background preloader

Intelligence

Facebook Twitter

La motivation scolaire: comment susciter le désir d'apprendre ? - Pierre Vianin. Théories sur l´intelligence. Les théories relatives à l´intelligence se divisent grossièrement en deux écoles de pensée.

Théories sur l´intelligence

La première école considère qu´il existe une seule capacité générale. La deuxième prétend qu´il existe des intelligences multiples, c´est-à-dire plusieurs formes d´intelligence indépendantes les unes des autres. Une seule intelligence La notion d´intelligence unique est née de l´observation d´une corrélation existant entre tous les aspects supposés être rattachés à l´intelligence.

Apparemment, ces aspects ne sont pas différents mais ils partagent tous un élément commun. Intelligences multiples Certains scientifiques émettent l´hypothèse qu´il existe plusieurs formes d´intelligence indépendantes. Les formes d´intelligence les plus courantes En sciences et dans le cadre du test de QI, quatre types d´intelligence sont généralement distingués.

Intelligence verbo-linguistique C´est l'aptitude à utiliser le langage pour comprendre les autres, à exprimer ce que l´on pense et à apprendre les langues. Formes de l'intelligence (Les) - Howard Gardner. La structure de l’intelligence. Facteur g ou pas facteur g. Cet article complète le dossier sur le QI publié dans le n° 289 de SPS.

La structure de l’intelligence. Facteur g ou pas facteur g

Intelligent : se dit d’une personne convaincue que je suis intelligent. Émile Ducôté Un débat pérenne lié à l’intelligence est celui de sa structure : l’intelligence est-elle unidimensionnelle (auquel cas on peut la mesurer par une valeur numérique unique) ou, au contraire, multidimensionnelle (dans ce cas, il faudra la décomposer en capacités plus précises). La polémique est maintenant plus que séculaire, et l’on pourra s’étonner que les scientifiques n’aient pas pu se mettre d’accord. Les premières théories de l’intelligence défendaient une approche unidimensionnelle, mais il est aujourd’hui plus courant de présenter d’autres théories, multidimensionnelles. Pour comprendre que ce qui divise la communauté scientifique n’est pas aussi fondamental qu’il y paraît, il nous faut faire un saut en arrière, à la naissance de cette question. Le facteur g Le facteur g comme moyenne Quelques défauts bien embêtants.

Dafonseca_17_03_07_-2-2.pdf. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. My intelligence may be more malleable than yours: The implicit theories self-form is a better predictor of achievement and motivation. The Implicit Self-Theory Scale 3 Introduction Achievement and motivation have a long history of research in the field of psychology (Atkinson, 1957, 1978; Dweck & Wortman, 1982; McClelland, Atkinson, Clark & Lowell, 1953).

My intelligence may be more malleable than yours: The implicit theories self-form is a better predictor of achievement and motivation

Over the last four decades much of this work has focused on achievement goals (Ames & Archer, 1988; Elliot & Dweck, 1988; Elliot & Church, 1997), attributions (Ames, 1984; Weiner & Kukla, 1970; Wilson & Linville, 1985) and their impact on academic outcomes in school. But the goals students set for themselves and the attributions they make for their performance may stem in important ways from the beliefs they hold about the nature of intelligence. According to work by Dweck and colleagues (Dweck & Leggett, 1988; See Dweck, 1999 for a review), students typically view intelligence in one of two ways: Some believe it to be more of a fixed unchanging „entity‟ (entity beliefs) while others regard it as something that is malleable (incremental beliefs). Conceptions de l’intelligence, orientations de buts et stratégies d’apprentissage chez des adultes en reprise d’études. Introduction Le développement des compétences, l’acquisition et la mise à jour de savoirs et de savoir-faire représentent dans les sociétés contemporaines une composante essentielle de la vie adulte.

Conceptions de l’intelligence, orientations de buts et stratégies d’apprentissage chez des adultes en reprise d’études

Parallèlement, assurer l’efficacité des apprentissages de populations de plus en plus diversifiées constitue un défi pour les organismes de formation. Une meilleure connaissance des facteurs qui concourent à l’apprentissage permettrait à terme de fournir des repères utiles aux pédagogues. L’acquisition de nouvelles connaissances sollicite un investissement important en termes d’effort et de persévérance de la part d’un étudiant même des plus compétents.

Pour accéder à la compréhension profonde d’un domaine, l’étudiant doit s’engager dans diverses activités coûteuses en effort, comme organiser et intégrer l’information, élaborer activement de la signification, contrôler et superviser sa compréhension et son progrès (Pintrich, 1988 ; Meece, 1994 ; Weinstein et Mayer, 1986). Figure 1 Sujets.