background preloader

Solutions

Facebook Twitter

La Belgique menace de torpiller le projet de taxe Tobin européenne. C’était une promesse de campagne du candidat François Hollande en 2012, et la perspective qu’elle se concrétise d’ici la fin de son quinquennat semble de plus en plus compromise.

La Belgique menace de torpiller le projet de taxe Tobin européenne

Samedi 23 janvier, le ministre belge des finances, Johan Van Overtveldt, a jugé « inacceptable » le projet de taxe européenne sur les transactions financières (TTF) mis sur la table par neuf de ses homologues européens, dans une déclaration citée par l’agence Belga. M. Van Overtveldt, issu du parti nationaliste flamand N-VA, a estimé que les textes proposés étaient « en contradiction avec l’accord de gouvernement », signé en octobre 2014 par la coalition de droite qui dirige la Belgique. « L’accord de gouvernement dit explicitement que la taxe doit se focaliser sur les actions et (produits) dérivés ayant un caractère spéculatif mais qu’une telle taxe ne peut avoir aucun effet négatif sur l’économie réelle. M. Un projet déjà retardé. Vive la banqueroute ! - Entretien avec Frédéric Lordon. Réforme n°5 pour changer d'ère: un plan de relance européen massif et ambitieux.

"Jean-Claude Juncker a fait ce qu'il pouvait avec les moyens du bord.

Réforme n°5 pour changer d'ère: un plan de relance européen massif et ambitieux

" Ce commentaire laconique et indulgent d'un haut fonctionnaire bruxellois en dit long sur les limites du fameux plan de relance européen. La dépense publique pour sortir de la crise ? La France est dans le doute.

La dépense publique pour sortir de la crise ?

Pourtant, la crise de 2008 peut nous éclairer. Il y avait deux solutions face au choc financier de 2008. Première solution Relancer l’économie en augmentant les dépenses publiques. Ce choix a été fait par les deux tiers des pays développés, dont la France. Deuxième solution Redonner de la force au secteur productif en modérant les dépenses publiques. Glass-Steagall Act. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Glass-Steagall Act

Le Glass-Steagall Act est le nom sous lequel est généralement connu le Banking Act de 1933 aux États-Unis par lequel sont instaurés : l'incompatibilité entre les métiers de banque de dépôt et de banque d'investissement ;le système fédéral d'assurance des dépôts bancaires ;le plafonnement des taux d'intérêt sur les dépôts bancaires (règlementation Q). Battu en brèche depuis le milieu des années 1970 et largement contourné par l'ensemble de la profession bancaire, il est finalement abrogé « sous l'administration Clinton, le » par le Financial Services Modernization Act, dit Gramm-Leach-Bliley Act, juste à temps pour permettre la fusion constitutive de Citigroup.

Contexte historique[modifier | modifier le code] La crise de la dette impose une Europe à plusieurs vitesses. Deux sommets pour une Europe ?

La crise de la dette impose une Europe à plusieurs vitesses

Rendons l'Europe plus démocratique ! LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jürgen Habermas, philosophe A court terme, la crise requiert la plus grande attention.

Rendons l'Europe plus démocratique !

Mais par-delà ceci, les acteurs politiques ne devraient pas oublier les défauts de construction qui sont au fondement de l'union monétaire et qui ne pourront pas être levés autrement que par une union politique adéquate : il manque à l'Union européenne les compétences nécessaires à l'harmonisation des économies nationales, qui connaissent des divergences drastiques dans leurs capacités de compétition. Le "pacte pour l'Europe" à nouveau renforcé ne fait que renforcer un vieux défaut : les accords non contraignants dans le cercle des chefs de gouvernements sont ou bien sans effets ou bien non démocratiques, et doivent pour cette raison être remplacés par une institutionnalisation incontestable des décisions communes.

Crise de l’euro : des solutions européennes. Merci, Monsieur le ministre.

Crise de l’euro : des solutions européennes

Je vais essayer d’être moins pessimiste que Christian Saint-étienne, qui a été extrêmement éloquent. Si nous divergeons sur certains points, je partage avec lui beaucoup d’analyses en particulier son diagnostic sur la dégradation des échanges extérieurs français. L'économie verte peut créer 60 millions d'emplois en 20 ans à condition de mettre en place des politiques adaptées.

A la veille du Sommet Rio+20, organisé autour des sujets de l'économie verte et de l'éradication de la pauvreté, un rapport publié par l'ONU en partenariat avec le bureau international du travail (BIT) fait à nouveau le constat des dégâts causés à l'environnement mais aussi à l'emploi et aux populations les plus démunies par le modèle de développement actuel.

L'économie verte peut créer 60 millions d'emplois en 20 ans à condition de mettre en place des politiques adaptées

Ils pointent notamment du doigt "l'instabilité systémique croissante liée au secteur financier dont le coût pour les entreprises et les travailleurs dans l'économie réelle est particulièrement élevé" et mettent en gardent contre une exacerbation des pénuries d'eau, de la flambée des prix de l'énergie, des denrées alimentaires et des matières premières, de la pauvreté, des inégalités, de la malnutrition et de l'insécurité alimentaire.

