background preloader

Références sujet 2

Facebook Twitter

Bloom Association. Pavillon France, nouveau label de pêche durable. Comment être certain que le poisson que vous achetez est à la fois durable et français ? Grâce au label Pavillon France. Sur les étals des poissonneries, le label MSC s'est déjà fait une jolie place en certifiant au consommateur que le poisson qu'il achète est issu d'une pêche durable et qu'en le cuisinant, il ne met pas en danger la survie d'une quelconque espèce. Un second label fait son apparition ces jours-ci : le "Pavillon France", qui certifie que les espèces proposées à la vente ont été pêchées au large du littoral français et proviennent, eux aussi, d'un procédé de pêche durable. Mais pourquoi ce label ? Simplement parce que la France dispose d'une richesse rare : 5500 kilomètres de côtes qui lui offrent d'immenses zones de pêche.

Si vous n'avez pas encore constaté la naissance de ce nouveau gage de qualité dans votre poissonnerie favorite, vous l'avez peut-être déjà aperçu à la télévision, via une campagne de publicité difficile à manquer... + d'infos : www.pavillonfrance.fr. Pavillon France, nouveau label de pêche durable. Comment être certain que le poisson que vous achetez est à la fois durable et français ? Grâce au label Pavillon France. Sur les étals des poissonneries, le label MSC s'est déjà fait une jolie place en certifiant au consommateur que le poisson qu'il achète est issu d'une pêche durable et qu'en le cuisinant, il ne met pas en danger la survie d'une quelconque espèce. Un second label fait son apparition ces jours-ci : le "Pavillon France", qui certifie que les espèces proposées à la vente ont été pêchées au large du littoral français et proviennent, eux aussi, d'un procédé de pêche durable.

Mais pourquoi ce label ? Simplement parce que la France dispose d'une richesse rare : 5500 kilomètres de côtes qui lui offrent d'immenses zones de pêche. Le problème, c'est qu'au cours de la dernière décennie, les volumes de poissons pêchés chez nous ont chuté de 20% et ne représentent qu'un quart des produits vendus en France. . + d'infos : www.pavillonfrance.fr. Label MSC et pêche durable. Année de création : 2000 Contrôle indépendant : Oui Label officiel : Oui Référentiel consultable : Oui Obligatoire : Non Le MSC (Marine Stewardship Council) est une organisation indépendante qui a pour objectif de trouver des solutions au problème de la surpêche.

Le label MSC est une certification environnementale attestant que la pêcherie ayant prélevé le poisson s'inscrit dans un principe de durabilité et de respect de l'environnement. La certification est basée sur le code de conduite pour une pêche responsable de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et est conforme aux directives de la FAO pour l’étiquetage écologique du poisson. Critères de labellisation Les critères du label MSC portent sur la phase de pêche et le renouvellement de l'espèce.

Il ne concerne pas l'ensemble du cycle de vie du produit. Pour obtenir la certification, chaque pêcherie doit démontrer qu’elle répond à 3 principes fondamentaux : Produits concernés Produits de la pêche. Marine Stewardship Council - Pêche Durable - accueil — MSC. Quotas de pêche. Les quotas de pêche sont fixés par l'Union Européenne afin de préserver la ressource halieutique menacée par la pêche intensive. Ils sont déterminés dans le cadre de la Politique Commune de la Pêche (PCP), qui établit les règles européennes en matière de gestion des ressources halieutiques et du secteur de la pêche. Ces quotas de pêche définissent pour chaque espèce de poisson des seuils de capture, fixant la limite du nombre de poissons autorisés à être pêchés. Ils sont calculés de manière à permettre aux réserves de poissons de se renouveler et aux pécheurs de poursuivre leur activité.

Des études scientifiques sont effectuées pour évaluer l'état des stocks de poissons et leur capacité de renouvellement. La pêche intensive pratiquée depuis des années a épuisé les stocks de poissons, dont la survie est massivement menacée. Thon rouge, cabillaud, hareng, plie, merlan, on ne compte plus les espèces de poissons en voie de disparition, où dont les stocks ont dramatiquement chuté. L'encyclopédie du développement durable, de l'écologie, de l'habitat écologique et de la consommation durable.

