background preloader

Thème 1

Facebook Twitter

Pourquoi construire une image financière ? Centre de Ressources Comptabilité et Finance (CRCF) - Economie et Gestion - BTS CGO, DCG, DSCG. Cette séquence est élaborée à partir d’un contexte de PME simplifié et s’appuie sur des documents, particulièrement des pièces comptables qu’il s’agit d’analyser et d’enregistrer à l’aide d’une base de données fournie et qui fonctionne sous Microsoft Access.

Centre de Ressources Comptabilité et Finance (CRCF) - Economie et Gestion - BTS CGO, DCG, DSCG

L'ensemble forme une application comparable dans son fonctionnement, à un progiciel de comptabilité qui serait simplifié à l'extrême de telle sorte que l'attention de l'élève ne soit pas accaparée par des problèmes de procédures et de repérages dans des menus parfois complexes. L’objectif est de repérer immédiatement et très facilement, les incidences des enregistrements comptables sur le bilan, le compte de résultat et la trésorerie et d'être à même de décrire le mécanisme général de construction et d'articulation des documents comptables : une saisie, édition du journal, de la balance, du compte de résultat, du bilan. Fichiers à télécharger : Qu’apporte l'environnement technologique au traitement de l’info. Comment faciliter d'échange d'informations financières ? Comment organiser les traitements pour répondre aux besoins de l.

Comment traduire l'activité ? Accueil. Evolution des règles de facturation. Achèvement de la transposition de la directive de 2010 sur la facturation de tout achat de produits ou toute prestation de service à finalité professionnelle.

Evolution des règles de facturation

Les règles de facturation, prévues à l'article L441-3 du Code de commerce, sont les suivantes : tout achat de produits ou toute prestation de service pour une activité professionnelle doivent faire l'objet d'une facturation ;le vendeur est tenu de délivrer la facture dès la réalisation de la vente ou la prestation du service. L'acheteur doit la réclamer. La facture doit être rédigée en double exemplaire. Normes comptables internationales: pour "compter juste", nous devons retrouver l'horizon de long terme. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Jérôme Haas (Autorité des normes comptables) Aux Etats-Unis comme dans l'Union européenne (UE), les débats sur la régulation financière ont conduit à l'adoption de textes volumineux et complexes - la loi Dodd-Frank aux Etats-Unis, vingt-huit directives pour l'Europe.

Normes comptables internationales: pour "compter juste", nous devons retrouver l'horizon de long terme

Mais derrière la technicité de ces documents d'experts, des choix de société se dessinent pour aider à sortir de la crise de la mondialisation financière : préférence pour le présent ou conscience du long terme, diversité des modèles socio-économiques. Si les négociations ne sont pas toutes achevées, le cap est clair. En revanche, au chapitre des normes comptables, les jeux ne sont pas faits. Depuis la crise, le logiciel des normes IFRS (International Financial Reporting Standards) n'a pas changé. Mais c'est l'inverse qui s'est produit : elles ont offert l'opportunité de comptabiliser des profits, parfois sur les opérations les plus risquées, avant même qu'ils soient réalisés !

Les investissements. La lettre d'information et d'actualité économique de Bourgogne, Franche-Comté, Sud-Alsace. Les délais de paiement en France sont en moyenne de 61 jours, contre 24 jours seulement en Allemagne.

La lettre d'information et d'actualité économique de Bourgogne, Franche-Comté, Sud-Alsace

FINANCES. En France, les délais de paiement des grands comptes s’allongent et plombent la trésorerie de leurs fournisseurs, principalement des PME. On estime « ce manque à percevoir dans les temps» à la modique somme de 13 milliards d’€. Une véritable plaie ouverte, surtout en période de crise, qui contribue à détruire les marges de la grande majorité des entreprises représentatives du tissu industriel français. Et que Bruxelles montre du doigt… Explications. Les excuses et autres arguties pour ne pas payer dans les délais légaux, prévus par la loi dite LME soit : 60 jours calendaires ou 45 jours fin de mois, sont nombreuses dans les grands groupes.

Selon une analyse de Jean-Francis Pécresse publiée dans Les Echos, seules 39% des grandes entreprises ont payé leurs fournisseurs à 60 jours en 2010. Quelle solution ? CREFIGE : Centre de Recherche en Finance et Gestion.

Q2 : Comment faciliter l'échange d'informations financières ?