background preloader

Culture numérique

Facebook Twitter

Ouverture et introduction. Partager le numérique et le détourner, cela va de soi #ludovia12. Littératie numérique : définitions et enjeux. Développer des compétences informationnelles.

Séances

Les réseaux sociaux ont leur place en cours ! D’après une enquête de Pearson Learning Solutions, les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés comme supports d’enseignement.

Les réseaux sociaux ont leur place en cours !

Même si cet engouement inquiète, découvrons quels sont les résultats de plusieurs initiatives en la matière. En France, des élèves de maternelle twittent À Dunkerque, dans le nord de la France, une enseignante de maternelle a quasiment remisé crayons et cahiers pour proposer des tablettes tactiles à ses élèves. Elle a fait du réseau social Twitter, un outil pour apprendre en s’amusant.

“Les enfants y trouvent un intérêt parce qu’ils savent que leur message sera lu”, explique Corinne Vanstraceele, “cela permet aussi d’avoir des réactions par rapport à ce qu’on a écrit précédemment. Plus de 50h de vidéo sur les usages du numérique dans l’éducation. Vous trouverez ci-dessous plus de 50 heures de vidéo des experts du moment sur les questions du numérique dans l’éducation : Cultures numériques Culture numérique par Hervé Le Crosnier, CEMU Université de Caen, 2012 (16h)Les nouvelles technologies : révolution culturelle et cognitive par Michel Serres, INRIA, 2007 (1h)L’humanisme numérique par Milad Doueihi, ESEN, 2013 (1h)L’innovation et le numérique par Michel Serres, Université Paris 1, 2013 (1h) Société numérique.

Plus de 50h de vidéo sur les usages du numérique dans l’éducation

Mozilla publie son référentiel de compétences web à acquérir. Pourquoi et comment créer une page publique Facebook de CDI ? Qu’est-ce qu’une page publique sur Facebook ?

Pourquoi et comment créer une page publique Facebook de CDI ?

Facebook est un réseau social, sur Internet, permettant de publier et de partager des informations (photographies,videos, liens, textes, fichiers…) en contrôlant leur visibilité selon différentes catégories de personnes créées par l’utilisateur (amis, connaissances, collègues…).Facebook est encore actuellement le réseau social Numéro UN utilisé par nos élèves. 84 % d’entre eux y ont un compte et s’y connectent plusieurs fois par jour. Sur Facebook, il est possible d’associer à un compte, que l’on peut rendre privé, une page publique, c’est-à-dire accessible à tous les internautes, même ceux qui ne possèdent pas de compte Facebook personnel. Cette page publique permet de diffuser toutes les informations pertinentes concernant un “organisme” (le CDI dans notre cas) et/ou susceptibles d’intéresser ses usagers.

E-book. Cdi.ac-montpellier.fr/articles.php?lng=fr&pg=1482. Journée académique de pilotage EVS 2012/2013 20 mars 2013au CRDP de l'académie Montpellier Le défi du numérique dans les pratiques pédagogiques, éducatives et professionnelles.

cdi.ac-montpellier.fr/articles.php?lng=fr&pg=1482

Lecture numérique

Créateur de livres. Europresse.com. Lyclic. Lettre d'information - juillet 2012. Pascal Desfarges Cultures numériques et nouveaux enjeux en bibliothèque. Une conférence donnée jeudi 7 juin 2012 à Tours, au CDDP 37.

Pascal Desfarges Cultures numériques et nouveaux enjeux en bibliothèque

Canal U conf culture numérique. Produit documentaire définition. Séminaire de mai 2012 2013. Les 5 à 7 en vidéo. L'ADBS programme dans ses locaux une fois tous les deux mois des "5 à 7" pour ses adhérents : réunis autour d'un spécialiste, les professionnels apprécient pendant deux heures l'impact d'une technologie nouvelle sur les métiers de l'information-documentation et comprennent comment se l'approprier.

Les 5 à 7 en vidéo

Ces courtes présentations sont aussi l'occasion de faire le point sur de nouvelles normes ou sur des textes réglementaires qui touchent l'exercice de nos métiers. Particulièrement adaptés aux disponibilités professionnelles de nos adhérents franciliens (rencontre courte en fin de journée), ces "5 à 7" sont désormais mis à la disposition de l'ensemble de nos adhérents sous la forme de séquences vidéo.Ainsi, sans plus aucune contrainte d'espace ni de temps, il vous est possible de (re)visionner chaque séance à volonté.

Cliquez sur la vignette de la session sélectionnée afin d'accéder à sa captation vidéo. mise à jour le 24 octobre 2013 L'ADBS sur les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux littéraires ou réseaux sociaux du livre (RSL) Au milieu de la décennie 2001-2010, dans l’aspiration des réseaux sociaux émergents, comme Facebook, nous avons vu apparaître sur le Web des échanges de vues sur des œuvres culturelles relatives notamment au cinéma et à la littérature.

Les réseaux sociaux littéraires ou réseaux sociaux du livre (RSL)

En matière de livres, le monde anglo-saxon fut, comme souvent dans les domaines informatiques, précurseur avec d’une part le géant des librairies en ligne, Amazon, et d’autre part des sites spécifiquement dédiés à ces échanges : Librarything, Goodreads, Shelfari, Visual Bookshelf, Gurulib, etc. À la fin de cette même décennie, le mouvement ne tarda pas à s’étendre au monde littéraire francophone avec une version française de Librarything ainsi que deux nouveaux venus purement francophones : Babelio et Libfly. Nous rencontrons depuis un certain temps déjà, sur le Web, des blogs personnels dont l’auteur critique une série d’œuvres et permet aux internautes de réagir.

Certains y sont même exclusivement dédiés. Edition et fin de parenthèse Gutenberg. Voici donc une seconde initiative (après celle-là) qui me rend optimiste.

Edition et fin de parenthèse Gutenberg

On commence enfin à penser une économie du document renouvelée transformant radicalement les anciennes pratiques, sans vouloir faire du web une nouvelle économie. François Bon a une âme de pionnier et il a mis en place une belle coopérative d'édition numérique, Publie.net. 3 bonnes raisons d’enrichir le web… et de ne surtout pas le pourrir bêtement ! Si vous avez suivi l’actualité récemment (et plus particulièrement l’actualité pédagogique), vous avez sans doute entendu parler de l’affaire du «Pourrisseur du Web», qui a fait le tour de la blogosphère francophone.

3 bonnes raisons d’enrichir le web… et de ne surtout pas le pourrir bêtement !