background preloader

Master PRODOC

Facebook Twitter

Eloge de la redocumentarisation. Titre alternatif de ce billet : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la redocumentarisation sans jamais avoir osé le demander.

Eloge de la redocumentarisation

PROLOGUE. La redocumentarisation n'est pas un joli mot. Non. La redocumentarisation est l'un des piliers de la théorie du document défendue par le collectif Roger T. Pédauque. Il existe une définition longue de la redocumentarisation : "Documentariser, c'est traiter un document comme le font traditionnellement les professionnels de la documentation (bibliothécaires, archivistes, documentalistes) : le cataloguer, l'indexer, le résumer, le découper, éventuellement le renforcer, etc. DuckDuckGo.

Diaporama "Pensée communicationnelle" La pensée communicationnelle. Ces deux petits livres, rédigés par des professeurs d'université connus dans le monde des sciences de la communication, visent le même objectif : fournir au lecteur, prioritairement étudiant, un premier survol des théories qui balisent leur champ de compétence.

La pensée communicationnelle

Ils méritent d'être comparés non seulement parce qu'ils se ressemblent et que leur publication coïncide, mais aussi parce que les auteurs sont proches dans leurs positions scientifiques et idéologiques. Leur structure diffère pourtant, mais pas de la façon dont leurs titres pourraient le laisser entendre. Le livre de Bernard Miège, strictement chronologique, commence dans les années 50, et se termine par « un programme de travail pour les sciences de l'information et de la communication ». Des positions distinctes Cette différence illustre deux projets ou deux positions distinctes. L'ouvrage d'Armand et Michèle Mattelart est plus complet et rigoureux, mais aussi plus touffu. Robert Escarpit.

La contribution des sciences de l’information et de la communication à l’analyse des enjeux actuels de la culture. La communication, un enjeu citoyen 5/6 08.07.2014 – 20:30 Yves JEANNERETYves Jeanneret est chercheur au Groupe de recherche interdisciplinaire sur les processus d’information et de communication (Gripic) ; il dirige la chaire pour l’innovation dans la communication et les médias du Celsa » et la thématique « Cultures, savoirs et communication » du Gripic ».

La contribution des sciences de l’information et de la communication à l’analyse des enjeux actuels de la culture

La circulation des objets culturels, des savoirs et des œuvres joue un rôle croissant dans notre société qui, sans cesse, invente de nouveaux dispositifs et investit de nouveaux lieux. C’est une source de créativité, mais aussi un marché considérable. L’industrialisation des outils de communication coexiste paradoxalement avec le déploiement de nouvelles occasions d’expression. L’analyse des médias et des langages peut aider à analyser ces évolutions complexes. Écouter la conférence 80 minutes MP3 Écouter les questions 20 minutes MP3.

Mémoire

« On ne voit bien qu’avec le cœur »... Chers « Pr-Doc »’s, Permettez-moi avant toute chose de préciser qu’en vous appelant « Pr-Doc », je reprends le code utilisé lors des transcriptions de mes investigations pour vous désigner, vous, les professeurs documentalistes que je rencontre, que j’observe et avec lesquels je m’entretiens au gré d’enquêtes de terrain.

« On ne voit bien qu’avec le cœur »...

Cette anonymisation sous forme de code est de rigueur dans l’écriture académique. Pour autant, elle ne néglige en rien la diversité de vos individualités, la multiplicité de vos biographies personnelles et professionnelles, et la richesse de vos pratiques et de vos représentations.Ma démarche aujourd’hui doit vous surprendre : pourquoi donc vous adresser une telle lettre ? En réalité, ce sont les courriels de plusieurs d’entre vous qui me poussent à vous écrire, sous la forme d’une réponse collective. La culture de l'information a-t-elle une histoire ? - FADBEN - Fédération des enseignants documentalistes de l’Éducation nationale.

I.-Les-SIC.-Une-histoire-comparative-de-la-discipline1.pdf. Les-SIC-et-linformation-documentation.pdf. PrA_sentation_gA_nA_ralepourpubli.pdf. Les origines des sciences de l’information et de la communication. Le groupe de travail de la Société française des sciences de l’information et de la communication (SFSIC), dirigé par Robert Boure, propose un travail collectif de chercheurs universitaires lancés à la recherche des origines (années 1970-1980) « d’une discipline récente » : les sciences de l’information et de la communication (SIC).

Les origines des sciences de l’information et de la communication

Dans sa présentation au titre explicite, Le droit au passé (pages 9 à 15), R. Boure précise les axes du projet éditorial défini collectivement par les auteurs. Les origines des sciences de l’information et de la communication font ainsi l’objet de six contributions, l’ensemble étant qualifié comme une « première production, originale dans notre champ » par Robert Boure qui ouvre le débat avec l’interrogation « Quelle histoire pour les sciences de l’information et de la communication ? » (pages 17 à 44). Les SIC n’ayant pas encore d’histoire officielle, l’auteur s’interroge sur les libertés ainsi données. Réseau CANOPÉ - site académique de Rouen - Espace Prêt - Résultats de recherche. La communauté universitaire - Outils et services numériques.