background preloader

MENOPAUSE

Facebook Twitter

Remèdes naturels contre les bouffées de chaleur. 999EmailShare Les bouffées de chaleur se réfèrent à des sensations chaudes et intenses sur le visage et le haut du corps.

Remèdes naturels contre les bouffées de chaleur

Souvent, les bouffées de chaleur sont précédées ou accompagnées d’autres symptômes, comme une accélération du rythme cardiaque, transpiration excessive, des nausées, des vertiges, de l’anxiété, des maux de tête, faiblesse ou une sensation d’étouffement. Qu’est-ce que le yoga thérapeutique hormonal ? Tout le monde a déjà entendu parler du yoga, et énormément de personnes le pratiquent aussi chez nous en Occident.

Qu’est-ce que le yoga thérapeutique hormonal ?

Il existe toutes sortes de yoga, chacune adaptée à des fonctions précises. Une méthode de yoga sera particulièrement calme, l’autre de nature plus active comme le power yoga, tandis qu’une autre méthode se concentrera principalement sur la respiration. Toutes les passer à la loupe prendrait trop de temps, mais arrêtons-nous sur la méthode qui nous intéresse dans le cadre de notre ménopause : qu’est-ce que le yoga thérapeutique hormonal (YTH) ?

Tout n’est que question d’équilibre ? Il s’agit d’un yoga hybride entre les techniques de yoga classique, une technique de respiration spéciale, et des postures dynamiques ciblées. Quelques femmes parmi mon cercle d’amies voient le yoga hormonal comme une alternative sérieuse face aux thérapies médicamenteuses, ces dernières représentant une agression artificielle sur l’organisme. 3.3.1bouffee chaleur 0. Gestion des bouffées vaso-motrices. Gestion des bouffées vaso-motrices Session du 24 novembre 2012 BOUFFEES DE CHALEUR : DE LA PHYSIO-PATHOLOGIE AUX MALADIES CARDIO-VASCULAIRES… QUOI DE NEUF EN 2012 ?

Gestion des bouffées vaso-motrices

Docteur Evelyne Drapier-Faure (Lyon) Ménopause et bouffées de chaleur : comment y remèdier naturellement ! - Bien-être au naturel. La ménopause survient lorsque lorsque l’activité ovarienne cesse.

Ménopause et bouffées de chaleur : comment y remèdier naturellement ! - Bien-être au naturel

Elle se caractérise par une diminution de plus en plus marquée de la production d’œstrogène et de progestérone puis par son arrêt définitif. Cette carence hormonale affecte le corps de différents manières : certains malaises sont très apparents tandis que d’autres sont plus silencieux. La ménopause - La ménopause. De faibles doses de DHEA efficaces chez les femmes ménopausées. Les traitements de la ménopause sont-ils cancérigènes ? La réponse est malheureusement “oui” !

Les traitements de la ménopause sont-ils cancérigènes ?

Nous allons voir pourquoi et proposons une alternative simple et économique. Curieusement, la Haute autorité de santé vient d’accepter, en juillet 2014, le remboursement« des traitements hormonaux de la ménopause (THM) » . Je n’en suis pas surpris tant les laboratoires pharmaceutiques sont efficaces pour convaincre les “spécialistes” en les inondant de publications scientifiques “publicitaires”. Les experts, eux, gobent sans mot dire, sans réfléchir. Est-ce la mode, les labos ou la santé publique qui comptent ?

Que la sécurité sociale accuse un déficit abyssal importe peu. La commission dite de “transparence” qui a pris cette décision doit être composée d’un ou deux membres néanmoins inquiets de donner ce feu vert. Ainsi, on culpabilise les femmes en leur faisant peur : attention au fauteuil roulant, aux fractures du col du fémur, des poignets… Il faut absolument prévenir, donc prendre telle ou telle molécule qui va vous protéger. Qui finance ??? Ménopause et bouffées de chaleur. Ménopause et bouffées de chaleur La ménopause est une aménorrhée spontanée chez une femme à partir de 45 ans, par épuisement folliculaire ovarien.

Ménopause et bouffées de chaleur

Cette crise s’accompagne d’une insuffisance lutéale (chute progressive de la progestérone) et hyper oestrogénie relative, ainsi que d’une augmentation de la FSH. Les cycles anovulatoires sont irréguliers (raccourcis ou allongés), pouvant s’accompagner de ménorragie. Les règles cessent définitivement vers 50 ans. MENOPAUSE : LES SOLUTIONS NATURELLES EXISTENT ! - Phytonutriments.

La ménopause et l’oligothérapie. Si la présence des oligo-éléments dans l’organisme est infinitésimale, elle est essentielle à son bon fonctionnement.Véritables auxiliaires de santé, ils soignent efficacement de nombreux maux de la ménopause : osteoporose, bouffee de chaleur, libido, depression, fatigue, trouble du sommeil... menopause et depression Ils se présentent sous forme d’ampoules ou de granules.

La ménopause et l’oligothérapie

Bouffées de chaleur. Les hormones bio-identiques à la ménopause: les réponses de la Dre Sylvie Demers. Prendre des hormones ou pas?

