background preloader

Les réseaux sociaux, ces héros ?

Facebook Twitter

Facebook fête ses 10 ans, que l'on pourrait résumer par la révolution de l'interactivité au coeur de la société civile, donnant accès au plus grand nombre à ce que l'on a trop rapidement défini de "journalisme citoyen".

Ne voit on pas les excès de ce faux journalisme dans ces mouvements populaires de "justiciers" qui fleurissent sur les réseaux sociaux, pronant l'auto-justice, faisant fie de la vérification des sources, appelant à l'activisme dans certains cas aux conséquences parfois désatreuses.

Traque massive du "tueur de chat" de Marseille ou des "bourreaux" ce jeune handicapé Isérois, rassemblement hétéroclite et nébuleux du "Jour de colère", boycott de l'école sur la base de rumeurs de "masturbation maternelle", expéditions punitives de proches de Dieudonné, "likers" Facebook du bijoutier de Nice, les exemples de mobilisations extrémistes ne manquent pas. Elles ont la particularité de se développer en dehors des journalistes et parfois même contre eux.

Comment traiter médiatiquement des mobilisations extrémistes ? Quel rôle jouent les réseaux sociaux ? Jusqu'où peuvent aller ces rassemblements de "justiciers" populaires ? Les médias prennent-ils suffisamment les risques de ces débordements malsains en compte ? Ne basculent-ils dans la mise en scène spectaculaire des actes extrémistes, contribuant par là-même à les banaliser ?
N'assiste-t-on pas à ce que l'on ne veut pas nommer : la fin de l'idéal de la liberté d'expression des réseaux sociaux, tandis que la censure explose, curation forcée et paniquée ?

Les "justiciers" d'Internet en quête d'un coupable de l'attentat de Boston. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michaël Szadkowski Mise à jour, le 19 avril : cet article a été écrit et publié avant la diffusion, dans la soirée du jeudi 18 avril, des photos de deux suspects par le FBI.

Les "justiciers" d'Internet en quête d'un coupable de l'attentat de Boston

Cette diffusion a entraîné une modification des règles de publication sur Reddit, où sont depuis uniquement autorisés des messages ou photos relatifs à ces deux suspects. Depuis l'explosion, lundi 15 avril, de deux bombes près de la ligne d'arrivée du marathon de Boston, ayant causé la mort de trois personnes et fait près de 170 blessés, deux questions sont dans tous les esprits : qui est/sont le(s) coupable(s) ? Et dans quel but ces deux bombes ont-elles été déposées ? Le FBI et la police de Boston, en charge de l'enquête, n'ont pu apporter jusqu'ici que très peu d'éléments.

Ce travail d'investigation amateur s'appuie sur les photos et vidéos prises et publiées en ligne par les milliers d'observateurs de la course à Boston. Soutien au bijoutier de Nice : le danger des réseaux sociaux. Il y a 3 jours s’est déroulé à Nice un triste évènement, qui n’aurait titré que les faits divers si l’Internet français ne s’en était pas emparé à coup de pétitions et de descentes d’organes sur les réseaux sociaux.

Soutien au bijoutier de Nice : le danger des réseaux sociaux

Retour sur un drame qui vire à l’appel à la haine dans l’aveuglement total. 11 Septembre 2013 autour de 9h du matin, un bijoutier est cambriolé pour la énième fois selon certains médias (ras le bol quand tu nous tiens), mais seulement pour la seconde fois selon les sources policières. Le bijoutier a ensuite tiré sur l’un des deux malfaiteurs qui s’enfuyaient en scooter, dans le dos, le tuant. Lyon: six garçons s'improvisent justiciers contre des auteurs de "quenelle" Ils ont voulu faire justice eux-mêmes.

Lyon: six garçons s'improvisent justiciers contre des auteurs de "quenelle"

Six jeunes de 18 à 22 ans ont été mis en examen à Lyon pour leur implication dans deux expéditions punitives après la publication sur Facebook d'une photo montrant quatre serveurs d'une boîte de nuit faisant le salut de "la quenelle" un geste anti-système, voire antisémite. Les six garçons avaient été déférés mardi au parquet, dans le cadre d'une instruction pour "violences en réunion, participation à un attroupement armé et infraction à la législation sur les armes". Leur mise en examen a été assortie par le juge d'un contrôle judiciaire, avec interdiction de rentrer en contact avec leurs victimes et de détenir une arme. Des serveurs d'une discothèque pourchassés Ces six personnes s'étaient improvisées justiciers de la communauté juive, en participant à des expéditions punitives durant le week-end dernier à Lyon et Villeurbanne, contre des auteurs du geste popularisé par l'humoriste controversé Dieudonné.

Pas d'antécédents judiciaires Avec. Des clics et des claques - 04/02/14 - Europe1.fr - Des clics et des claques. Agression d'un handicapé: bêtise et risque de lynchage. Réseaux Sociaux. Les dérives de la chasse aux pédophiles. Une campagne de traque des pédophiles sur Internet inquiète la police britannique qui craint des débordements.

