A trier. Sep 14

Enquête - revue socio
Le blog de la revue Territoires La monnaie est à la fois l’outil central et bien souvent l’impensé le plus flagrant des modèles économiques dans lesquels nous organisons notre travail et nos échanges. C’est un réel paradoxe car, contrairement aux lieux communs les plus répandus, la nature d’une monnaie n’est pas neutre, et toutes les monnaies ne se valent pas. Parce que la monnaie n’est pas qu’un outil technique indifféremment mis au service d’une forme ou d’une autre d’économie, de nombreux économistes ou activistes locaux développent depuis plusieurs décennies l’idée que la monnaie officielle ne saurait être la seule en circulation et que, notamment, les économies locales ont besoin d’un système monétaire plus riche que, par exemple en France, la simple circulation de l’euro. Ainsi sont nées et ont été expérimentées une série de monnaies alternatives, que l’on nomme en fonction de leurs caractéristiques « complémentaires », « fondantes », « sociales », « affectées » ou encore « locales ». Le blog de la revue Territoires
Au lendemain de la victoire de François Hollande aux primaires socialistes, Libération ornait sa Une d’une photo laudative de Sébastien Calvet (voir ci-contre) – tout en niant fermement, par la voix de Sylvain Bourmeau, toute orientation politique dans ce choix décrit comme purement esthétique. Même si le recul permet aujourd’hui de mieux percevoir ce que cette option éditoriale pouvait avoir de propagandiste, le message porté par l’image n’est jamais limpide ni univoque. Comme le montre la discussion développée sous mon billet de l’époque, des lectures divergentes pouvaient s’exprimer sans qu’il soit possible de trancher de manière définitive dans un sens ou un autre. L’impression délivrée par l’accueil des résultats d’un scrutin électoral est souvent de même nature.

L'Atelier des icônes | Carnet de recherche visuel, par André Gunthert

L'Atelier des icônes | Carnet de recherche visuel, par André Gunthert
revue

1 Ainsi, les affrontements avec la police constituent un facteur discriminant. Ils ont été particuliè (...) 2 Selon les données du ministère de l’Intérieur, 9790 véhicules de particuliers ont été incendiés dur (...) 1La vague d’émeutes urbaines survenue en France dans les cités de banlieue à l’automne 2005 aura surpris tout le monde. Jamais en effet des troubles de cette nature n’avaient connu une telle ampleur en France – mais aussi en Europe –, tant par leur intensité que par leur durée et leur échelle. Durant près de trois semaines, on a assisté non seulement à des affrontements violents 1 avec les forces de l’ordre, mais surtout à des milliers de voitures brûlées et à des centaines de bâtiments dégradés ou détruits dans près de 300 communes 2 Jamais aussi l’émeute n’avait connu une telle médiatisation, que ce soit par les médias locaux, nationaux et internationaux, les chaînes de télévision, la presse écrite ou sur le Net. Les émeutes urbaines à l’épreuve des situations locales Les émeutes urbaines à l’épreuve des situations locales
OFCE - publications home > publications - revue La Revue de l'OFCE se décline en plusieurs collections: - la collection Débats et politiques, constituée d'au moins quatre ouvrages thématiques par an, fait un point régulier, animé par les contributions de chercheurs de l’OFCE et d’auteurs invités, sur des grands sujets de politique économique; - la collection Analyse et prévisions publie, au minimum deux fois par an, les travaux de conjoncture de l'OFCE ; - la collection Futur antérieur présente occasionnellement les contributions scientifiques majeures de personnalités marquantes de l’OFCE. Ces ouvrages sont également disponibles au format PDF et ePUB. OFCE - publications
Racaille. Ouvrons le dictionnaire (allemand). Nous y trouvons : « Lumpen ». la racaille en politique la racaille en politique
Virtual Library: Sociology: Journals and Newsletters
L'Antiquité Classique L'Antiquité Classique est une revue annuelle, de renommée internationale, spécialisée dans le domaine de l'Antiquité grecque et romaine (de la période préhellénique jusqu'à l'Antiquité tardive ou aux aspects de la Renaissance liés aux études antiques). Soutenue par la Fondation universitaire de Belgique et le Fonds de la Recherche scientifique (FNRS), la revue publie dans les langues usuelles de la recherche (anglais, français, allemand, italien, espagnol…) des contributions originales, soumises préalablement à l'avis d'un Comité de lecture (avec experts internationaux). Une part significative de la collection est disponible sur Persée. Persée

Persée

Revue SES : articles socio
Ent'revues : la Revue des revues Ent'revues 174, rue de Rivoli – 75001 Paris (métro Palais-Royal)Mercredi 4 décembre , 18h30 Autour des Cahiers du Chemin (1967-1977) de Georges Lambrichs A l’occasion de la parution du livre de Serge Martin Les Cahiers du Chemin, poétique d’une revue littéraire, retour sur l’histoire de la revue dirigée par Georges Lambrichs aux auteurs éblouissants : Georges Perros, Jude Stéfan, Pierre Pachet, Jacques Réda, Michel Deguy, Henri Meschonnic, Jean-Loup Trassard, Ludovic Janvier, Jean-Luc Parant, Michel Chaillou, J.M.G.

Ent'revues : la Revue des revues

Accès hors campus Accueil À propos de Cairn.info Services aux éditeurs Services aux institutions Services aux particuliers CAIRN

CAIRN

Agone Agone Cette livraison de la revue Agone traite du problème de l’immigration en France mais pas du point de vue des étrangers. L’idée est de voir comment les « élites » ( la presse, les politiques, les fonctionnaires, le patronat, les syndicalistes, les universitaires...) arrivent à créer un « problème», à le rendre visible et/ou redoutable, à en occulter certains aspects… Au XIXe siècle, on ne parlait que de migrations - à l’intérieur de la France, de la campagne vers les villes. Dans les années 1870-1880 on commença à parler d’immigration car les étrangers ont commencé à faire peur et sont devenus un thème important, aussi bien dans la presse que dans les discours des politiques.

Liens Socio

Derniers comptes rendus publiés Marion Montaigne, Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot, Riche. Pourquoi pas toi ? Par Patrick Cotelette Liens Socio