background preloader

Artisanat

Facebook Twitter

La Maison Lalique - Reportage - Visites privées. Le savoir-faire à la française - Intégrale - Visites privées. Artisanat : les pianos de cuisine, 200 ans d'excellence. Anglet. Le couteau 100% basque traverse les frontières depuis 15 ans. Par Bastien ClaveriePublié le 1 Déc 19 à 12:51 mis à jour le 1 Déc 19 à 13:10 Lames de Sames-Couteaux du Pays Basque est une entreprise de coutellerie qui existe depuis maintenant 15 ans.

Anglet. Le couteau 100% basque traverse les frontières depuis 15 ans

Comme l’enseigne l’indique, les couteaux traditionnels basques sont faits à la main (Eskuz egina) dans leur atelier boutique situé à la limite entre Anglet et Bayonne, près de l’Adour. Il accueille même une exposition de couteaux pliants unique en France. Christophe Lauduique a commencé sa carrière de coutelier il a y 15 ans. Cet artisan coutelier est également compagnon de la confrérie des couteaux de Thiers (un titre honorifique attribué aux artisans perpétuant le savoir coutelier en France). En 2004, il crée cette entreprise à Sames et six ans plus tard il décide de s’installer à Anglet dans une ancienne forge de chaudronnier de 1930.

Une Fabrication 100% made in Basque Ce duo fabrique les couteaux basques de A à Z. Différents types de matériaux sont utilisés pour les manches. Partagez. L'authentique couteau basque, entièrement réalisé à la main et sa lame forgée. La coutellerie officielle du Pays Basque. Christophe Lauduique : un coutelier au Pays Basque.

"Au son du chaudron" ou le savoir-faire d'un des derniers chaudronniers. Bata, un cordonnier à la conquête du monde. Descendant d'une longue lignée de cordonniers, Tomas Bata n'a que 18 ans lorsqu'il fonde avec son frère et sa sœur en 1894 une fabrique artisanale de chaussures à Zlin, alors en Autriche-Hongrie, aujourd'hui en République tchèque.

Bata, un cordonnier à la conquête du monde

Il en a 29 lorsqu'il part étudier les méthodes de production élaborées par Frederick Taylor et adoptées par l'industrie automobile américaine. Convaincu qu'elles sont la clé de la prospérité, l'autodidacte les instaure dans ses ateliers. Bientôt, l'entreprise Bata exporte avec succès ses bottines et souliers dans le monde entier. Après la crise de 1929, pour contrer l'augmentation des taxes douanières imposées par les États, il décide d'implanter des sites de production au plus près de ses clients. Des usines Bata sortent de terre en Suisse, en Inde et en France. Marque mythique Capitaliste paternaliste, Tomas Bata était persuadé que les "ouvriers produisent mieux s'ils sont heureux". La gastronomie, ça commence aussi par les casseroles.

En cuisine, quoi de plus basique mais aussi essentiel qu’une casserole !

La gastronomie, ça commence aussi par les casseroles

C’est à Villedieu-les-Poêles -ça ne s’invente pas- qu’une fabrique de casseroles perpétue un savoir-faire aux principes inchangés. « J’ai remplacé mon père et mon oncle en 2006, je suis la septième génération dans l’entreprise ! », explique Valérie Le Guern Gilbert, présidente de l’entreprise Mauviel 1830. Quand on parle de date, et d’ancienneté, dans certaines entreprises françaises ça ne plaisante vraiment pas : « Officiellement la société a été créée en 1830, mais l’histoire est plus ancienne. Les casseroles, c’est l’histoire de Villedieu-les-Poêles, considérée comme la cité du cuivre. . « On est le rétameur de l’Elysée. Dans l’usine tout est réalisé à la main, avec l’aide parfois de machines surpuissantes. . « J’ai hérité d’un savoir-faire du 11e siècle » Jusqu’aux années 90 l’essentiel de leur clientèle provenait d’ailleurs des professionnels de la cuisine. Mauviel 1830. Bois d'olivier.

Artisanat : les plus grands chefs s'arrachent ses planches à découper. Leblon Delienne - Atelier de sculpture. D.Porthault - Paris - Linge de maison de luxe. Haute Porcelaine Coquet. Les Cuivres Matillon ferment boutique : une page de l'histoire de Villedieu-les-Poêles se tourne. Villedieu-les-Poêles, France C'est l'un des derniers magasins qui vend des articles en cuivre, dans le bourg de Villedieu-les-Poêles.

Les Cuivres Matillon ferment boutique : une page de l'histoire de Villedieu-les-Poêles se tourne

Cuivres Matillon va baisser le rideau le 31 mars 2018. Une page qui se tourne Catherine Matillon prend sa retraite et il n'y aura pas de relève. "C'est une page qui se tourne. Cette fermeture est très symbolique aussi car les Matillon, c'est une lignée d'artisans du cuivre bien connus dans la commune. En 1959, Michel et Thérèse Matillon ouvre ce magasin rue Carnot. Ce n'est plus rentable Aujourd'hui, les modes ont changé, les habitudes de consommations aussi.