Réseaux Sociaux. Les dérives de la chasse aux pédophiles

La méthode des justiciers en ligne rassemblés dans le groupe Letzgo Hunting est simple, efficace mais risquée : les membres se font passer pour des adolescentes auprès d’hommes mûrs particulièrement insistants sur les réseaux sociaux. Puis, ils organisent un rendez-vous, parfois filmé en caméra cachée. Letzgo Hunting revendique l’arrestation de 12 pédophiles présumés. Protection des mineurs : Facebook, Habbo Hotel, Skout... l'inquiétante dérive des réseaux sociaux. RÉSEAUX SOCIAUX - Alors que Facebook envisage d'ouvrir officiellement ses services au moins de 13 ans, deux affaires rappellent la difficulté de protéger les mineurs présents sur les réseaux sociaux.

Protection des mineurs : Facebook, Habbo Hotel, Skout... l'inquiétante dérive des réseaux sociaux

En début de semaine, la chaîne britannique Channel 4 a diffusé une enquête édifiante sur le site Habbo Hotel (lien en anglais). Fort de 268 millions d'inscrits dont 9 millions actifs chaque mois, ce réseau social essentiellement destiné aux adolescents de plus de 13 ans leur permet de créer un avatar, d'évoluer dans un monde virtuel et de discuter en ligne par chat avec les autres utilisateurs.

Si l'accès au site est gratuit, il faut en revanche payer et acheter des crédits pour certains fonctionnalités, comme décorer son appartement. Un univers lisse en apparence, dont l'image édulcorée s'est craquelée depuis les révélations de Channel 4. Les justiciers du Web, des héros qui ne savent pas toujours où s'arrêter. D'un côté, un jeune handicapé mental agressé sans raison apparente à Fontaine (Isère).

Les justiciers du Web, des héros qui ne savent pas toujours où s'arrêter

De l'autre, un chat lancé contre un mur à Marseille. Deux violences sans lien ni rapport... Si ce n'est la manière dont elles se sont retournées contre leurs auteurs: ces derniers ont publié sur le Web une vidéo de leur méfait. Indignés, des citoyens consciencieux ont très vite signalé leurs actes à la police et ouvert ainsi la voie à des poursuites judiciaires. Dès lors, les deux affaires suivent leur cours. Une nouvelle race de cyber-activisme: LES JUSTICIERS MASQUÉS DU WEB. Depuis un certain temps, un groupe joue les justiciers sur le Net : les Anonymous.

Une nouvelle race de cyber-activisme: LES JUSTICIERS MASQUÉS DU WEB

Mais qui sont-ils ? Ont-ils la prétention de changer le monde ? Pas d’organisation formelle, pas de hiérarchie, pas de porte-parole officiel: les Anonymous sont davantage un collectif qu’un groupe aux contours connus. Se revendiquer Anonymous passe toutefois plus par l’action que par la parole, en participant par exemple à une attaque groupée contre une cible choisie à l’avance. Sur le Net, le moyen de communication principal est l’IRC (Internet Relay Chat), une sorte de messagerie instantanée à laquelle on peut se connecter sans laisser de trace. Sauf exception, les Anonymous n’agissent pas, mais réagissent. Le site fait remarquer qu’ils se jouent des frontières et se moquent aussi des autorités. . « Anonymous agit pour être médiatisé » Nicolas Danet, co-auteur avec Frédéric Bardeau de « Anonymous: peuvent-ils changer le monde », a souligné que : « Anonymous agit pour être médiatisé.

Un enfant, atteint de Leucémie, joue le ‘‘Batkid’‘ à San Francisco. Les réseaux sociaux au service de la société de surveillance. Un smartphone, ça sert à prendre ton cousin en photo à sa soirée d'anniversaire pour la mettre sur Facebook.

Les réseaux sociaux au service de la société de surveillance

Ça sert aussi à mettre en ligne des images de hooligans en fureur pour essayer de les identifier. La dénonciation et le témoignage à charge sont des procédés courants dans le processus judiciaire. Toutefois, lorsqu’ils ne se passent plus dans la sphère confidentielle et encadrée du bureau d’un officier de police mais sur des sites publics, au nom de la citoyenneté, ils peuvent prêter à caution. C’est ce qui se passe à Vancouver, au Canada. David Cameron veut censurer les comptes Web 2.0 des émeutiers. 01net le 11/08/11 à 18h16 S'adressant ce matin, 11 août, au Parlement britannique au sujet des récentes émeutes qui ont touché le Royaume-Uni, le Premier ministre David Cameron a déclaré envisager sérieusement de censurer les réseaux sociaux. « La liberté d’expression peut être utilisée pour de bonnes causes.

David Cameron veut censurer les comptes Web 2.0 des émeutiers

Mais elle peut aussi l’être pour de mauvaises raisons, a-t-il expliqué. Quand les gens se servent des réseaux sociaux pour promouvoir la violence, nous devons les stopper. » Les journalistes face aux mobilisations extrémistes. Marine Turchi, Frédéric Haziza, Mariette Darrigrand, Henri Vernet Mathias Mégy © Radio France "Jour de colère", boycott de l'école, mouvances proches de Dieudonné, "likers" Facebook du bijoutier de Nice, les exemples de mobilisations extrémistes ne manquent pas.