Pêche dans le monde. Un article de Encyclo-ecolo.com. (Redirigé depuis Pêche et surpêche) La pêche dans le monde La pêche moderne vide les mers de leurs poissons Les océans sont en grave danger.... tout le monde le sait, peu agissent. «La mer est grande, sombre et hostile. Nous savons peu de choses des abysses, nous connaissons moins bien le fond de la mer que la lune. Nous savons pourtant que la mer ne va pas bien.

Selon la FAO, l’organisation des Nations Unies pour l’agriculture, 7 des 10 plus importantes espèces de poisson sont au bord du dépeuplement total. Avec les progrès technologiques (congélation de la ressource, bateaux performants, utilisation des radars et des satellites) et la demande de consommation de poissons qui s’est accrue dans les pays développés, la consommation de poisson a augmenté de 2% par an dans les pays occidentaux. >> Le poisson est la seconde source de protéine la plus consommée, juste derrière le porc. Un petit nombre d’espèces maintiennent la plupart des pêcheries du monde.

Pêche durable | Greenpeace France. Page - 14 octobre, 2009 Le poisson fait tellement partie de notre consommation quotidienne, il est si facilement accessible que nous avons oublié qu’on ne produit pas du poisson à volonté, mais qu’on va le chercher…et les ressources de la mer ne sont pas infinies ! Il faut laisser aux poissons le temps de se reproduire et aux écosystèmes marins celui de se régénérer. La pêche est incompatible avec une activité industrielle. chercher à augmenter la productivité est tout simplement absurde. La pêche doit être durable, c’est le seul moyen de pêcher de façon rationnelle, sans se mettre en danger pour le futur.. Le principe de la pêche durable La pêche durable permet de répondre à nos besoins aujourd’hui et de préserver les océans pour demain.Pour Greenpeace, une pêche durable est une pêche qui : Pour une pêche durable, il faut des organisations régionales de gestion des pêches, et que les Etats luttent contre la pêche pirate, la corruption et qui sanctionnent véritablement les infractions.

Surpêche & pêche pirate | Greenpeace France. Aujourd'hui, au niveau mondial, 80% des poissons sont surexploités ou au bord de la surexploitation. Pour les différentes espèces de thon, le cabillaud, l'espadon et les requins, la situation est encore pire.

Il y a trop de bateaux et plus assez de poissons. Au rythme actuel, les océans pourraient être vides de poissons dès 2048. Les responsables sont connus, les solutions existent. Seule manque la volonté d'agir contre la surpêche et la pêche pirate. La surpêche Pêcher trop au vu des réserves de poissons. Depuis plus de 20 ans, les captures mondiales stagnent autours de 100 millions de tonnes de poisson, pourtant, le nombre de bateaux augmente, tout comme leur puissance. Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, la surpêche est une activité tout à fait légale.

Elle fait le bonheur de la pêche industrielle et de ses moyens surdimensionnés qui épuisent les fonds marins. La pêche illégale ou "pirate" Que faire ? La surpêche et la pêche « pirate » n'ont pas d'avenir. La pêche industrielle menace l’écologie des océans. L’impact de la pêche industrielle sur les espèces marines et leurs écosystèmes est loin d’être négligeable. Face à cette lourde menace, One Voice appelle à un changement radical du comportement des consommateurs.

L’océan en danger L’océan mondial couvre 72% de la surface de notre planète. Il abrite des écosystèmes riches avec un nombre d’espèces vivantes bien plus important que sur la terre ferme. Mais la plupart des espèces côtières ou de surface sont menacées par les activités humaines. La dégradation de certains écosystèmes marins, les pollutions des transports ou des marées noires, le réchauffement planétaire, sont avec la surpêche, les principales causes de la dégradation de l’océan.

Surexploiter, ça veut dire quoi ? Toujours plus… Les innovations techniques n’ont de cesse de progresser pour un rendement toujours plus fort. Gâchis collatéraux Au cours des pêches, on estime qu’un quart des prises totales ne sont pas celles visées et sont le plus souvent perdues. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Pêches et aquaculture - Accueil. Ifremer.