background preloader

Bonnes pratiques (2010)

Facebook Twitter

Le culte du nouveau client nous maintient dans l’âge de pierre | Courir Longtemps. Depuis l’avènement des sociétés “connectées” que nous sommes, un véritable décalage s’est créé entre les comportements des consommateurs et l’attitude des marques. Nous réclamons de l’écoute, des échanges et des interactions avec les marques. Mais de leur côté, elles vivent avec un héritage entretenu par leur appétence pour la croissance à tout prix : . L’essentiel des forces commerciales des entreprises s’arc-boute sur la conquête des nouveaux clients : offres mirifiques, attention maximale des équipes, invitations, cadeaux… Mais une fois que le graal de la signature du client est posé en bas de la page, le discours change radicalement. Sous le couvert de la quête permanente de croissance, l’attention de l’entreprise se tourne alors vers la recherche de nouvelles proies. Ce comportement, c’est celui qu’avaient les hommes des cavernes pour assurer leur subsistance : la chasse.

Ca ne choque personne ? Mais cette R&D est financée par les clients actuels de la marque. Mais c’est faux. . » Comment construire une communauté : 10 conseils utiles  RU3 :: « Comment construire et animer une communauté en ligne ? » Telle est la question qui m’est posée de façon récurrente depuis bientôt six mois par la plupart des entreprises pour lesquelles j’interviens. Voici un résumé des conseils que je tente de leur transmettre lorsqu’elles m’en donne l’occasion. J’espère qu’il vous sera utile et que vous y ajouterez en commentaire vos propres conseils. 1. Objectif : Affichez l’objectif de la communauté Photo Creative Commons Luc Legay Comment mobiliser les membres et futurs membres sans un objectif clairement affiché et partagé par tous ? L’adoption de votre objectif sera d’autant plus contagieux que vous arriverez à le transformer en cri de ralliement.

Exemple : les objectifs affichés de Flickr, Twitter, Facebook, Meetup, Wikipédia… 2. Photo Creative Commons Peter Shanks Quels avantages concrets un membre obtiendra-t-il en adhérant à votre communauté ? 3. Photo Creative Commons : CottonIJoe Exemple : Obiwi, publiez vos passions. 4. Photo : Foursquare 5. 6. Les étapes de l’engagement de la marque en community management. Une marque qui souhaite s’engager au sein d’une communauté doit le faire avec une stratégie bien définie.

En dehors de cette phase de planification, il y a trois étapes à respecter : les classiques phases d’écoute, de dialogue et de dynamisation. Mais comment savoir quand passer de l’une à l’autre? Il est impossible de le prévoir lors de la planification, ce sont des éléments du contexte qui doivent déclencher ces étapes, et non des dates choisies à l’avance. La première étape est l’écoute et la mise en place des outils de veille.

Cette étape a pour principal objectif de préparer les suivantes et n’apporte pas directement à la marque, cependant, c’est l’étape la plus importante, car se lancer dans le dialogue sans avoir étudié sa cible et ses usages est très risqué. Cela ne signifie pas que la marque doit rester muette, mais ses prises de parole doivent avoir pour principal objectif d’observer les réactions à différents types de sollicitations. Stratégie MS : CdC pour choisir son agence. Si vous avez le projet de vous engager sur les médias sociaux, voici un exemple de cahier des charges à personnaliser pour choisir l’agence qui pourra vous accompagner.

Il est recommandé de lancer un appel d’offres en sollicitant plusieurs agences, que vous pouvez identifier en vous appuyant par exemple sur ma sélection d’agences 2.0. Avant de rentrer dans le vif du sujet, j’attire votre attention sur un point capital. Dans une étude de Waggener Edstrom Worldwide (repérée chez DocNews), j’ai lu avec inquiétude que « plus de la moitié des directeurs de la communication se prononcent en faveur de l’externalisation des fonctions relatives aux nouveaux médias… » S’il est souvent indispensable de se faire accompagner par une agence sur un terrain en perpétuelle ébullition, il est tout aussi important que l’entreprise s’implique à travers ses collaborateurs.

Lire à ce sujet mon billet sur la marque 2.0. Contexte général Modalités de l’appel d’offres Questions concernant les prestataires Stratégie. Réseaux sociaux d'entreprise : deux expériences à méditer. 5 cas d’entreprises ayant effectués des faux pas sous les communautés | Le blogue de DNCOM Marketing. Les médias sociaux et les marques – Type de message et Persona. 1inShareinShare1 Les types de messages sur les médias sociaux sont réduits, il n’en existe que deux : le message promotionnel ou le dialogue. Le type de messages que vous utiliserez déterminera en premier lieu la stratégie de médias sociaux que vous adopterez.

Pour définir une stratégie de médias sociaux en partant de zéro, il convient de définir dans un premier temps l’émetteur, son nom et sa qualité, ainsi que le type de message qu’il utilisera pour chaque canal. Il existe des millions de comptes qui se réfèrent à des marques. On pourrait croire à priori qu’il existe une multitude de types de messages qui y sont utilisés. Et pourtant, vous pouvez changer le contenu, le style ou le ton, chaque message rentre dans l’une ou l’autre des catégories : la promotion ou le dialogue. Promotion et dialogue Le message promotionnel se réfère à un objectif de vente alors que le dialogue rentre dans un objectif relationnel.

Prenons quelques exemples sur Twitter ou Facebook : Qui sera votre voix ? 1. 2. 3. » 4 idées pour booster l’entreprise 2.0… pour de vrai ! - Management de l'intelligence collective. A la suite de quelques conférences et missions ces derniers mois, j’ai décidé de faire une synthèse de ma position actuelle sur le Web 2.0 et l’entreprise 2.0. En complément de ce billet et pour aller plus loin, je vous invite à regarder la vidéo des rencontres organisées par le Groupe ADEO le 17 avril 2009 sur le thème : « Comment animer des communautés ?

». Le Groupe ADEO regroupe plusieurs enseignes dont Leroy Merlin, Aki, Bricocenter, Weldom, Bricoman, Bricomart, Dompro, Zodio et Kbane soit 55.000 salariés dans 9 pays et 10,2 milliards d’euros de CA en 2008. Les dirigeants de ce groupe sont depuis des années ouverts aux innovations aussi bien techniques que sociales. Voici la vidéo de ces rencontres : (Intervenants extérieurs au Groupe : Xavier Aucompte, Xavier Castan, Bertrand Duperrin, Isabelle Brisset et Olivier Zara) En complément de cette vidéo qui est longue mais très intéressante, voici 4 idées qui résument mes positions : 1. 2. 3. Allez-y !