background preloader

Consommation collaborative

Facebook Twitter

Coopérativisme de plateforme, une alternative à l’uberisation. Trebor Scholz et Nathan Schneider se sont rencontrés au Ouisharefest à Paris en 2014.

Coopérativisme de plateforme, une alternative à l’uberisation

Ils ont pu y constater leurs convergences de vues sur le coopérativisme de plateforme comme alternative à l’uberisation, ou plus exactement le « capitalisme de plateforme » comme l’a bien défini le politologue Nick Srnicek. De cette rencontre a émergé un projet de livre, comme un moyen de diffuser les idées éparses d’un mouvement international et dont le site internet Platformcoop relaye depuis les initiatives. Le livre sort ce mois-ci pour appuyer également un groupe de réflexion, le PCC (Platform Cooperativism Consortium), officiellement lancé le 11 novembre au sein de la New School de New York (où enseigne Trebor Scholz).

Mutum, la communauté d’échanges d’objets. Mutum est une idée qui a germé il y a quelques années dans les cerveaux de ses fondateurs, Frédéric Griffaton et Mathieu Jeanne-Beylot : «Nous nous sommes rencontrés avec Mathieu il y a quatre ans et demi chez les scouts.

Mutum, la communauté d’échanges d’objets

On a décidé de monter un projet de solidarité en Croatie avec nos jeunes, et sur place, nous avons eu un souci d’appareil photo. Nous avons pensé qu’il y aurait surement un appareil près de là où nous logions que nous pourrions potentiellement emprunter. Mathieu est issu d’une formation marketing, moi je suis plutôt orienté vente et business. Nous cherchions à l’époque une bonne idée et avons fait un constat : à l’époque, des sites faisaient déjà des locations entre particuliers, mais il y avait assez peu de choses gratuites. L’idée est venue de monter un modèle économique fonctionnel, pérenne, mais on ne comprenait pas pourquoi on payait pour un objet inutilisé. Les faux-semblants du travail gratuit. Airbnb, Drivy, Leboncoin… comment déclarer son petit business.

Les sites Internet proposant des transactions entre particuliers doivent désormais adresser à leurs utilisateurs un récapitulatif des opérations réalisées.

Airbnb, Drivy, Leboncoin… comment déclarer son petit business

Les sommes encaissées ne sont toutefois pas forcément imposables. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Nathalie Cheysson-Kaplan Les adeptes des sites de partage, de location ou de vente ne pourront plus dire qu’ils ne savaient pas. Désormais, les sites Internet proposant des transactions entre particuliers (location de voiture, de logement, covoiturage…) doivent adresser à leurs utilisateurs, au mois de janvier de chaque année, un récapitulatif des transactions qu’ils ont réalisées par leur intermédiaire, à l’instar de ce que font les banques pour les revenus des placements. Une mesure décidée dans la loi de finances pour 2016. «Ubérisation»: ce que cache le mot qui fait fureur. Paywall mobile. « L’économie collaborative accroît les inégalités patrimoniales »

Michel Bauwens : « Uber et Airbnb n’ont rien à voir avec l’économie de partage » Pour ce théoricien de l’économie collaborative, seul le vrai « pair-à-pair » et la culture d’un « bien commun » constituent une réponse à la crise écologique et de civilisation de l’Occident.

Michel Bauwens : « Uber et Airbnb n’ont rien à voir avec l’économie de partage »

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Claire Legros (Propos recueillis par) Ancien chef d’entreprise, Michel Bauwens étudie depuis une dizaine d’années l’économie collaborative et ses réseaux qui s’organisent pour créer des outils partagés et mutualiser les savoirs et le travail. Ces boîtes françaises qui n'ont plus rien à vendre.

Rifkin: «Le modèle collaboratif va marginaliser le capitalisme» Le rituel est immuable.

Rifkin: «Le modèle collaboratif va marginaliser le capitalisme»

Une suite d’un grand hôtel parisien, le large sourire et l’énergique poignée de main d’une pile électrique de 69 ans toujours tiré à quatre épingles, et c’est parti pour deux heures de plongée dans les fulgurances du plus prolifique des disrupters du nouveau siècle, Jeremy Rifkin. Malgré son titre pour initiés, son dernier ouvrage, la Nouvelle Société du coût marginal zéro (éd.

La Fabrique Écologique. Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des territoires La nouvelle publication de La Fabrique Ecologique, Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des territoires, est désormais disponible en ligne.

La Fabrique Écologique

Cette note est actuellement ouverte au débat collaboratif. Ceci signifie que chacun(e) peut contribuer à son amélioration en faisant des commentaires et surtout en proposant des amendements précis, soit ci-dessous ou par email à l'adresse contact@lafabriqueecologique.fr. Qu’est-ce que l’économie du partage partage ? (3/3) : un capitalisme de catastrophe.

Susie Cagle pour Medium revenait récemment sur la Share Conference, la conférence de l’économie du partage qui se tenait il y a quelques mois aux Etats-Unis, pour faire part de son exaspération.

Qu’est-ce que l’économie du partage partage ? (3/3) : un capitalisme de catastrophe

“Le succès de l’économie du partage est inextricablement lié à la récession économique”, rappelait-elle. Nous sommes face à un “capitalisme de catastrophe”. Un capitalisme qui prospère sur la crise de l’emploi… Image : la consommation collaborative vue par Susie Cagle pour Medium. Qu’est-ce que l’économie du partage partage ? (2/3) : la régulation en question. Par Hubert Guillaud le 09/07/14 | 9 commentaires | 2,993 lectures | Impression L’incroyable boom du secteur de la consommation collaborative, la diversification des services et des secteurs qu’elle perturbe et la concurrence qui s’exacerbe entre les startups, cristallise chaque jour d’une manière plus aiguë les questions de régulations.

