background preloader

Actualités de l'éducation

Facebook Twitter

Qu'est-ce qu'un Tiers-lieu ? - Prim à bord. Le « tiers-lieu » ou troisième place est un terme traduit de l’anglais The Third Place.

Qu'est-ce qu'un Tiers-lieu ? - Prim à bord

Cette notion a été introduite par le sociologue américain Ray Oldenburg pour désigner des lieux distincts du domicile et du travail qui permettent des rencontres et du travail collaboratif entre plusieurs personnes ou des groupes de personnes. Avec l’émergence des nouvelles technologies de l’information et de la communication et le phénomène de mobilité qui s’y rattache , l’apparition de ces lieux s’est répandue pour offrir aux citoyens de nouveaux espaces de travail souvent confortables et accueillants. Ce terme s’est aujourd’hui généralisé pour désigner un « espace neutre » au-delà de la sphère professionnelle et personnelle qui peut concentrer des publics différents avec des objectifs variés tels que : les espaces de coworking, télécentres, fablabs, makerspaces, labs...... Les Tiers-lieu en milieu scolaire : mais également dans le guide campus avenir de l’enseignement supérieur.

Pour aller plus loin : Le socle commun de connaissances et de compétences. Le nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture La scolarité obligatoire doit garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l’acquisition d’un socle commun de connaissances, de compétences et de culture, auquel contribue l’ensemble des enseignements dispensés.

Le socle commun de connaissances et de compétences

Ce socle commun doit : permettre la poursuite d’études, la construction d’un avenir personnel et professionnel préparer à l’exercice de la citoyenneté. Actualités - Les priorités de la rentrée scolaire 2016. La circulaire de rentrée 2016 détaille les priorités pour l'année scolaire 2016-2017 Une École qui se transforme au service de la qualité et de l'efficacité des apprentissages Une cohérence globale de l'école au collègeLa priorité réaffirmée au premier degréLa réforme du collègeLe lycée poursuit son évolutionLe Plan numérique pour favoriser la généralisation des usages pédagogiques du numériqueLe parcours d'éducation artistique et culturelle : une éducation à l'art et par l'art pour tous les élèves Une École inclusive pour la réussite de tous Favoriser la réussite de chaque élève grâce à une orientation choisie et préparéeLutter contre le décrochage scolaire et maintenir les jeunes en formation jusqu'à la qualificationContribuer activement à la lutte contre les inégalités socialesAccompagner la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers.

Actualités - Les priorités de la rentrée scolaire 2016

Qu'apprendront les élèves de 6 à 16 ans à la rentrée 2016 ? Découvrez le socle commun de connaissances de compétences et de culture. Le socle commun de compétences, de connaissances et de culture est publié au bulletin officiel.

Qu'apprendront les élèves de 6 à 16 ans à la rentrée 2016 ? Découvrez le socle commun de connaissances de compétences et de culture

Il concerne les élèves de six à seize ans et sera mis en œuvre à partir de la rentrée scolaire 2016. Découvrez les détails et les enjeux des domaines qui constituent ce socle commun. Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture couvre la période de la scolarité obligatoire, c'est-à-dire de six à seize ans. Il correspond pour l'essentiel aux enseignements de l'école élémentaire et du collège qui constituent une culture scolaire commune.

L'élève engagé dans la scolarité apprend à réfléchir, à mobiliser des connaissances, à choisir des démarches et des procédures adaptées, pour penser, résoudre un problème, réaliser une tâche complexe ou un projet, en particulier dans une situation nouvelle ou inattendue. Calendrier scolaire pour les années 2015-2016, 2016-2017, 2017-2018. Le projet de calendrier scolaire pour les trois années scolaires à venir a été soumis pour avis, vendredi 10 avril, au Conseil supérieur de l’éducation.

Calendrier scolaire pour les années 2015-2016, 2016-2017, 2017-2018

Ce projet s’efforce, dans le cadre fixé par la loi, de respecter au mieux sur l’année l’alternance entre périodes de travail et périodes de repos afin de garantir des conditions de réussite pour tous les élèves. Il apporte également des réponses aux difficultés identifiées depuis longtemps. Le vote exprimé par le CSE manifeste la demande de plusieurs acteurs de modifier le cadre législatif pour apporter des réponses plus satisfaisantes à la longueur du 3e trimestre.

Une commission sera constituée au sein du CSE pour que les acteurs puissent prolonger cette réflexion et forger par l’échange, et à partir de données objectives, les termes d’un nouveau consensus pour l'élaboration des calendriers futurs. Le ministère les accompagnera dans ce travail qui reste à faire.