Les journalistes face aux mobilisations extrémistes

Elles ont la particularité de se développer en dehors des journalistes et même contre eux. Jour de colère, la grande messe de l’extrême droite. Le Huffington Post a réalisé un Pearltrees autour de la nébuleuse « Jour de Colère » (cliquez pour y accéder) Ras l’Front Isère a publié un article (sur lequel nous nous sommes permis de faire quelques petits ajouts et modifications pour apporter les quelques précisions qui pouvaient manquer) autour de la manifestation du 26 janvier prochain à Paris, qui brasse large et devrait réunir la fine fleur de la réaction et du nationalisme français, dans un œcuménisme révélateur d’une volonté forte de former un front commun : islamophobes et antisémites main dans la main, solidaristes et ultralibéraux bras dessus bras dessous, « anti-système » et partis électoralistes, tous dans la rue contre l’égalité des droits !

Qui se cache derrière la manifestation baptisée « Jour de colère », qui est annoncée pour le 26 janvier à Paris ? Des groupes réacs et groupes fachos réunis, qui s’affublent de diverses étiquettes et déguisements. Ainsi que le Front national, le parti-vitrine de l’ extrême droite. J’ACCUSE ! Quenelle de Dieudonné: les médias, la Licra et le Crif mettent les juifs en danger.

Comme l’a rapporté, hier, le journal Le Progrès, sans que ça ne fasse la UNE des médias mainstream, dans le Rhône, à Lyon et à Villeurbanne, certains jeunes se réclamant de la communauté juive ont usé d’une violence inouïe pour attaquer les personnes ayant effectué le salut de la quenelle. Ce sont les médias et les associations comme la Licra et le Crif qui, en triturant le trait à outrance et mentant comme des arracheurs de dents, sont responsables de ce climat, de cette tension et, il ne faut pas après qu’ils montent au créneau en cas de représailles. Et si on parlait français ? Bad buzz : les prévenir et les gérer. Un justicier sur la Toile. De plus en plus de particuliers victimes de vol traquent eux-mêmes les malfaiteurs et recouvrent leurs biens en utilisant notamment les réseaux sociaux. 25 Septembre 2012 | Partager : Jake Gillum adorait son vélo de course en fibre de carbone.

Lorsque, au début du mois, on le lui a volé à Portland (Oregon), il s’est juré de le récupérer. Il a passé des jours et des jours à rechercher son bien, sans succès. Jusqu’au jour où il a retrouvé la bicyclette à 260 kilomètres de là, à Seattle, où elle était mise en vente. La vidéo, mise en ligne sur YouTube. Attentat de Boston: Quand les internautes jouent les détectives. Suicide d'Amanda Todd : les pirates d'Anonymous jouent les justiciers - France. Facebook se mobilise contre un "tueur de chat" RÉSEAUX SOCIAUX - "Pour que Farid finisse en taule", "Pour que Farid paye après avoir torturé un chat", "Anti Farid le tueur d'animaux", "Pour que Farid de la Morlette aille en prison pour avoir tué un chat"...

Voici les noms de pages Facebook créées ce vendredi 31 janvier contre un jeune homme de 25 ans ayant partagé des vidéos de lui en train de maltraiter un chat. En moins de 24 heures, plus de dix pages de ce type ont vu le jour pour dénoncer les actes de ce Marseillais qui se fait appeler "Farid de la Morlette" sur les réseaux sociaux. Sur deux vidéos publiées sur son profil Facebook, les internautes ont pu le voir en train de jeter violemment un chat contre une façade puis dans un bosquet. La plus suivie des pages Facebook s'opposant à ces actes a réuni plus de 38.000 fans, 18 heures seulement après sa création.

Mais les internautes ont également fait circuler diverses pétitions. Interpellé par la police. Le justicier de Nice, héros des réseaux. L’initiateur de la page Facebook, dont on ne connaît pas l’identité mais qui a affirmé hier au site de l’Express être «un simple étudiant, qui n’est affilié à aucun parti politique», semble un peu dépassé par le succès de son initiative. Si le bandeau affiche, écrit en très gros, «1 million de soutiens pour le bijoutier de Nice. Merci», le compteur situé juste en dessous s’est envolé bien plus haut et indique, à l’heure où nous écrivons ces lignes, «1,6 m» ; «m» pour millions. La page «Soutien au bijoutier de Nice» a été créée le 11 septembre, le jour même où Stéphan Turk, bijoutier niçois, a abattu un jeune homme de 19 ans en fuite qui venait de l’agresser et de braquer son magasin avec un complice.

Le lendemain vers 15 heures, elle atteint les 50 000 «J’aime», puis les 100 000 à 20 h 30. C’est le vendredi 13 que ça s’emballe, le compteur passant de 200 000 le matin à 700 000 en soirée. Web: quand les internautes jouent les procureurs. Facebook se mobilise pour un jeune handicapé molesté - france.