Les hormones bio-identiques à la ménopause: les réponses de la Dre Sylvie Demers

Chère Josette, Merci pour votre question qui reflète bien la peur que les femmes ont des hormones féminines. Plusieurs de mes patientes ont souffert pendant des années en silence avant de commencer l’hormonothérapie par crainte que les hormones leur donnent un cancer du sein, ou un je ne sais quoi. Cela dit, j’ai tendance à dire aux femmes qui ont peur des hormones de ne pas en prendre et de bien s’informer. Je considère que prendre ou non des hormones est un choix strictement personnel. J’ai écrit Hormones au féminin pour que les femmes soient bien informées au sujet de l’hormonothérapie féminine, et que celles qui prennent ou qui désirent prendre des hormones cessent de culpabiliser ou d’être infantilisées.

Ménopause: les hormones bio-identiques, vous connaissez? Maladies, Périménopause et ménopause : éliminez symptômes et risques. La ménopause, qui survient vers 45-50 ans, s’annonce toujours par une période de 2 à 7 ans qui précède l’arrêt de l’ovulation, c’est la périménopause.

Maladies, Périménopause et ménopause : éliminez symptômes et risques

C’est à ce moment qu’apparaissent les symptômes incommodants : bouffées de chaleur, perturbations du sommeil, sautes d’humeur. Les bouffées de chaleur et sueurs nocturnes, qui touchent 50 à 80 % des femmes, sont généralement ressenties à l’abdomen ou au thorax puis montent au cou et au visage. La perturbation du sommeil est liée à une sudation importante. Bien vivre sa ménopause - Soigner.

La ménopause, période inévitable de la vie d’une femme, s’accompagne parfois de désagréments, difficile à vivre au quotidien.

Bien vivre sa ménopause - Soigner

La puissance et la subtilité des huiles essentielles aident à réharmoniser l’univers hormonal féminin dès le début des symptômes. Bien-être exclusivement féminin Propriétés Tonique physique et psychique, hormone-like (œstrogénique et légèrement progestéronique), stimulation des fonctions reproductrices chez la jeune femme. HECT* de cèdre de l’Atlas (Cedrus atlanticus) : 2 mlHECT de sauge sclarée (Salvia sclarea) : 2 mlHECT de coriandre semence (Coriandrum sativum) : 2 mlHECT de patchouli (Pogostemon cablin) : 2 mlHECT de thym à sarriette (Thymus satureiodes) : 2 mlHuile végétale de noyau abricot : QSP 15 ml HECT* : huile essentielle chémotypée. La ménopause - La ménopause. Femmes. Menopause. MENOPAUSE - REMEDES. Sauge.

Salvia Offic­i­nalisHerbe sacrée, Thé d’Europe, Thé de Provence, Thé de GrèceLami­aceae La sauge jouis­sait déjà chez nos ancêtres d’un pres­tige cer­tain. L’Ecole de Salerne a escorté la sauge, après Sainte Hilde­garde, de cet axiome édi­fi­ant: «Pourquoi mour­rait l’homme dans le jardin de qui pousse la sauge, si ce n’est qu’il n’existe aucun remède con­tre le pou­voir de la mort».

Le seul nom reflète la répu­ta­tion que les hommes ont accordée depuis tou­jours à cette plante médic­i­nale, Salvia est dérivé du latin sal­vare (soigner, sauver). La tisane de sauge, bue fréquem­ment, for­ti­fie tout le corps, prévient les attaques d’apoplexie et a une action très pos­i­tive en cas de paralysie.

En cas de sueurs noc­turnes, c’est la seule plante avec la lavande, qui peut pro­curer un soulage­ment. Ménopause. Quelles sont les causes de la sècheresse vaginale? La ménopause, les modifications hormonales et enfin la grossesse en sont les principales causes. D'autres causes sont possibles: facteurs psychologiques, les infections vaginales, le stress, certains médicaments, mais aussi le tabac, l'alcool ou une toilette intime inadaptée qui peuvent influer sur la l'humidification.

Ménopause. Le gattilier pour soulager les douleurs des règles. Noms communs : vitex, arbre au poivre, agneau-chaste, poivre de moine. Nom botanique : Vitex agnus castus, famille des verbénacées. Hormones végétales: ne laissons pas dire n’importe quoi ! Interview du Dr. Bérengère Arnal-Schnebelen gynécologue et phytothérapeute La publication d’études américaines incriminant les traitements hormonaux substitutifs dans les cancers du sein ont profondément modifié le comportement des femmes vis-à-vis de ces traitements auparavant banalisés.

Certains cancérologues et chirurgiens tels que les Prs Joyeux et Israël ne se sont pas privés de dire ce qu’ils pensaient de ces substances aux effets cancérigènes. Un complexe d’huiles essentielles « œstrogène-like » pour accompagner la ménopause. La ménopause et l'aromathérapie. Les huiles essentielles peuvent aider à mieux vivre sa ménopause. La ménopause et l’oligothérapie. Quelles solutions naturelles pendant la ménopause. La ménopause et les plantes sédatives. La phytothérapie peut être d’un grand secours en combinant les plantes phyto-oestrogènes et celles qui s’adressent plus particulièrement aux troubles du sommeil. La ménopause et les plantes phytoprogestatives. Certaines plantes ont une activité progestative “semblable” à celle de la progestérone. Les plantes phytoprogestatives Le Yam. La ménopause et les plantes phytoprogestatives.