background preloader

« Zone de gratuité », ou comment les objets deviennent « sans propriétaire fixe

« Zone de gratuité », ou comment les objets deviennent « sans propriétaire fixe
Et si on changeait notre rapport à la propriété et à la consommation ? Un peu partout en France émergent des « zones de gratuité », des espaces où les rapports marchands sont abolis, de manière temporaire ou permanente. Ici les objets circulent et les gens se parlent, en réapprenant que l’échange ne passe pas forcément par l’argent. Petit reportage à Montreuil (Seine-Saint-Denis). « Tout est vraiment gratuit ? », questionne un enfant, incrédule. Ce projet est né il y a quelques années. « Lors d’un repas de quartier, nous avons lancé l’idée avec des copains, les voisins de la rue, explique Vito, l’un des organisateurs. Un pied-de-nez à la société de consommation Andres est venu d’une rue voisine, avec sa famille. Tout l’après-midi, les tables se vident et se regarnissent. Donner et récupérer à la place d’acheter et jeter Ni troc, ni obligation de réciprocité, ni charité, la zone de gratuité est un moyen utile de réduire le volume de déchets et de recycler les objets. Agnès Rousseaux A Brest

http://www.bastamag.net/Zone-de-gratuite-ou-comment-les

Related:  Rêvesolutions et GénialeriesGrande distri

Une solution "miracle" contre les moustiques inventée à Arles A-t-on enfin trouvé un dispositif simple d'entretien, assez peu onéreux et très efficace pour lutter contre les moustiques ? C'est ce qui semble ressortir des premiers résultats de l'expérimentation menée cet été au Sambuc avec la pose d'onze Bornes anti-moustiques (Bam) inventées par deux ingénieurs de Maillane, Simon Lillamand et Pierre Bellagambi, 31 ans. 88 % de nuisance en moins Le résultat semble en effet radical, si l'on se fie aux mesures effectuées à partir de l'installation des machines, en juillet, jusqu'à la semaine dernière : la nuisance a été réduite de... 88 %. Un chiffre qui n'est pas une estimation au doigt mouillé mais le résultat de l'étude scientifique menée par Brigitte Poulin, chef du département écosystèmes à la Tour du Valat.

Pays-Bas: Un supermarché lance la caisse «lente», où l’on prend le temps de papoter C’est complètement à contre-courant des caisses rapides et des « scan and go » où l’on paie avec son smartphone, sans passer à la caisse. Aux Pays-Bas, les supermarchés Jumbo ont lancé les caisses « lentes ». Des « kletskassa's » où l’on prend le temps de bavarder, d’échanger les nouvelles, tout en mettant les courses dans le chariot. Ou comment faire du nouveau avec du vieux, mais pourquoi pas ? L’objectif est de mieux accueillir les personnes âgées.

FireChat, le réseau social qui fonctionne sans Internet ni réseau mobile L’INFO. Et s’il était possible d’échanger des messages avec des personnes situées dans un rayon géographique proche, sans aucune connexion Internet ni réseau téléphonique ? C’est justement l’intérêt de FireChat, une application qui marche grâce à la fonction WiFi et qui connaît un essor de téléchargements depuis plusieurs semaines à Taïwan et en Thaïlande. Présentation. Comment ça marche ? FireChat s’appuie sur la fonction WiFi des smartphones. Ce supermarché français va instaurer deux heures par semaine pour faire ses courses dans le calme Déambuler dans les rayons du supermarché sans être gêné par les brouhahas, la musique qui hurle et les appels aux micros, c’est un rêve pour de nombreux clients. Et c’est ce que les magasins U (U Express, Super U, Hyper U) ont décidé d’instaurer sous le nom "des heures calmes". Tous les mardis entre 13h30 et 15h30 à partir du 2 décembre 2019, les 1 600 magasins de la chaine de grande distribution diminueront leur intensité lumineuse des magasins. L'ambiance sonore sera au calme puisque la musique, les annonces au micro, et la limitation des bruits des machines d’encaissement seront limités. L’idée est née lorsque Christelle Berger, présidente de l’association Espoir pour mon futur et maman d’une fille atteinte d’un trouble du spectre de l’autisme, a pris contact avec l’Hyper U de Vierzon pour proposer les heures calmes. Et pour cause : sa fille est sensible aux bruits et aux stimulis visuels.