Déjà 5 millions d'emplois dans les énergies renouvelables 10 % des emplois responsables de 80 % des émissions de CO2 Bien sûr, certains secteurs seront plus touchés que d'autres par la transition. Crise de la dette. Que faut-il attendre du sommet européen ? - Économie.

Sortie Euro

Discipline budgétaire. Les Etats de la zone euro émettront plus de 800 milliards d'euros de dette l'an prochain, Actualités. Le plan allemand pour relancer la construction européenne. Berlin souhaite accélérer l'intégration budgétaire des pays de la zone euro par un transfert de souveraineté au niveau européen, seul susceptible d'imposer une discipline nécessaire à la relance du projet européen, et éviter un "remake" de la crise grecque et ses conséquences.

Le plan allemand pour relancer la construction européenne

Le journal britannique The Daily Telegraph a obtenu et mis en ligne sur son site vendredi un document de travail du gouvernement allemand sur l'avenir de l'Union européenne et de la zone euro particulièrement précis sur le cap qu'entend fixer Berlin pour l'avenir de l'Europe. Si pour les pays du Nord dits vertueux les effets devraient être limités, en revanche c'est une véritable remise en cause de la gestion politique et économique pour des pays comme la France ou l'Italie.

Ce document liste en effet les moyens dont devra se doter l'Europe pour "ancrer fermement et définitivement une solide culture budgétaire". Le rapport préconise une "procédure à plusieurs niveaux" pour parvenir à cet objectif. Crise de la dette : la main tendue d'Obama à l'UE - Economie. Les Etats-Unis sont "prêts à faire leur part pour aider" l'Union européenne face à sa crise de la dette, a affirmé lundi 28 novembre le président Barack Obama après un sommet avec les dirigeants de l'UE, en soulignant que Washington avait "intérêt à la réussite" économique du Vieux continent.

Crise de la dette : la main tendue d'Obama à l'UE - Economie

Résoudre la crise actuelle "est extrêmement important pour notre économie. Si l'Europe se contracte, si l'Europe est en difficulté, il sera bien plus difficile pour nous de créer des emplois ici", a ajouté Barack Obama, aux côtés du président de l'UE Herman Van Rompuy et de celui de la Commission européenne, José Manuel Barroso. Une proposition inédite "Je leur ai fait savoir que les Etats-Unis se tiennent prêts à faire leur part pour aider (l'UE) à résoudre ce problème", a dit Barack Obama. Zone euro: Tout comprendre au plan de sauvetage. Gilles Wallon. Comment résoudre la crise de l’euro? NEW YORK – Tout d’abord, le système bancaire.

Le traité européen de Maastricht a été conçu pour régir uniquement les déséquilibres dans le secteur public ; toutefois, dans les faits, les excès dans le système bancaire se sont avérés bien pires. L’introduction de l’euro a entraîné des booms immobiliers dans des pays comme l’Espagne ou l’Irlande. Les banques de la zone euro font partie des banques les plus endettées au monde – et ont été les plus durement touchées par le krach de 2008. Elles ont grand besoin d’une protection contre la menace d’insolvabilité. Le fonds européen de stabilité financière a récemment amorcé la première étape, en autorisant le sauvetage des banques et des gouvernements.

L’existence d’une agence européenne pourrait permettre de rompre la relation incestueuse qui existe entre les banques et les régulateurs, relation à l’origine des excès qui ont alimentés la crise actuelle. Deuxièmement, l’Europe a besoin d’euro-obligations. La Taxe Robin des Bois. Le banquier. Des députés UMP pour une nouvelle politique monétaire plutôt que des plans de rigueur.

Neuf députés UMP de la Droite populaire (aile droite du parti) ont appelé lundi à «changer radicalement de politique monétaire» dans la zone euro, affirmant que «les plans de rigueur successifs conduisent à la récession partout en Europe». Dans une déclaration qui ne fait aucune référence explicite au nouveau plan d'austérité que vient d'annoncer François Fillon, ces parlementaires se prononcent «pour la création directe d'euros par les banques centrales», et pour la fin de l'indépendance de la Banque centrale européenne (BCE) et des banques centrales nationales. Les signataires de ce texte sont les députés Jacques Myard, Philippe Meunier, Christian Vanneste, Jacques Remiller, Georges Mothron, Jean-Paul Garraud, Bernard Carayon, Jean-Pierre Decool, Lionnel Luca.

«Nous devons changer radicalement de politique monétaire. Crise de la dette : la solution de Rocard, si Merkel n'existait pas. Comment sortir de la crise de la dette en Europe ? La question obsède les responsables européens. Michel Rocard livre sa propre solution au Monde daté de lundi.