoins de reconnaissance par les autres, d'appartenance à un groupe, de participation à l'atteinte d'objectifs communs. Il faut aussi insister sur le besoin peut-être le plus malmené dans notre société de crise, c'est le besoin de sécurité. Pas forcément. A lire. Evaluez-moi ! Evaluation au travail : les ressorts d'une fascination. Publié le 28-JAN-14 par ANACT | Imprimer Le travail change et les ouvrages se multiplient pour rendre compte de ces transformations.

A lire. Evaluez-moi ! Evaluation au travail : les ressorts d'une fascination

A partir de leur activité de veille, les documentalistes de l'Anact vous proposent chaque mois une sélection de publications. Découvrez aujourd'hui "Evaluez-moi ! Evaluation au travail : les ressorts d'une fascination", rédigé par Bénédicte Vidaillet au Seuil. En trente ans, l’évaluation a gagné tous les terrains. Bénédicte Vidaillet, maitre de conférence à l’université de Lille-I et psychanalyste, conduit des recherches sur la subjectivité au travail. Les salariés semblent ne pouvoir se détacher de la croyance selon laquelle « plus d’évaluation résoudrait les problèmes diagnostiqués » au sein de leur activité et de l’organisation. Elle parait leur offrir une reconnaissance nécessaire à leur équilibre psychique « quand la logique de performance ne paraît que souligner leur insuffisance ». Bernard Thibault : "Le travail est encore un lieu d'exclusion" Dominique Méda sociologue. Vie de bureau : Le salarié de 2011 en dix chiffres.

Enquetes, rapport

La santé au travail à l'épreuve des nouveaux risques. Colloque international 9 et 10 octobre 2008Université de Bretagne Sud – Lorient ■ Présentation Une réforme d’ensemble du système de prévention des risques professionnels est actuellement engagée afin d’adapter ce dispositif aux exigences européennes, de permettre la diminution significative du nombre d’accidents du travail et de maladies professionnelles, mais également de faire face à des risques professionnels dits nouveaux ou émergents (stress, violence au travail, intensification du travail, troubles musculo-squelettiques,…).

La santé au travail à l'épreuve des nouveaux risques

Des dispositions législatives et réglementaires récentes sont intervenues sur différents points et la jurisprudence n’est pas en reste dans ce renforcement de la protection de l’état de santé du salarié. La santé au travail se trouve enrichie d’une dimension beaucoup plus large que la seule dimension médicale intégrant notamment la sécurité et l’organisation du travail. . ■ Comité scientifique ■ Comité d’organisation Jeudi 9 octobre Vendredi 10 octobre ■ Publics : Santé et sécurité dans la Fonction Publique Territoriale - Responsabilité des maires. Il s'agit du Maire ou du Président du Conseil d'administration d'un établissement public.

Santé et sécurité dans la Fonction Publique Territoriale - Responsabilité des maires