background preloader

Journalisme web

Facebook Twitter

Eureka Times. Et si, contrairement à ce que conclut Bernard Poulet dans un récent article d’INAGlobal, le New York Times avait bel et bien trouvé « la formule magique, le modèle économique que cherchent tous les éditeurs de presse » ?

Eureka Times

C’est, en tout état de cause, ce que semble penser la quasi-totalité des responsables de journaux anglo-saxons qui, ces trois dernières années, se sont - à la notable exception du Guardian - engagés sur la même voie : la mise en œuvre d’un purposefully porous paywall (PPP). Depuis vingt ans, la gratuité détruit lentement mais sûrement les journaux de qualité. Le phénomène a commencé avec l’irruption des journaux dits gratuits, transposition sur papier du modèle déjà ancien de la radio puis de la télévision privée : des médias dont la publicité s’avère l’unique source de revenus. Presse en ligne : à chacun son paywall. 2014 n'aura pas été que l'année de la concentration dans la presse en ligne française.

Presse en ligne : à chacun son paywall

Elle aura aussi été celle pendant laquelle les offres payantes se sont renforcées, de diverses manières. Ainsi, après la mise en place d'un abonnement au compteur chez Les Échos, l'Obs a dévoilé son offre, pendant que Libé prépare la sienne et que Le Monde impose une limite à 15 articles... sur ses lecteurs situés aux États-Unis. L'occasion d'un petit tour d'horizon.

Avec la montée en puissance de bloqueurs de publicité, les éditeurs se doivent de trouver des solutions pour assurer leurs revenus. Mediapart : Plenel prépare l’après-Plenel. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Alexandre Piquard « Sept ans, c’est l’âge de raison », sourit Edwy Plenel, le cofondateur de Mediapart, à propos du site né le 16 mars 2008.

Mediapart : Plenel prépare l’après-Plenel

Une manière de dire que ce média d’investigation en ligne et payant, couronné d’un grand succès, arrive « à maturité ». Journalismesinfo.fr - Le web observatoire du journalisme sur Internet. Le Web à l’heure mobile (ou le chameau et la tortue) Histoire du journalisme de demain.

Live à la BBC. Crédit: AA C’est la plus grande rédaction qui existe en Europe.

Live à la BBC

Presse sur internet : la grande hypocrisie. Alors que le web permet justement de revenir sur les erreurs et de les corriger en temps réel, la presse reste campée sur une vision totalement archaïque de l’information : changer le contenu d’un article, fut-il gorgé de contre-vérités, reviendrait à réécrire l’histoire.

Presse sur internet : la grande hypocrisie

Quelle aberration ! Ce faisant, la presse creuse la tombe de sa propre crédibilité, et s’écarte chaque jour un peu plus de l’idéal de vérité et d’objectivité qu’elle est censée servir. Comment Google influence la presse en ligne par la tyrannie du référencement (SEO) Google SEO En langage technique, on a appelle ça le SEO, le "Search Engine Optimization" l'optimisation pour les moteurs de recherche.

Comment Google influence la presse en ligne par la tyrannie du référencement (SEO)

En d'autres termes : comment apparaître en tête de listes sur Google et consort ? On appelle cela aussi le référencement. C'est le saint Graal pour tous les sites web marchands ou d'information aujourd'hui. Mais le problème, c'est que cela devient une véritable dictature. Pour être sûr de figurer en bonne place, parmi les 3 ou 5 premières réponses dans un moteur de recherche lorsqu'un internaute lance une requête, on en vient à formater soigneusement chaque article et chaque titre en fonction des désirs de l'ogre Google. Mots-clés Les règles tacites imposées - sans le vouloir - par Google sont surprenantes.

En fait, pour plaire à Google, il faut des textes à base de mots clés. Comment rédiger et optimiser son contenu web pour les moteurs : méthodologie. Comment bien rédiger pour le Web et améliorer son référencement naturel ?

Comment rédiger et optimiser son contenu web pour les moteurs : méthodologie

Consultez ce guide en téléchargement gratuit afin de mieux optimiser vos pages ! Sommaire de cette page : Connaître sa cible et ses objectifs Comment procéder pour communiquer la bonne information et influencer le comportement de ses visiteurs ? World's Best Headlines: BBC News. « Tu déconnes, Christophe… » Si je suis entré à L’Express, c’est en partie grâce à lui: à l’époque, bien avant le haut débit, l’info de flux et les réseaux sociaux, Christophe Agnus était le patron d’un pure player à la française, Transfert, qui faisait également agence de presse spécialisée pour arrondir ses fins de mois.

« Tu déconnes, Christophe… »

Améliorer son référencement grâce à l'écriture journalistique - Editorial Web. Est-ce vendre son âme au diable que d’écrire pour être référencé ?

Améliorer son référencement grâce à l'écriture journalistique - Editorial Web

Avec le web, pas de kiosque à journaux : il n’y a donc pas d’autre choix que de faire l’effort d’être « trouvable ». Quelques stratégies simples d’écriture peuvent aider le rédacteur à optimiser sa rédaction et faciliter le référencement. Et ces principes ne sont pas très éloignés des canons de l’écriture journalistique classique. Les contraintes éditoriales et rédactionnelles existent depuis longtemps en presse écrite : sortir une « Une » qui fasse vendre, opter pour un titre aguicheur, composer avec les annonceurs… Journalisme de presse écrite et rédaction web partagent tout simplement le même objectif : être trouvé et être lu.

Les chiffres de l’offensive mobile. Le journalisme web en dix projets (avec tweet) · jeanabbiateci. - Les impostures de “l’écriture web” Ecriture web Si l’on en croît la vulgate de certains “experts” journalistiques ou marketing, écrire pour le web requiert un savoir-faire complexe et bien précis.

- Les impostures de “l’écriture web”

Il s’agirait de suivre des règles incontournables si l’on veut plaire au lecteur et faire de l’audience. Ce point est soulevé par Morgane Tual dans son dernier coup de gueule via lequel elle raille ces formateurs sexagénaires débitant ce genre de règle absurde avec une “certitude insensée”. Ecrire court à tout prix alimente l’idée qu’on ne peut pas créer de la profondeur sur Internet, que tout est forcément superficiel et creux. Difficile d’expliquer le rigorisme de l’impératif kantien en 140 signes… En réalité, il ne faut pas écrire court, il faut écrire “dense” : dire un maximum de choses avec un minimum de mots.