background preloader

Représentations

Facebook Twitter

De la naissance d'un stéréotype à son internalisation. 1C'est à Walter Lippmann (1922) que l'on doit la notion de stéréotype dans son acception psychologique.

De la naissance d'un stéréotype à son internalisation

Ce terme de "stéréotype" existe depuis 1798 et désigne un coulage de plomb dans une empreinte destiné à la création d'un "cliché" typographique. Lippmann désigne par là les images que nous nous construisons au sujet des groupes sociaux, des croyances dont il veut souligner la rigidité par le recours à ce terme d'imprimerie. Selon lui, ces images nous sont indispensables pour faire face à la complexité de notre environnement social ; elles nous permettent de simplifier la réalité pour nous y adapter plus facilement.

Par ailleurs, ces représentations ne sont pas dépourvues de conséquences négatives. Les comportements discriminatoires tels que le racisme ou le sexisme s'accompagnent en effet de représentations stéréotypées des groupes à l'égard desquels la discrimination s'exerce (pour une revue, voir Croizet et Leyens, 2003). Articuler rapports sociaux de genre, de classe, de "race" et de sexualité...

Jeux Vidéos

Comment j'ai compris que le débat sur «Mademoiselle» et les jouets roses, c'est fondamental. Qu’il faut que les femmes aient le même salaire que les hommes pour le même travail, ça me paraît évident.

Comment j'ai compris que le débat sur «Mademoiselle» et les jouets roses, c'est fondamental

Qu’elles puissent avoir le droit de vote, le droit d’avorter, qu’elles soient traitées en égales, c’est la putain de moindre des choses. Evidemment, il faut se bagarrer pour. Nos ancêtres (merci à elles) se sont déjà bien bagarrées, et elles ont fait un énorme boulot. On est quand même pas si mal loties que ça en France au vingt et unième siècle grâce à elles, même s’il y a encore des combats à mener. J’ai un respect infini pour les féministes des dernières décennies. Mais quand même, pardon de le dire, à l’heure actuelle, aujourd’hui, je crois que s’il y a un truc qui me gonfle encore plus que les machos, c’est bien les féministes. Y a des trucs essentiels, le salaire, le travail, tout ça. Qui est assez con pour penser que puisque les jouets sont roses ça veut dire qu’on est obligées de se mettre à l’aimer ? Mais ÇA VA, quoi!

Un compromis patriarcal. Publicité japonaise, 1969 — Joan Holloway : Tu parles de prostitution. — Pete Campbell : Je parle de business de très haut niveau.

Un compromis patriarcal

Est-ce que tu considères Cléopâtre comme une prostituée? — Joan Holloway : Où es-tu allé chercher ça? — Pete Campbell : C’était une reine. Qu’est-ce qu’il faudrait pour te faire reine? Pour une femme sur le marché du travail vers la fin des années 60, Joan Holloway jouit d’une position enviable. Dans l’épisode 11 de la cinquième saison de la série Mad Men, Holloway se trouve face à un choix déchirant : son collègue Pete Campbell lui annonce que la compagnie pour laquelle elle a tout sacrifié depuis 13 ans pourrait obtenir un gros contrat avec Jaguar. Joan Holloway personnifie à merveille ce qu’on appelle le compromis patriarcal. Wade reconnaît que les femmes ne sont pas complètement dupes du système et qu’elles sont maîtres de leur destinée.

Joan Holloway À force de s’occuper de notre physique, il devient difficile de se définir autrement que par lui. This Guy Just Changed The Way We See Beauty And The Beast. Mind Blown. "Comme une fille". Always met l'égalité des sexes à l'honneur. - All Around The Girl. Pleurer, jouer, se battre ou courir sont des actions simples de la vie de tous les jours.

"Comme une fille". Always met l'égalité des sexes à l'honneur. - All Around The Girl

Pourquoi devraient-elles être dévalorisées une fois associées à un sujet féminin ? Dans sa nouvelle campagne de pub « Like a Girl« , la marque Always a vu les choses en grand et tente de changer les mentalités en revalorisant l’image des femmes dans la société. Alors que certaines femmes pourraient aisément mettre au tapis la plupart des machos des quatre coins du globe, des expressions similaires à « tu te bats comme une fille » ou « tu cours comme une fille » confortent les esprits dans le fait que quoiqu’elles fassent, les femmes sont et resteront faibles.

Sois belle et tais toi ! À travers cette nouvelle pub, Always souhaite prouver qu’une femme n’est pas simplement un joli objet simplet et discret qui joue la prude dès qu’il faut mouiller le maillot. Et si courir #CommeUneFille devenait synonyme de dignité et de victoire ?