Qu’est-ce que l’économie du partage partage ? (2/3) : la régulation en question

Le monopole algorithmique : la transparence en question Le journaliste Matthew Stoller livre sur son blog une très intéressante critique du fonctionnement d’Uber. Qu’est-ce que l’économie du partage partage ? (1/3) : la professionnalisation de nos rapports sociaux. De Paris à Londres, en passant par Washington…, partout où les services de voiture de tourisme avec chauffeurs (VTC) d’Uber sont disponibles, la contestation gronde.

Qu’est-ce que l’économie du partage partage ? (1/3) : la professionnalisation de nos rapports sociaux

Elle est le fait principalement des taxis, en colère contre cette concurrence qu’ils jugent déloyale, puisque les VTC n’ont pas les mêmes contraintes réglementaires qu’eux… Mais aussi, on commence à le voir, des chauffeurs qui utilisent ces services. Image : Manifestations contre Uber, via Mail Online. Depuis la crise de 2008, la consommation collaborative connaît une croissance exponentielle souligne l’association Colporterre, qui accompagne des démarches collaboratives sur les territoires, en pointant la démultiplication des projets et des pratiques. Quelles définitions de la consommation collaborative ? Une notion non stabilisée La notion de consommation collaborative s’est imposé en France au début des années 2010.

Quelles définitions de la consommation collaborative ?

Le paradigme économique des Tiers Lieux. Les Tiers Lieux se développent essentiellement au cœur des villes et recouvrent des réalités multiples comme des coworking spaces, des Living Labs ou des Fab Labs. D’un point de vue théorique, les Tiers Lieux constituent des supports privilégiés de production et de valorisation d’innovations grâce à leur capacité à articuler les trois dimensions essentielles de l’innovation (spatiale, sociétale et productive), des dimensions a priori non directement marchandes ou monétaires. En cela, les Tiers Lieux préfigurent l’émergence d’un nouveau paradigme économique et remettent en cause une conception du marché associée à l’idée d’une sphère « hors sol » et autonome où s’établiraient uniquement des comportements calculateurs, impersonnels et égoïstes. Pour illustrer notre hypothèse, nous nous appuyons sur un ensemble de Tiers Lieux que nous étudions actuellement en France et en Espagne dont le Medialab Prado à Madrid et FabCity, un projet du Fab Lab de Barcelone.

Le Media Lab Prado, Madrid. Airbnb, BlaBlaCar, Drivy : partager, c'est gagner. M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Guillemette Faure Derrière les start-up à l'idéal écolo-solidaire, il y a des sociétés multimillionnaires. Esprit du partage, es-tu toujours là ? « Zone de gratuité », ou comment les objets deviennent « sans propriétaire fixe.

Et si on changeait notre rapport à la propriété et à la consommation ? Un peu partout en France émergent des « zones de gratuité », des espaces où les rapports marchands sont abolis, de manière temporaire ou permanente. Ici les objets circulent et les gens se parlent, en réapprenant que l’échange ne passe pas forcément par l’argent. Petit reportage à Montreuil (Seine-Saint-Denis). « Tout est vraiment gratuit ? Sarthe me up. Antonin Léonard: 4 outils pour cultiver l'économie collaborative dans les territoires. Les auteurs participeront au Forum de l'économie collaborative se tiendra à Cenon (33), les 4 et 5 juillet prochains. Programme et inscriptions gratuites ouvertes en ligne sur www.bordeaux-economie-collaborative.org/ Le premier forum de l'économie collaborative et des territoires soutenu par la Communauté urbaine de Bordeaux et le Conseil général de Gironde s'ouvre aujourd'hui. Movilab.org.

L'écosystème Imagination for People. Les Tiers-lieux d’aujourd’hui et de demain. Comme le disait Pierre Chapignac dans son article « Le tiers-lieu, moteur de la créativité économique, sociale et culturelle ? », le tiers-lieu est avant tout un lieu d’échange, de partage, autrement dit un lieu ouvert. A propos. Consocollaborative.com Initié comme un simple blog à l’été 2010, consocollaborative.com est aujourd’hui le media de référence pour toute l’actualité des startups et des services de consommation collaborative. Pour aller plus loin, les medias amis : Réflexions de fond sur le développement l’économie collaborative ouishare.net/frLe Co-Lab, laboratoire du collaboratif, lancé par Anne-Sophie Novel et Stéphane Riot www.co-lab.fr.

Réparer pour ne pas jeter : Manifeste du réparateur et ressources pour réparer. Tutoriel : installer une PirateBox en images. Ce tutoriel présente l’installation et la configuration d’une PirateBox, le dispositif de partage numérique libre, anonyme et gratuit. Livre blanc sur la consommation collaborative par Edouard Dumortier - ILokYou. L'avènement de la consommation collaborative, quel modèle économique en France en 2030 ? Give Box. Principes d'usage sur une Give Box Principe. We Share vs Oui cher : faut-il avoir peur de l’économie collaborative ?  — Chroniques de la transition numérique. L’explosion des modèles collaboratifs, également appelés P2P (peer-to-peer) ou C2C (consumer-to-consumer), est probablement un des phénomènes les plus intéressants de la transition numérique.

L’économie collaborative contourne les acteurs habituels d’un secteur en mettant en relation directement des internautes et en leur permettant d’échanger grâce à une plate-forme numérique. Usages, mésusages.