Exit le pétrole : du plastique fabriqué à partir d’algues Traditionnellement, le plastique est fabriqué à partir de pétrole, une ressource dont les réserves s’épuisent dans le monde entier. Du coup, il faut le rechercher toujours plus loin et profondément, ce qui coûte cher, sans compter que c’est catastrophique au niveau environnemental.Par ailleurs, une bonne partie du plastique se perd dans la nature, même s’il est en partie recyclé. On estime que plusieurs centaines de kilos de plastique se retrouvent dans la mer chaque seconde. [Selon une étude publiée dans la revue Science, entre 4,8 et 12,7 millions de tonnes de plastique ont été déversées dans les mers en 2010, soit entre 150 et 400 kg par seconde, NDLR.]

Cherbourg : l'hypermarché Auchan organise un 2e forum sur le handicap L’équipe référente Handicap d’Auchan de Cherbourg-en-Cotentin, composée de Sophie, Annie et Corinne, invite les clients d’Auchan et de la Galerie commerciale du Cotentin à venir à la rencontre des associations qui donnent vie aux personnes en situation de handicap, entre 10 h et 18 h. Cette manifestation se nomme : « Handi Cap Forum ». Par rapport à l’an dernier, il est prévu beaucoup d’animations avec la présence d’une dizaine de stands dans l’espace central de la Galerie. Sophie et Corinne précisent : Ce forum concerne tout le monde et il y aura une dizaine de stands avec des associations et fédérations qui proposeront des ateliers ludiques participatifs pour tout public. Lire aussi : Malgré le handicap, Léonie vient de boucler son premier triathlon

La permaculture : la complexité décomplexée Définition Datant des années 1920, le concept de la permaculture a été développé dans les années 70 par deux australiens, Bill Mollison et David Holmgren inspirés par les savoirs traditionnels aborigènes, l'agriculture naturelle du non-agir du japonais Masanobu Fukuoka et les connaissances en biologie et en environnement. « Nous n’avons pas voulu établir un schéma fixe et dogmatique mais un modèle qui intègre plusieurs principes appartenant à de nombreuses disciplines–l’écologie, la conservation de l’énergie, l’aménagement du paysage, la rénovation urbaine, l’architecture, l’agriculture (sous tous ses aspects) et les théories de localisation en géographie. » « Ce n’est pas une synthèse parfaite, ni même suffisante, mais un commencement.

Les commerces ouverts la nuit réalisent moins de 2% de leurs ventes après 21 heures Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter BFMTV Midi Les magasins alimentaires qui restent ouverts de 21h à minuit ne réalisent sur cette plage horaire qu’1 à 2% de leurs ventes quotidiennes. C’est ce que révèle une étude Nielsen parue ce jeudi. Alors que le gouvernement cherche à rendre plus aisé le recours au travail de nuit dans les commerces alimentaires, une étude parue ce jeudi montre que les ventes réalisées la nuit sont dérisoires. Entre 21 heures et minuit, les ventes réalisées par ces magasins ne représenteraient que 1 à 2% de leurs ventes quotidiennes, selon Nielsen, le cabinet spécialiste de la grande distribution. Ce taux est le même quelle que soit la taille des commerces, hypers, supers ou magasins de proximité, relève Nielsen.

Trois jeunes créent une plateforme de troc, leur « remède anti-crise » Le contexte préoccupant – économique, écologique, politique – dans lequel nous vivons actuellement nous invite à repenser notre façon de consommer et d’entrer en relation avec les autres. Moins d’achats inutiles, de gaspillage, de déchets, de pollution, plus d’entraide, de solidarité, d’alternatives…les solutions abondent aujourd’hui. Le troc a toujours existé mais, dans le contexte actuel, il revient sur le devant de la scène comme un acte militant qui véhicule des valeurs fortes. C’est dans ce cadre que des projets tel que MyTroc a vu le jour. C’est dans cet esprit que MyTroc a été mis sur pied par trois jeunes amis vivant en France. La vitalité des centres-villes est à la baisse dans 80 % des villes intermédiaires Analyses “Entre 2009 et 2015, dans 8 villes de taille intermédiaire sur dix, les effectifs salariés du commerce de proximité en centre-ville diminuent. Ces constats sont partagés sur l’ensemble du territoire métropolitain, malgré des disparités régionales”, indique l’Insee dans une étude publiée le 14 novembre 2019. Dans son enquête, l’organisme rappelle que les villes de taille intermédiaire (VTI) sont un “support incontournable du commerce de proximité en France”. Elle indique notamment que, même si elle dépend de la taille de la commune (1), l’offre en centre-ville est “principalement structurée” autour de l’équipement de la personne (22 %), des restaurants et débits de boissons (20 %), des commerces alimentaires (18 %) et des agences bancaires et immobilières (17 %). Viennent ensuite l’équipement de la maison (8 %) et les services et soins corporels (7 %).

Related: